mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF M : Willy est sauvé !
EDF M : Willy est sauvé !
17 Juin 2017 | International > Euro

Tout ne s’est pas fait dans la facilité et la douceur pour les Bleus face à la Belgique. Mais un, la victoire est là, même sur un score un peu étriqué (32-28) au vu de la domination tricolore. Deux, cette victoire a permis à William Accambray de rendre une copie pleine et superbe aussi bien à la finition qu’à la création. Toujours aussi compliqués pour les Tricolores à jouer avec leur jeu permanent en supériorité, les Belges n’ont jamais rien lâché au contraire de la volée de bois vert qu’ils ont encaissé jeudi en Norvège. Mais le futur sociétaire de Veszprém aura mis tout les ingrédients pour que les Bleus ne se fassent pas trop peur.

Il aura fallu 15 bonnes minutes bien senties pour que les Bleus se mettent enfin dans le sens de la marche surtout défensivement. Adossés à une 6-0 qui laissait Qerimi et sa bande jouer à « attrapes-moi si tu peux », ils n’arrivaient pas à fermer les espaces suffisamment rapidement pour empêcher les rouges et jaunes de crucifier Cyril Dumoulin comme à la parade. Comme de l’autre côté, hormis William Accambray, cela manquait pas mal de percussion, logiquement les Bleus étaient à la traîne au score. Le passage sur une 5-1 laissant beaucoup moins de facilité dans les transmissions aux Belges allait changer la donne. Récupérant les ballons, les Tricolores partaient dans un show de tir dans le but vide, au point d’en marquer 5 dans le deuxième quart d’heure de la première période. Même si De Beule s’offrait un joli show sur le poste d’arrière droit, Aber Qerimi était réduit à la portion congrue, lui qui avait mis la France au supplice à Liège au mois de novembre. Résultat peu à peu, les Bleus prenaient le match à leur compte et si Nedim Remilli péchait un peu par facilité, il amenait aussi beaucoup de solutions autre que celle de William Accambray. Avec deux arrières percutant, Nicolas Claire mettait lui aussi son grain de sel à tout cela et le +4 à la pause était solide finalement.

La suite allait être peu ou prou du même tonneau. Sans enflammer le match, les Français étaient sérieux et ne laissaient pas trop la Belgique se rapprocher. Même si la difficulté à défendre à 6 contre 7 était toujours présente, les arrêts de Cyril Dumoulin et les pertes de balles belges permettaient aux Bleus de prendre de plus en plus leurs aises au score. Yannis Lenne montrait toutes ses qualités à droite avec 3 buts à ‘aile venus un peu d’ailleurs, le duo Afgour – Fabrégas n’était pas seulement impérial en défense, il était aussi impeccable en attaque. Mais, tout doucement l’intensité mise par les Tricolores baissait au fil des minutes et le match tombait un peu en intérêt. Les dernières minutes vont permettre à Melvyn Richardson d’honorer sa première cape et marquer son premier but sur jet de 7 mètres, à Julien Meyer d’avoir 2 sélections. On sentait les Belges bien cramés par la répétition de deux matches en 3 jours et les Français tellement proches des vacances bien méritées après 20 mois de compétition non-stop, que tout finissait en pente douce avec un +4. Suffisant pour prendre la première place du groupe après la victoire 30-20 de la Norvège sur une Lituanie éliminée mais pas seule dans le tombereau de têtes coupées par ces poules de qualification à l’Euro. Exit la Russie sortie par le Monténégro. Exit la Roumanie et la Pologne. Quant à l’Islande ses actions ne sont pas au mieux dans un groupe 4 très compliqué où tout se jouera demain.

A Montbéliard, l'Axone
Le samedi 17 juin à 19h45
France - Belgique : 32 - 28 (Mi-temps : 18-14)

4 800 spectateurs
Arbitres : MM Mirza Kurtagic et Mattias Wetterwik (Suède)

Evolution du score : 3-4 5°, 6-7 10°, 8-8 15°, 11-11 20°, 14-13 25°, 18-14 MT - 21-17 35°, 23-17 40°, 25-19 45°, 28-23 50°, 30-25 55°, 32-28 FT.

Statistiques du match

France
Gardiens :
1 Dumoulin Cyril 55' 14 arrêts dont 0/2 pen., 24 Meyer Julien 5' 0 arrêt dont 0/1 pen.
Joueurs : 4 Barachet Xavier 1/3, 5 Remili Nedim 6/9 dont 1/1 pen., 6 Nyokas Guy Olivier 0/1, 7 Bingo Arnaud 1/2, 11 Honrubia Samuel 0/1, 17 N'guessan Timothey, 18 Accambray William 8/14, 20 Sorhaindo Cedric, 23 Fabregas Ludovic 4/4, 25 Afgour Benjamin 3/3, 26 Claire Nicolas 5/8, 31 Lenne Yanis 3/4, 32 Mem Dika, 33 Richardson Melvyn 1/1 pen.

Belgique
Gardiens :
1 Lettens Jef, 12 Denert Youri 60' 9 arrêts dont 0/1 pen.
Joueurs : 2 Ooms Simon 6/10, 3 Spooren Serge, 5 Devisch Julien, 9 Cauwenberghs Thomas 0/1, 11 Robyns Tom 0/4, 18 Danse Nicolas 2/3, 19 Neuville Benoit, 21 Bongaerts Gert-Jan, 22 Kedziora Damian 6/7 dont 3/3 pen., 23 Kedziora Bartosz 1/5, 25 Vancosen Yves 1/1, 32 Bolaers Nathan 4/4, 34 Qerimi Arber 2/10, 44 De Beule Jeroen 6/11.

Le diaporama du match par Fabien Jordhery


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités