mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CM Jun : Même le Danemark n'y peut rien
CM Jun : Même le Danemark n'y peut rien
26 Juillet 2015 | International > Mondial

C’est fait, les juniors Bleus sortent invaincus de leur groupe C, leur dernière victoire 32-26 sur le Danemark leur donne la première place incontestée de leur poule et leur offre le 4° du groupe D, la Norvège en adversaire pour les 8° de finale.

On est loin des balbutiements initiaux face à l’Algérie, les hommes de Johann Delattre montent de plus en plus en puissance et le très solide Danemark qui s’était pour le moment baladé face aux autres membres du groupe des Bleus en a fait les frais. De la défense à l’attaque, tout a été très propre face aux Danois, même si parfois quelques « enflammades » auraient pu être évitées. La base arrière a été solide au possible, les ailiers vifs et opportunistes et les pivots des poisons pour les monstres nordiques. Car pour la première fois de ce Mondial, les Bleus n’avaient pas l’avantage en terme de gabarit. Chez le Danois, le double mètre et les kilos sont presque une banalité et il a fallu que les Tricolores soient plus vifs, plus solidaires et surtout plus appliqués pour se sortir de ce match en haute altitude. Seul avantage tactique à se frotter à plus costaud que soit, la confiance absolue qu’ont les Danois dans leur défense 6-0. Plus de lutin pour venir titiller les enclenchements français, plus de gremlins pour taper sur toutes les mains et provoquer des pertes de balles, plus de gazelles pour vous coller une contre-attaque l'air de rien ! Non du grand, du solide et du contreur, qui attend patiemment pour vous éteindre la lumière sur le shoot. Et dans ce registre, les Danois se sont bien loupés ! A commencer par leurs gardiens qui ont été anéantis par les missiles des Seri, Delecroix ou autre Sako ! Alors il fallait sortir un peu plus et donc laisser Nicolas Tournat en un contre un… Grave erreur ! Le pivot nantais en a fait voir de toutes les couleurs aux numéros 3 rouges et blancs. Le genre de situation ingérable pour un handballeur européen habitué à contrer et à détruire en défense. Car pour finir le tableau, Queido Traoré et Florian Billant se sont bien amusé sur leurs ailes respectives, le doliprane va être de rigueur ce soir pour leur vis-à-vis ! Alors des ailes qui prennent les espaces, des arrières qui sont en verve au shoot et un pivot qui met tout ce qu’il veut dedans, comment voulez-vous que les adversaires bleus s’en sortent, fussent-ils danois.

Eh bien en insistant sur le vrai point faible bleu dans ce match, le repli défensif… Entre changement attaque défense en mode sénateur, des erreurs énormes de répartition et carrément les oublis, Les Bleuets en ont pris de partout dans ce secteur du jeu. Cela en était presque traumatisant, largement plus de la moitié des buts encaissés par les Français l’ont été sur ce type de mouvement. Une fois Andreas Holst, le bras armé danois, mis sous l’éteignoir. Une fois que la défense bleue pouvait se mettre en place, on sortait le casse-tête à coach Viking. Claus Hansen va même tenter de jouer à 1 de plus avec la chasuble... sans plus succès et surtout sans trouver des solutions claires dans le jeu offensif placé. Pourtant entre le 3-0 de début de seconde période, brillamment contré par un 4-0 tricolore en suivant. Entre le 6-3 réussi de ma 44° à la 53° en revenant à -2 et en ayant la balle de -1 dans les mains à la 53°, le Danemark à fait parfois trembler le bel édifice tricolore, montrant que les balades antérieures dans la poule n’avaient rien de fortuites. Un arrêt majeur de Julien Meyer dans les buts sur cette balle de -1, un coup du « Tu me vois, tu ne me vois pas, tu ne me vois plus » de Florian Billant collant le +3 dans la foulée et un doublé de Nicolas Tournat pour faire bonne mesure, la coupe était pleine pour les Danois qui laissaient partir définitivement la machine bleue vers un +6 assez cinglant au final.

Suite de tout cela mardi toujours à Uberaba face à la Norvège en 8°  de finale. Des Norvégiens qui ont subi lourdement la loi des Egyptiens dans cette dernière journée de poule avec une défaite 31-21. Des Norvégiens qui ont baissé pavillon face à l’Allemagne et en ont pris une belle face au Brésil, mais qui seront de toute façon durs à manier avec un jeu proche de celui du Danemark avec peut-être moins de talent individuel. Pour le moment, la campagne brésilienne des Bleuets est superbe, mais on rentre maintenant dans les matches couperets et dans ces phases tout peut rapidement changer.

A Uberaba, Centro Olimpico
Championnat du monde -20 2015 Groupe C
Le dimanche 25 juillet à 19h00
Danemark - France : 26 - 32 (Mi-temps : 15-18)

200 spectateurs
Arbitres :
MM  VOLODKOV Nikolaj et ZOTIN Evenij (Russie)

Evolution du score : 3-3 5°, 6-7 10°, 8-10 15°, 11-11 20°, 13-14 25°, 15-18 MT - 18-18 35°, 18-21 40°, 20-24 45°, 22-26 50°, 25-28 55°, 26-32 FT.

Statistiques du match
France
Gardiens :
SALMON Julien, MEYER Julien 60' 13 arrêts sur 39 tirs dont 0/3 pen.
Joueurs : TRAORE Queido 4/6, TRITTA Alexandre 0/1, BILLANT Florian 6/8, SAKO Adama 3/6, KEITA Mahamadou 1/1, SAIDANI Alexandre 2/3, DUPUY Quentin, SERI Rudy 5/8, TOURNAT Nicolas 6/6, MARESCOT Johannes, NIETO Nicolas, DELECROIX Florian 4/7, CARDINAL Youenn, JOUMEL Sebastien 1/1.

Danemark
Gardiens :
PEDERSEN Kristian 45' 9 arrêts sur 29 tirs, JENSEN Mike 2 arrêts sur 14 tirs.
Joueurs : LASSEN Jacob 2/5, HENNEBERG.S. 1/2, SCHILLING.G.P. 1/3, CLAUSEN Frederik 1/2, JENSEN Christian 2/2, SAUGSTRUP J.M. 1/1 , HANSEN Johan. P 2/3, HALD JENSEN Simo 4/5, HOLST J. Andreas 4/10, RISOM C. Martin 2/4, LANDIN J Magnus 0/1, ARSTED K. Krag,  HOLM Jacob 2/5 , AASTRUP C. K. 4/6 dont 3/3 pen.



La Corée au hachoir Bleu


On pouvait craindre ce match face à la Corée du Sud avec son jeu fait de croisés, double croisés, feintes de passes, passes dans le dos et initiatives individuelles permanentes ! Au final, la puissance bleue a fait plus que des dégâts dans une défense coréenne aux abois pendant toute la partie.

Et au lieu de se faire peur, les Bleuets ont pris le match par le bon bout passé les 10 premières minutes de calage. Un 9-1 cinglant et bien sec signé de la puissance collective bleue. Après ce fût le moment nantais ! Le retour en verve du grand Florian Delecroix. Comme libéré par la réapparition sur la feuille de match d’Alexandre Tritta qui pourtant ne foulera le terrain que 3 minutes, le grand gaucher du Poitou allait redevenir infernal, marquant dans toutes les positions, ne loupant aucun de ses 8 tirs et faisant enfin une démonstration de tout le talent que l’on lui connaît sur les bords de la Loire. La Corée du Sud aura bien quelques sursauts d’inventivité, quelques beaux passages avec un Oh Seungwoon lui aussi très en verve au shoot, mais cela ne pourra jamais faire peur à des Français qui tenaient leur finale de groupe face au Danemark, menant même de 11 buts à la 50° minute. Bon, en cherchant la petite bête on pourra ergoter sur les 31 buts encaissés, une première dans ce Mondial. Mais quand l’adversaire court partout, qu’il est sur une base de temps d’attaque de 20 ou 30 secondes, forcément, les occasions de prendre des buts se multiplient mais celles d’en marquer aussi. Au final 70 buts pour ce match mais une victoire incontestable des Tricolores dont on sent que petit à petit tout se met diablement bien en place.

A Uberaba, Centro Olimpico
Championnat du monde -20 2015 Groupe C
Le samedi 25 juillet à 21h15
France - Corée du Sud : 39 - 31 (Mi-temps : 20-14)

200 spectateurs
Arbitres :
MM MOSORINSKI Ivan et PANDZIC Aleksandar (Serbie)

Evolution du score : 2-3 5°, 6-6 10°, 10-7 15°, 13-8 20°, 17-12 25°, 20-14 MT - 23-18 35°, 28-21 40°, 31-23 45°, 36-25 50°, 38-29 55°, 39-31 FT.

Statistiques du match
France
Gardiens :
SALMON Julien 10' 4 arrêts sur 10 tirs dont 1/2 pen., MEYER Julien 50' 8 arrêts sur 33 tirs dont 0/2 pen.
Joueurs : TRAORE Queido 5/7, TRITTA Alexandre 0/2, BILLANT Florian 5/8, SAKO Adama 1/1, KEITA Mahamadou 1/1, SAIDANI A., DUPUY Quentin, SERI Rudy 4/4, TOURNAT Nicolas 4/4, MARESCOT Johannes 2/3, NIETO Nicolas 2/4, DELECROIX Florian 8/8, CARDINAL Youenn 3/3 dont 1/1 pen., JOUMEL Sebastien 4/5.

Corée du Sud
Gardiens :
KIM Suhwan 0/1 pen., JI Hyungjin 1 arrêt sur 10 tirs, PYUN Uibeom 5 arrêts sur 34 tirs dont 0/1 pen.,
Joueurs : CHOI Beom Mun, PARK Soongeun 4/8, PARK Young jun 0/1, PARK Junwoo 1/1, HEO Junseok 4/6, LIM Jaeseo 5/16 dont 1/1 pen., OH Seunggwon 8/10, KIM Glmin 4/7 dont 1/1 pen., KIM Dagyeom, JANG Dong Hyun 3/4 dont 1/1 pen., LEE Jungsub, NAM Gimoon 2/4 dont 0/1 pen., SUNG Hyemin.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités