mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Une première pour une petite lueur d’espoir
Une première pour une petite lueur d’espoir
10 Février 2013 | Europe > Champion's League

Ca y est enfin ! Chambéry a décroché sa première victoire en Champion’s League cette saison. Cela s’est fait au courage, à l’énergie et au talent de Cyril Dumoulin qui a préservé le +3 salvateur en sortant le dernier jet de 7 mètres de Jorgensen. Le CSH ne sera pas fanny, et même en rêvant très fort, il y a encore une toute petite lueur d’espoir pour une qualification bien improbable.

Car pour continuer à rêver, il faudra tout simplement que les Chambériens aillent gagner samedi prochain chez les Polonais de Kielce… Simple à écrire, reste juste à le faire mais pourquoi pas finalement ? Et pour s’offrir encore ce petit bout de rêve, il a fallu que le reste de la troupe de Mario Cavalli encore sur pied soit bigrement coriace face à des Danois de Bjerringbro-Silkeborg qui étaient venus chercher leur qualification en Savoie. Privés de Cédric Paty, Kevynn Nyokas, Bertrand Gille, Edin Basic et Laurent Busselier, avec un Damir Bicanic touché assez sévèrement à la main droite, on pouvait dire que le CSH n’avait pas tout ses atouts loin de là, ces 6 là étant peu ou prou les 6 joueurs majeurs d’un CSH en pleine possession de ses moyens.

Mais cela ne va pas empêcher les valides d’entrer de plein pied dans le match. Pour la première fois depuis le début de la saison, le CSH était conquérant d’entrée de jeu et l’emblème de cette volonté était un Timothey N’Guessan hors norme sur les 20 premières minutes. En étant le fer de lance savoyard dans un bras de fer sous haute tension. Le jeune arrière gauche allait illuminer le Phare par sa puissance et ses prises de décisions. Parfaitement mis sur orbite par un Guillaume Gille toujours aussi juste à la mène, Timothey N’Guessan mettait Jannick Green dans le rouge en réussissant 6 tirs de suite dont deux en infériorité numérique. Mais si l’attaque était portée par N’Guessan la défense était guidée par un Pierre Paturel qui allait sans conteste réussir son match le plus abouti en Champion’s League depuis qu’il évolue dans le groupe du CSH. Impérial sur l’homme, le central savoyard allait sortir une pelleté de contres rendant l’artillerie danoise quasi aphone. Il va même s’offrir un contre sur une relance du portier danois, contre qui finissait dans les buts de Green, le genre de but gag qui vous flingue le moral. Le coach Danois avait d’ailleurs compris, il allait faire sortir son vice-champion du monde dans la foulée.

L’entrée de Dane Stian allait un peu limiter la casse, mais ses coéquipiers ne cessaient de buter eux sur un Cyril Dumoulin impérial depuis le début du match. Diabolique pendant 30 minutes, le grand gardien du CSH allait permettre à ses couleurs de virer en tête à la pause et surtout de croire à fond en ses chances. La reprise allait être du même tonneau que la fin de première période. Pierre Paturel était partout, même en attaque, Guillaume Gille sous le coup de sa 3° exclusion gérait le jeu au millimètre près et même Marko Panic était de la fête, indéniablement, la révolution avait été faite dans les têtes du CSH. Même si Damir Bicanic avait du mal à prendre le relais de Timothey N’Guessan, les Detrez en pivot, Marroux aux jets de 7 mètres ou Nocar toujours aussi guérrier résistaient au mieux à la furia danoise. Car les joueurs de Bjerringbro-Silkeborg avaient bien compris que le match était en train de leur échapper. Les Lauge Schmidt, Toft Hansen ou Mortensen savaient que sans une réaction très sèche, la qualification pouvait largement se compliquer. Alors profitant du légitime coup de mou du CSH et malgré un Timothey N’Guessan qui allait distribuer le caviar après avoir délivré les parpaings, on sentait que tout était très proche de basculer. Cyril Dumoulin baissait de pied, Jannick Green revenu de ses errements de la première période enchaînait les arrêts et Theis Baggoë envoyait du lourd du haut de son double mètre.

A +3 dans la dernière minute après un éclair de Damir Bicanic, le CSH concédait un jet de 7 mètres après un coup de la chasuble parfaitement joué par les Danois et Chris Holm Jorgensen, si utile dans cette révolte se présentait devant Cyril Dumoulin pour signer le +2 fatal aux espoirs un peu fous du CSH. Sauf que tenter le lob sur un gardien qui fait 2 mètres et est extrêmement mobile est une sacrée gageure. Gageure tentée et ratée, le gardien chambérien détournant le lob au dessus de ses buts.

A Chambéry, le Phare
Le dimanche 10 février à 17h00
Chambéry SH -  Bjerringbro-Silkeborg : 29 - 26 (Mi-temps : 14-12)

4 200 spectateurs
Arbitres :
MM Andreu Marin Lorente et Ignacio Garcia Serradilla (Espagne)

Evolution du score : 2-2 5°, 6-4 10°, 10-6 15°, 11-8 20°, 12-8 25°, 14-12 MT - 17-12 35°, 19-16 40°, 22-17 45°, 25-18 50°, 26-22 55°, 29-26 FT.

Dernière Journée | Journée 8
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Gorenje Velenje Skopje 23 19 09/02
Kielce Saint Petersburg 30 29 09/02
Chambéry Silkeborg 29 26 10/02
Prochaine Journée | Journée 9
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Silkeborg Gorenje Velenje 17/02
Saint Petersburg Skopje 16/02
Kielce Chambéry 16/02
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Kielce 16 8 8 0 0 240 192 8
2 Gorenje Velenje 12 8 6 2 0 230 194 5
3 Skopje 10 8 5 3 0 207 183 -1
4 Silkeborg 6 8 3 5 0 214 223 -2
5 Saint Petersbur. 2 8 1 7 0 192 253 -5 4
6 Chambéry 2 8 1 7 0 201 239 1 -4

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités