mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Issy-Paris solide dauphin
LFH : Issy-Paris solide dauphin
16 Avril 2017 | France > LFH

Les Parisiennes ont glané à Celles-sur-Belle un succès qui leur assure la 2e place, juste devant Brest. Derrière, tout reste ouvert pour la 4e place, que Chambray et Besançon lorgnent. En queue de peloton, Nice a repris la 9e place.

Quinze victoires en dix-neuf matchs, le bilan a de la gueule, et il permet à Issy-Paris de valider pour de bon sa 2e place. Samedi soir, les joueuses d’Arnaud Gandais se sont imposées face à Celles-sur-Belle (27-23), emmenées par la fougue de Lois Abbingh (8 buts). Alors certes le HBCC s'est incliné. Mais en arrivant à remplir complètement la salle de l’Acclameur à Niort, les dirigeants de Celles sur Belle avaient gagné un pari aussi important qu’un match de bonne teneur mais inutile au classement.

2800 spectateurs ont donc assisté à un match plein où les deux équipes pouvaient déplorer pas mal d’absences. Stine Oftedal était restée à Paris, le nez cassé en quart de finale de Coupe de France face à Bouillargues. Fehri et Camara manquaient elles aussi à l’appel pour l’IPH. Mais côté Celles-sur-Belle, là aussi, la liste des absentes étaient bien longue. Manga, Topic étaient out et Stevin, bien que sur le banc était touchée au mollet et n’est pas entrée du match. Mais il restait encore du beau monde pour offrir un joli spectacle. Abbingh a régné en maître sur la base arrière de Paris, Solberg a parfaitement fermé la baraque parisienne en seconde période, le reste étant pour le moins utile et efficace.

Mais à Celles, on a surtout remarqué un petit bout de joueuse de 18 ans. Une Sagna qui a éclaboussé la partie de son talent et de son savoir-faire dans bien des domaines. Replacée à l’aile gauche en début de match, l’ex-Béglaise a commencé par martyriser Garba dans les buts de Paris pour ensuite étendre son champ d’action à la base arrière, à la montée de balle et au 7 mètres. Au final un 8/14 superbe et une défaite de 4 buts pour le HBCC qui restera surtout dans les mémoires comme le premier match des Celloises à l’Acclameur et une totale réussite aussi bien populaire qu’au niveau de l’organisation.


Mais Issy-Paris a bien fait de s'imposer car derrière, le 3e, Brest, n’a fait aucun détail à Toulon, pulvérisé chez lui (25-13). La défense a été honorable côté varois, la paire de gardiennes (18 pour Serdarevic et Depuiset) aussi. Mais sur l’autre moitié de terrain, elles se sont heurtées à un mur qu’elles ont trop rarement su contourner. Et quand elles ont trouvé quelques solutions, les joueuses de Thierry Vincent (privé de Vetkova) ont coincé sur une Darleux impressionnante (22 arrêts à 65% !). Dans ces conditions, il était impossible de gagner pour les Sudistes, alors que Brest remporte un troisième succès de rang qui confirme que le passage à vide semble terminé.

Toulon battu, Chambray en profite et sera certain de terminer devant les Toulonnaises à l’issue de la dernière journée. Les Chambraisiennes sont allées arracher le nul, vendredi, à Nice, alors qu’elles comptaient encore huit buts de retard à un gros quart d’heure de la fin (18-10, 43e). La défense azuréenne, pourtant si solide jusque-là, se faisait déborder par Asperges, Mauny puis Thomé, et le CTHB est revenu avec un 9-1 fulgurant (19-19, 55e). Les Niçoises sont restées costaudes, Palsdottir a redonné l’avantage aux siennes par deux fois, jusqu’à une dernière égalisation de Boutrouille pour terminer sur un nul. La mission est accomplie pour les visiteuses, qui bouclent un cinquième match sans défaite, tandis que Nice peut nourrir quelques regrets que le retour à la 9e place efface un peu.

Une autre équipe profite de cette journée pour remonter au classement : Besançon. Moins fringantes qu’un peu plus tôt cette saison, les Franc-Comtoises ont fait la différence par leur défense pour s’imposer sur le terrain de Fleury (20-19). Longtemps derrière (10-7, 16-13), les Bisontines ont tout renversé dans le dernier quart d’heure, avec une Muñoz impeccable dans les cages (9 arrêts à 50%). Et dans le money time, les visiteuses se sont montrées plus sereines, à l’image de ce dernier but sur penalty de Zazai. Besançon peut plus que jamais viser la 4e place lors de la dernière journée, tandis que Fleury semble condamné au dernier rang.


Dernière Journée | Journée 21
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Toulon St-CyrBrest132514/04>>
Fleury les AubraisBesançon192016/04>>
DijonMetz 19/04 
NiceChambray242414/04>>
Celles s/BelleIssy Paris232715/04 
Prochaine Journée | Journée 22
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BrestFleury les Aubrais 23/04 
MetzNantes 22/04 
BesançonNice 21/04 
Issy ParisDijon 22/04 
ChambrayCelles s/Belle 21/04 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Metz511816115273908 
2Issy Paris491915405564857 
3Brest451913604814102 
4Besançon391998249648015
5Nantes39199824964960-5
6Toulon St-Cyr3820794459509-1 
7Chambray37198924834950 
8Dijon33186934655001 
9Nice311951224475080 
10Fleury les Aubr.29195140444515-5 
11Celles s/Belle25192152450516-3 
Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités