mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDLL masc.: Des affiches majuscules
CDLL masc.: Des affiches majuscules
7 Novembre 2014 | France > Coupe LNH

Ce sont des quarts mais les quatre affiches proposées auraient pu tout aussi bien servir de finales à une épreuve qui s'est installée au fil des ans dans le paysage du handball hexagonal. Qui va obtenir son billet pour le Final Four ?

«La Coupe de la Ligue est une compétition qui est courte et qui en l’espace de quelques matches peut rapporter un titre et une place en coupe d’Europe, donc même si le championnat est une priorité pour tous les clubs, cette épreuve fait partie des objectifs.» Joël Da Silva a résumé en quelques mots l’intérêt que peuvent susciter ces quarts de finale programmés ce week-end. Pour l’entraîneur de St Raphaël, le match à Toulouse dépasse pourtant le cadre sportif. Il revient en Haute Garonne après y avoir vécu douze années de sa vie dont plus de trois en tant que coach de l’équipe 1. « Ça va être particulier car déjà il y aura ma famille et beaucoup d’amis dans les tribunes, je connais cette salle par cœur, le moindre couloir, les vestiaires, les bureaux  donc forcément ce sera un peu plus intense qu’ailleurs.  Il y aura de l’émotion c’est normal mais la réalité du terrain reprendra vite le dessus. » Sans l’avoir remportée, St Raphaël est un spécialiste de la Coupe de la Ligue avec trois finales perdues. Il ne reste plus qu’à franchir le palier supérieur. « Les joueurs qui sont ici depuis longtemps n’ont pas totalement terminé cette histoire avec l’épreuve mais on se déplace à l’extérieur et Toulouse partage la même ambition. » Pourtant le Fénix est moins fringant que la saison passée où il caracolait en tête de la D1. Les succès sont plus durs à conquérir, les partenaires de Jérôme Fernandez apparaissent plus vulnérables. «Oui mais même si c’est moins évident en ce début de saison, appuie Joël Da Silva, Toulouse sera déterminé et tout à fait au rendez-vous. Ils auront l’avantage du public, l’horaire est favorable donc je ne m’attends pas à une promenade de santé. Maintenant qu’ils ont goûté à l’Europe, ils veulent y revenir. » L’ambition est donc la même des deux côtés car St Raphaël qui s’est rapproché de la tête du classement a largement les moyens de jouer sur plusieurs tableaux à la fois. Ce qui n’est peut-être pas le cas pour l’hôte du jour.

Créteil-Cesson sera ce samedi, l’affiche la plus indécise de ces quarts de finale. Vainqueur de la 2ème édition en 2003 et finaliste en 2004 et 2008, il y a bien longtemps que Créteil n’a plus fait de cette épreuve un objectif principal de sa saison. Enfin, la question fait débat dans le Val-de-Marne. Il y a bien-sûr cette envie d’aller aussi loin que possible, la qualification à Chambéry au tour précédent a aiguisé l’appétit mais il y a aussi la situation en championnat avec un parcours sinusoïdal. Excepté le gardien Ristovski, les recrues estivales n’ont pas encore donné pleine satisfaction et l’équilibre est fragile. Côté breton, après un démarrage pied au plancher, le parcours en championnat est plus accidenté. Pourtant, le point décroché mercredi face au leader montpelliérain, a boosté tout l’effectif. « Ce n’est pas la même compétition mais j’espère que cela va permettre à tout le monde de respirer un peu mieux et surtout d’aller de l’avant, se convainc le capitaine Sylvain Hochet. Maintenant, on aimerait vraiment participer au Final Four d’autant que cette année, cela risque de se passer à Brest*. Quand on a connu le tirage, on s’est dit que ça pouvait être pire mais ce n’est pas un cadeau d’aller jouer à Créteil. Il va falloir être costaud car c’est une équipe très offensive. On bénéficiait encore l’an dernier de l’effet de surprise, maintenant ce n’est plus le cas. » Créteil qui reste sur une courte défaite (-1) mercredi à Tremblay peut et veut renouer avec son passé. Et sur un match, tout est envisageable.

* les candidatures à l'organisation du Final Four (28 et 29 mars 2015) seront examinées après les quarts de finale. Outre Brest et la ligue de Bretagne, celle de Normandie (Rouen avec la Kindarena) est intéressée. Sans oublier Montpellier et peut-être Toulouse.



Ah si Paris n’avait pas Mikkel Hansen ! Actuellement le Danois surfe au sommet de la vague. Avec 27 buts inscrits lors des deux dernières rencontres de championnat, 12 avec la sélection nationale en qualifications à l’Euro 2016, tout lui réussit ou presque. Pourtant, le PSG peine à enchaîner deux résultats probants. Jeudi à Dunkerque, la pièce aurait pu retomber du bon côté mais Paris a réagi trop tard, malgré l’omniprésence du Danois. Comme la cadence est soutenue, les Parisiens n’ont pas le temps de se lamenter. La coupe de la Ligue offre une belle occasion de retrouver des couleurs. Et Nantes se présente à Coubertin. Il y a un peu plus de deux semaines, les hommes de Thierry Anti craquaient en seconde période et prenaient une véritable fessée (33-21). De quoi susciter un sentiment de revanche du côté du "H". L'extra-sportif a aussi alimenté les discussions. Ces derniers temps, on a autant parlé des deux clubs dans les coulisses que sur le terrain. Les Nantais qui ont rechuté mercredi face à Chambéry (-1) ne sont pas dans une bonne période. Explications avec le pivot Igor Anic (notre photo).

Igor, comment abordes-tu cette 2ème confrontation face au PSG ?
Avec un sentiment de revanche car la claque en championnat nous a fait mal mais surtout un sentiment d'inachevé parce qu'après l'exclusion définitive de Maqueda, on n'a pas pu jouer avec toutes nos armes.  

Hansen avait été votre bourreau. Comment l'arrêter ?
On ne peut pas se permettre d'échafauder un plan anti-Hansen. Il y a beaucoup de bons joueurs à Paris qui peuvent prendre son relais. Se concentrer sur un seul élément est très dangereux. Il faudra surtout être présents défensivement et s'inspirer de Dunkerque qui a su semer le doute.  

Sportivement, Nantes a besoin de se relancer...
Et ce n'est pas l'endroit idéal pour le faire. La coupe de la Ligue peut faire partie des objectifs mais il ne faut pas non plus se mettre une pression supplémentaire. On fera tout pour présenter un meilleur visage qu'il y a trois semaines.

Avez-vous été perturbés par les frasques de votre entraîneur et les propos de votre président ?
Sincèrement, ce n'est pas le 1er sujet de conversation entre nous. On a d'autre chose à se préoccuper. C'est vrai que c'est dommage qu'on parle plus de Nantes pour ce genre de sujets que pour ce qui se passe sur le terrain.

L'équipe de Nantes est-elle plus sanctionnée ? Lorsque Maqueda bouge une oreille, est-ce que ça se remarque plus que chez un autre ?
Oui, j'ai l'impression. Il récolte sans doute ce qu'il a semé depuis quelques années. J'ai appris à le connaître et je peux affirmer que c'est quelqu'un qui est honnête et vrai, peut-être un peu trop impulsif. Contre Paris, si cela avait été un autre fautif, il n'aurait pas pris un rouge. Le statut, le nom jouent quelquefois en faveur ou en défaveur.


 
A Montpellier, Patrice Canayer n'a pas d'autre ressource que faire confiance à certains minots du centre de formation. C'était le cas mercredi pour le voyage à Cesson, ce sera certainement le cas dimanche pour la réception de Dunkerque. Alexandre Saidani (notre photo) et ses potes apprentis sont là pour pallier les absences de Dolenec, Gaber, Laluska, Mackovsek. En tête de la LNH depuis deux journées, le MAHB a un rang mais aussi une coupe de la Ligue à défendre. En accueillant Dunkerque, cela occasionne une sacrée affiche d'autant que les Nordistes viennent d'accrocher Paris à leur tableau de chasse. Les deux équipes ont ce point commun que lors de cette 8ème journée en LNH, elles ont consenti énormément d'efforts pour arriver au terme des 60 minutes. La fraîcheur sera primordiale mais quand on a déjà remporté la coupe de la Ligue (1 fois pour les Nordistes en 2013 et à... 9 reprises pour les Héraultais), les tracas du quotidien sont vite oubliés.

Tous les matches....

US CRETEIL HANDBALL - CESSON RENNES METROPOLE HB

Pronostic : Cesson

Date et Heure :
Le 08/11/2014 A 20:30:00
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT  -  CRETEIL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : Montpellier

Date et Heure :
Le 09/11/2014 A 17:00:00
Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand  -  MONTPELLIER
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

FENIX TOULOUSE HANDBALL - SAINT RAPHAEL VHB

Pronostic : St Raphaël

Date et Heure :
Le 09/11/2014 A 17:00:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace  -  TOULOUSE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

PARIS ST GERMAIN HANDBALL - HBC NANTES

Pronostic : PSG Handball

Date et Heure :
Le 09/11/2014 A 17:00:00
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont  -  PARIS
Lien Google Maps vers la salle

Cette rencontre sera retransmise dès 16h55 sur beIn sports 3 (ou max 4). Commentaires: Thomas Villechaize / François-Xavier Houlet.

© Yves Michel
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités