mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ivry colle aux basques Nantaises !
Ivry colle aux basques Nantaises !
10 Octobre 2010 | France > LNH

Eliminés de la Coupe de la Ligue respectivement par St Raphaël et Toulouse, Nantes et Ivry avaient à cœur d'oublier cette déception et de trouver une dynamique de succès en championnat. La confrontation indécise entre deux prétendants à l'Europe a bel et bien eu lieu. Nantes a mené la majeure partie du match, pensant jusqu'au bout détenir les clés de la rencontre. Mais l'expérience Ivryenne est venu se rappeler au bon souvenir de Nantais pour qui ce match nul a plus des accents de défaite que de victoire. Ivry est désormais 5ème au soir de cette 4ème journée de LNH juste derrière son hôte Nantais.

Bon nombre d'observateurs avait pronostiqué un match à suspense entre Nantais et Ivryens. Bonne pioche ! Au final, ce sont 60 minutes indécises et couronnées de haut et de bas pour chacune des deux équipes... Les joueurs se sont livrés sans retenue, livrant ainsi un spectacle de qualité. Et spectacle il y a eu dès le coup d'envoi. Les quatre premières réalisations Nantaises sont toutes signées du même bras : Mahmoud Gharbi. Etrangement seul au pivot, la nouvelle recrue du H ne s'est pas fait prier pour rapidement empiler les buts.

Ivry, en blanc ce samedi soir, oublie ses fondamentaux en défense et laisse Nantes prendre les devants (4-2, 4'). Gharbi en réussite mais aussi Marouène Maggaiez, son collège de la sélection, s'invite au bal d'ouverture. Si la défense n'est pas encore au point, l'attaque Ivryenne trouve elle, en revanche, des solutions. L'international Olivier Marroux rappelle aux locaux toute l'expérience du doyen de la division (5-4, 6').

NANTES PREND LES DEVANTS

Bien décidé à se faire respecter à domicile, le HBC Nantes continue de mettre la pression sur son adversaire et c'est Valero Rivera qui se charge d'amplifier la marque en faveur des Ligériens (7-4, 8').  Les minutes passent et certitude est faite du côté des 2.410 spectateurs de Mangin-Beaulieu que la bataille sera farouche et le spectacle de qualité.

Preuve d'un spectacle de choix avec le jump d’Audray Tuzolana (8-5, 11’) et le lob de Jérémy Vergely face à un Marjanovic plutôt discret. La défense Ivryenne est aux abonnés absents durant le premier quart d'heure. Et Pascal Léandri, le coach de l'USI, pose immédiatement un temps mort (12'). Une mise au point bénéfique, l'équipe Parisienne monte en régime : le métronome Fabrice Guilbert, d’un superbe tir à ras de terre, et Wissem Bousnina remettent Ivry dans le sens de la marche. Et inéluctablement, l'USI en a terminé avec ce cycle de préchauffage quand Oliver Marroux trompe Maggaiez sur penalty (9-8, 15').

Dès l'entame du second quart d'heure, les Nantais ont un léger coup de mou. Omniprésent au pivot, Veljko Indjic est précieux pour l'USI, le Serbe trouve l'ouverture à deux reprises, sa relation avec Fabrice Guilbert fonctionne à merveille (14-13, 23’). A la passe comme à la finition, le numéro 34 Ivryen est au four au moulin, de quoi confirmer l’impression de Thierry Anti avant ce match, Fabrice Guilbert est bel et bien le « baromètre » des rouges et noirs (blancs pour la circonstance).

Nantes possède toujours une unité d’avance à la 24ème minute, le chassé-croisé continue dans un match mené tambour battant par les deux formations (16-14, 24’). Ondrej Sulc, redoutable de précision, prend les intervalles en fin de première période et permet à Ivry d’égaliser (16-16, 27’). Quelques pertes de balle sur les offensives Nantaises… pas vraiment du goût de Thierry Anti qui prend de suite son temps mort.

Il faudra un rush de Seufyann Sayad pour permettre au "H" de reprendre des couleurs. Ivry fait le forcing : Cédric Loupadière donne le premier avantage de la soirée à son club. Mais fort heureusement pour les locaux, Valero Rivera égalise à l’ultime seconde (18-18, 30'). Un moindre mal pour un HBC Nantes moins à l'aise sur cette fin de première période.

Tension toujours palpable au retour des vestiaires, Marroux prend les initiatives…Bientôt imité dans le camp adverse par Michele Skatar, l'Italien affûte son bras gauche (21-19, 34’). Ivry peut revenir mais par précipitation ou malchance, Fabrice Guilbert touche la transversale ou le poteau… un manque de réussite qui freine pour l'heure le retour au score des visiteurs.

Précis dans ses face-à-face, l'ailier Valero Rivera fait un bien fou à son équipe. L'Espagnol permet à Nantes de reprendre de l'air (22-19, 36’). Dans l'intensité du match, les déchets s’accumulent de part et d’autre et la fatigue se fait ressentir. Un temps trop agressive, la défense Ivryenne se fait sanctionner aux abords de la 40ème minute. Il n'en fallait pas tant pour el "senor" Rivera qui excelle dans l'art du jet de 7 mètres (meilleur marqueur Nantais avec 6/6 aux penalties). Nantes conserve son avance (24-21, 40’).

IVRY NE S'AFFOLE PAS

Nantes a beau insister... Ivry ne lâche toujours pas. Même en infériorité, l'USI trouve les espaces et Olivier Marroux soigne ses stats sur son aile. Veljko Indjic est en réussite au pivot et Nantes toujours à portée de fusil. Nemanja Pribak y va de sa contre-attaque (27-23, 15’) : Mangin-Beaulieu exulte et rêve déjà d'une envolée Nantaise à la marque. Mais Wissem Bousnina en contre et Damir Smaljagic sur l’aile gauche refroidissent les ardeurs du public (27-25, 47’).

Sentant un retour au score possible, les nombreux supporters Ivryens donnent de la voix. Nantes maintient l'écart aux abords du money-time (29-26, 52'). Malgré un avantage certain mais pas suffisant, il est désormais écrit que les huit dernières minutes seront palpitantes. En bon capitaine, Rock Feliho arrangue ses partenaires et tient sa défense.

Seufyann Sayard, parti en contre, porte à trois unités l'avance du HBCN (31-28, 54'). Mangin-Beaulieu exulte dans une ambiance surchauffée. Les six dernières minutes sont sous haute tension. Et c'est Ivry, contre toute attente, qui va tirer son épingle du jeu. Une gestion parfaite des cinq dernières minutes vont permettre aux partenaires de Guillaume Crépain de grignoter peu à peu leur retard.

La fin de partie est décousue... et pour le moins difficile pour le collectif Nantais. Problème majeur du H, les attaques placées en échec : Pribak, Skatar ou encore Sayad ne trouvent plus la mire. De l'autre côté du terrain, les initiatives individuelles sont payantes : Marroux, Indjic et Guilbert prennent leur responsabilités et Ivry refait surface (31-30, 57').

Le dernier temps mort demandé par Thierry Anti n'y change rien. Nantes ne trouve plus les solutions en attaque, Damir Smajlagic prenant Seufyann Sayad en stricte. Et c'est Ivry qui parvient à égaliser dans l'ultime minute du match (31-31, 59'). La dernière initiative Nantaise trouve le pied de François-Xavier Chapon... Le HBCN concède le match nul après avoir dominé les débats. De gros regrets pour le H qui rate de peu une 3ème victoire consécutive. Jamais largué, Ivry a eu le mérite de toujours y croire, le collectif Ivryen ramène deux bons points de ce périlleux voyage en Loire-Atlantique.

HBC NANTES - UNION SPORTIVE IVRY HB
31-31 (mi-temps : 18-18)

Statistiques du match

Lieu :
MANGIN BEAULIEU
2 RUE LOUIS JOXE 44200 NANTES
Date :
Le 09/10/2010 20h30
Arbitres :
DUFFET PHILIPPE
KIOUS CHRISTOPHE

*****************************

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités