mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La victoire du cœur
La victoire du cœur
19 Juillet 2011 | International > Mondial

Et celle-là, elle est belle ! Dans l’émotion, dans l’envie, dans la cohésion d’un groupe que l’on croyait à jamais égaré dans les méandres d’une compétition si mal amorcée. En battant la Serbie, d’un but (24-23) grâce à un pénalty de Kentin Mahé à 14 secondes de la fin, les Juniors tricolores se relancent et peuvent entrevoir la fin de la semaine avec un peu plus de sérénité.

C’est une résurrection. Le chemin n’était pas large, il fallait avoir le courage de l’emprunter et même si parfois, certains ont joué aux équilibristes flirtant avec le précipice, l’ensemble a tenu et ne s’est pas désagrégé comme face à la Norvège et surtout, la veille, face à la Tunisie. Les Guillaume Marroux et compagnie avaient bien préparé leur affaire, se plongeant, dès la fessée infligée par les Tunisiens, dans une bulle où rien n’a filtré.  Leur entame de match est fulgurante, le tempo excellent et comme la défense est présente autour de Cyril Morency, les Tricolores font une entrée en matière canon (5-2 après 9’). La sortie de Mathieu Grébille pour une première exclusion et un certain entêtement de ses camarades à vouloir jouer les essuie-glaces  face à des montagnes de près de 2 m, vont permettre aux Serbes de revenir (5-6 après 12’). Les Français s’impatientent, sombrent dans une sorte d’agacement et comme sur la ligne, le bedonnant mais ô combien efficace gardien Strahinja Milic sort tout ce qu’il veut ou presque devant un mur des Carpates en béton armé, la Serbie reste devant sans pour autant prendre le large (12-13 à la 26ème).

Un ballon perdu par Simon Mayayo, une passe à l’aveugle mal assurée de Valentin Portes vers Benjamin Afgour, les deux minutes du capitaine toulousain jugé un peu trop impulsif au goût des arbitres belarusses (ces deux-là, on ne les oubliera pas et on va en reparler) et surtout coup sur coup, un rush du demi-centre Savo Mester et de l’ailier gauche Ognien Jokic permettent à la Serbie de regagner les vestiaires avec trois longueurs d’avance (12-15). En cette fin de mi-temps, les Français ont montré une nouvelle fois, des signes de faiblesse. Les Serbes, eux une maîtrise du jeu étayée grâce au métier des Nénadic, Pusica et autre Zélénovic.

Et pourtant à la reprise, ce sont les seconds couteaux français, Julien Denat et Thomas Barrère que Guy Petitgirard vient de lancer, qui vont montrer la voie. Deux buts suivi d’un 3ème grâce au roublard Guillaume Marroux remettent les Tricolores à flots (16-16 à la 38ème). La bonne nouvelle c’est donc que le banc français répond présent lorsqu’on le lui demande. Denat, Barrère, Massard et surtout Gilbert n’ont pas la tâche facilitée depuis vendredi, obligés souvent d’entrer dans des moments critiques. Et ils s’en sortent  très bien. Notamment hier, contre les Serbes. Et ça, c’est un point positif à la fois pour le groupe et pour le staff technique.

Maxime Gilbert lui, est dans ce registre, la bonne surprise de l’effectif. Le Toulousain joue juste depuis le début de la compétition dans un rôle d’organisateur sur la base arrière quand il relaie Kentin Mahé mais aussi lorsqu’il prend les tirs. Il ne reste plus qu’aux deux gardiens à se mettre au diapason. On attend notamment, le Bonnefoi du match de classement contre l’Espagne durant l’Euro slovaque, l’an passé. Le Kéké taciturne qui avait dégoûté les attaquants ibériques en arrêtant 22 de leurs tirs.

Dans cette seconde période, les Serbes ne vont trouver le cadre qu’à 8 reprises. Les Français eux, vont semer et récolter très rapidement. Des buts bien-sûr (18-16 à la 40ème grâce à un missile lancé de 10 m par Mathieu Grébille) mais aussi des sanctions. Justifiées mais également exagérées. C’est au mauvais moment que la paire arbitrale du cirque de Minsk va jeter  son courroux sur ces méchants Français. Entre-temps, les Serbes ont refait leur retard et ont fait basculer le tableau d’affichage (22-23 à la 52ème). Les exclusions en 3 minutes, pour fautes imaginaires de Kentin Mahé puis de Steeve Massard feront craindre le pire. Le vent allait-il tourner en faveur des Serbes et surtout écarter les Français du véritable objectif ?

Les deux équipes sont dos à dos (23-23) et à vingt secondes du terme, Guillaume Marroux s’échappe sur son aile. Zélénovic ne s’embarrasse pas pour envoyer le Chambérien dans le décor et écope d’un deux minutes. Jet de 7 mètres pour Kentin Mahé et un nouveau face à face avec Milic et son quintal. Le futur demi-centre de Gummersbach en a vu d’autres et son bras ne tremble pas. L’ombre de « Calou » devait roder ce mardi après-midi, sur cette salle mythique du Paok Salonique.

Le match se termine dans un bazar indescriptible autant dans les tribunes que sur le terrain notamment après la disqualification (qui lui vaudra un rapport avec une suspension certainement pour le match contre le Chili, jeudi) du capitaine Valentin Portes, hargneux face au très collant Nenadic.

24-23 pour les Français à la sirène. La joie qui s’empare de la petite troupe est à la mesure des deux points qui viennent d’être inscrits au classement. Seule ombre au tableau : la sortie sur blessure vers la 50ème, de l’arrière droit Thomas Capella. Selon le médecin de l’équipe de France, Christophe Guégan, le Chambérien a pris une grosse béquille au niveau de la hanche. La journée de repos ce mercredi et le match contre les modestes Chiliens, jeudi, arrivent à point nommé. Il sera toujours temps de bien préparer le match décisif de vendredi, contre la Slovénie, invaincue jusque là avec trois victoires en trois rencontres.

Après la rencontre….. la réaction d’une des révélations de l’équipe de France, grâce à des débuts prometteurs, le demi-centre toulousain Maxime Gilbert

A Thessalonique, PAOK
Le mardi 19 juillet 2011 à 18h30
France - Serbie : 24 - 23 (Mi-temps : 12-15)
Arbitres :
MM GOUSKO Andrei et REPKIN Siarhei (Biélorussie)

Statistiques du match
France

Nom Tirs Pen PD BP AV 2' Ex TJ
2 MARROUX G. 3/4   2 1       00:35:27
3 MAHE Kentin 7/10 3/3 1 2 1 2   00:32:20
4 ZENS Nicolas 0/1     1       00:09:17
5 BARRERE Thomas 1/2             00:06:48
7 MASSARD Steve         1 1   00:22:28
8 GILBERT Maxime 1/1             00:25:56
9 DENAT Julien 1/2             00:11:59
10 GREBILLE Mathieu 3/7   5 1   1   00:34:30
11 CAPELLA Thomas 2/7   1         00:17:11
12 HUYGHE Nicolas               00:05:39
13 PORTE Valentin 3/5     3   1 1 00:36:13
16 BONNEFOI Kevin               00:54:21
17 MARCHE Pierre               00:00:00
20 AFGOUR Benjamin 2/3   1         00:27:37
21 MORENCY Cyril         1 1   00:27:11
22 MAYAYO Simon 1/1     1       00:07:28
Gardiens Nom Arrêts Pen            
12 HUYGHE Nicolas 0/5 0/1           00:05:39
16 BONNEFOI Kevin 9/27 0/1           00:54:21

Serbie

Nom Tirs Pen PD BP AV 2' Ex TJ
1 IVANISEVIC Tibor               00:08:25
3 JOKIC Ognjen 6/6             00:44:31
5 PANTELIC Marko     1 1 1     00:21:20
6 PUSICA Miljan     1 1   2   00:08:20
8 MESTER Savo 4/8   1 5       00:36:12
9 DRAGAS Milos               00:00:00
12 MILIC Strahinja               00:51:31
13 DIMITRIJEVIC I.       1       00:04:07
15 MARKEZ Mitar 1/3             00:27:04
17 ILIC Nemanja               00:00:00
18 PAVIC Slobodan 1/2   1         00:19:53
19 NENADIC Drasko 4/12   1 3   1   00:47:22
22 CIRIC Stefan       1       00:03:37
23 NIKOLIC Zoran 2/2       1 1   00:41:01
25 GOLUBOVIC D.               00:13:05
26 ZELENOVIC N. 5/6   1 1 1 1   00:33:59
Gardiens Nom Arrêts Pen            
1 IVANISEVIC Tibor 1/4             00:08:25
12 MILIC Strahinja 12/33 0/3           00:51:31

Retrouvez dès à présent les anecdotes autour du Mondial juniors sur http://totalhand.canalblog.com . Avec en prime, le « Mahétoscope », à l’intérieur du groupe France, comme si vous y étiez grâce à Kentin Mahé !

De notre envoyé spécial à Thessalonique

© Yves Michel
Partager
comme quoi
claude troccaz | Jeudi 21 Juillet 2011 (15h34)
j'avais raison c'est dans les defaites que l'on forge les victoires. Le match contre la Serbie en est le meilleur exemple. Et comme aurait dit un certain Roger: "allez les petits"
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités