mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CM Jun. : Les miracles existent !
CM Jun. : Les miracles existent !
20 Juillet 2015 | International > Mondial

Opposés à l’Algérie dans le premier match du Mondial 2015 – de 20 ans au Brésil, les Bleus se sont imposés au forceps et dans un scénario assez rocambolesque, les Algériens perdant le profit d’une très jolie victoire dans les 30 dernières secondes en récoltant deux cartons rouges et deux jets de 7 mètres coup sur coup.

Pourtant au fin fond du sud brésilien, à plus de 200 kilomètres dans les terres après Belo Horizonte, A Uberaba, les Bleus avaient parfaitement entamé le match, profitant des exploits à répétition du Sélestadien Julien Meyer dans leurs buts et arrivant à passer outre une défense extrêmement haute pour mener rapidement 4-1 dans la foulée d’un Alexandre Tritta très percutant. Bon après, les choses ont bien vite changer… Pendant plus de 10 minutes, l’agressivité défensive algérienne va en faire voir de toutes les couleurs aux Bleus et derrière, Ismail Boumehdi était très en verve dans les buts. Heureusement, pendant ce temps, Julien Meyer continuait sur sa lancée au point que de parades en balles perdues ou échecs au shoot, les deux équipes restaient aphones pendant presque 6 minutes. Le temps morts de Johann Delattre de la 12° minute va être à effet lent, mais va finir par payer. Peu à peu les Tricolores vont reprendre leurs esprits en attaque avec un Sébastien Joumel en pleine lumière et surtout un peu plus de liant dans le jeu offensif ce qui mettait la défense algérienne sur le reculoir pour la première fois. Résultat, la France va reprendre la main sur le jeu et virer à la pause avec deux unités d’avance, pas suffisant pour être serein, mais assez dans la façon pour entrevoir la seconde période sous de meilleurs auspices.

Et l’entame de second acte va être un peu la suite de la fin du premier. Peu à peu les Bleus arrivaient à prendre un peu d’air et allaient même avoir 4 buts d’avance après un triplé signé Traoré, Billant, Dupuy. Mais c’était un peu le chant du cygne pour eux dans le jeu… Trop maladresses avec 14 ballons perdus, trop d’erreurs aux tirs avec un Ismail Boumehdi qui n’avait même plus besoin de faire les arrêts tant les tirs tricolores étaient imprécis et surtout, des lâchers de ballons dont profitaient les flèches algériennes pour revenir sur le talons des Bleus. La bascule se faisait dans le money-time ! Les Bleus trop peu appliqués sur les derniers gestes, que ce soit la passe gagnante ou le tir victorieux, n’arrivaient plus à marquer alors que l’Algérie prenait feu dans le sillage de son demi-centre de poche Mohamed Serrir qui en faisait baver des ronds de chapeaux aux centraux tricolores. Ce qui devait arriver arrivait alors après un triplé du duo Djebrouni – Djehiche, l’Algérie était devant à 3 minutes du terme et avait la balle du +2 dans les mains. Malheureusement pour eux un marcher de Mouats donnait la balle à Alexandre Tritta pour une chevauchée rageuse qui se finissait par un découpage en règle du gaucher chambérien par Amine Benabiba. Rouge et 7 mètres que transformait sans sourciller Youenn Cardinal suppléant dans l’exercice celui qui était sorti sur une jambe quelques secondes plus tôt. 25 partout et 19 secondes à jouer avec une Algérie à 1 de moins mais qui avait la balle en main. Restait le coup de folie d’Alexandre Saïdani qui tenait et réussissait à chiper le ballon dans les mains algériennes pour se ruer vers le but adverse. Encore une fois les Algériens jouaient les découpeurs de viande bleue par Sofiane Temmam qui avait perdu la balle et le résultat était imparable, de nouveau rouge + 7 m. Retour du gamin des Abers sur la ligne de vérité, le breton bretonnant du Finistère qui, sans trembler une fois de plus, enquillait comme à la parade  le 26° but alors que le temps de jeu était écoulé. Les Algériens pouvaient s’écrouler au sol et les Français faire la fête, le match avait basculé en 20 secondes et dans le camp tricolore.

N'empêche que cette entame de mondial devra rester dans les mémoires françaises ! On verra si l’Algérie est capable de faire déjouer les autres ténors de la poule à commencer par un Danemark qui a étrillé le Chili de 19 buts. Mais si les 2 points sont dans la poche bleue, la manière doit être largement corrigée sur les intentions collectives et sur l’application dans les gestes qui comptent. Place dans deux jours au Chili, avec on l’espère une France plus en adéquation avec son potentiel.

A Uberaba, Centro Olimpico
Championnat du monde -20 2015 Groupe C
Le lundi 20 juillet à 19h00
France - Algérie : 26 - 25 (Mi-temps : 13-11)

150 spectateurs
Arbitres :
MM  LAH Bojan et SOK David (Slovénie)

Evolution du score : 3-0 5°, 4-5 10°, 4-5 15°, 8-8 20°, 11-10 25°, 13-11 MT - 14-13 35°, 16-13 40°, 19-16 45°, 21-19 50°, 24-23 55°, 26-25 FT.

Statistiques du match
France
Gardiens :
MEYER Julien 60' 14 arrêts sur 39 tirs dont 1/5 pen., SALMON Julien
Joueurs : TRAORE Gueido 4/7, TRITTA Alexandre 4/8 dont 1/1 pen., BILLANT Florian 1/2, SAKO Adama, KEITA Mahamadou 1/2, SAIDANI Alexandre 3/3, DUPUY Quentin 3/5, SERI Rudy 1/4, TOURNAT Nicolas 1/3, MARESCOT Johannes 2/2, NIETO Nicolas, DELECROIX Florian 0/5, CARDINAL Youenn 3/4 dont 2/2 pen., JOUMEL Sébastien 3/3.

Algérie
Gardiens :
HACHEMI Chahreddine 0/2 pen., BOUMEHDI Ismail 60' 9 arrêts sur 33 tirs dont 0/1 pen.
Joueurs : ALLOUACH Ameur 2/5, DEGHOUL Monssef 2/5 dont 1/2 pen., BENANIBA Amine yahia, TAKARLI Billel, KHELIL Zakaria 4/6, SERRIR Mohamed, GRIBA Mohamed 4/6, ARZEKI Amor, TEMMAM Sofiane 4/10 dont 3/4 pen., BERRIAH Lakhdar 0/3, MOUATS Amie 3/4, BOUHAL Aziz, DJEHICHE Mahdi 2/3, DJEBROUNI Walid 4/5 dont 0/1 pen.

Les réactions (Avec le concours de la FFHB)

Jacky BERTHOLET : « L'équipe de France Junior arrache sa première victoire face à l'Algérie. Dans cette ouverture de compétition les juniors ont été devant la plupart du temps. Dans un match sans rythme les algériens ont su rester au contact et même prendre l'avantage dans le money time mais les français s'imposent dans un final, tendu par de grosses fautes de l'adversaire. Alexandre TRITTA en fait les frais, le groupe espère qu'il ne soit pas trop touché ».

Alexandre SAIDANI : « Le premier match d’une compétition est toujours difficile à jouer et l’Algérie est une excellente équipe. Je suis très heureux de la victoire mais que ce fut dur. Nous avons appris beaucoup pour la suite de la compétition. Le match dure une heure. Il a tourné en faveur de la France à la toute fin alors que l’Algérie avait pris l’avantage sur les dernières minutes. Nous avons cru en nous. L’équipe est composée de très bons joueurs, nous sommes une famille. Nous voulons gagner tous nos matchs. Nous travaillons dur pour cela et nous sommes très motivés. Pour notre prochain match, contre le Chili, nous devrons assurer la victoire bien plus tôt dans le match ».

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités