mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Sur la durée du championnat, le PSG a-t-il un rival ?
LSL: Sur la durée du championnat, le PSG a-t-il un rival ?
13 Septembre 2017 | France > LNH

Treize chasseurs plus ou moins bien armés et un chassé carrossé pour des objectifs illimités. Si sur un match, battre le PSG est tout à fait possible, sur la durée d'un championnat, la tâche parait bien compliquée. La saison qui débute ce mercredi peut comporter son lot de surprises. Tant du côté de la lutte pour l'Europe que celle pour le maintien.

par Yves MICHEL


Quoi de mieux pour débuter une saison qu’une affiche qui renoue avec un passé pas si lointain, lorsque Montpellier dominait le handball hexagonal et que Chambéry était son poil à gratter. A Bougnol, les Savoyards vont entamer ce mercredi, un marathon de 7 journées au cours duquel ils vont rencontrer le Top 6 de la saison écoulée. « On se dit qu’il faudra bien les jouer un jour, ironise le gardien Yann Genty et qu’on peut profiter du fait que certains ne soient pas prêts même si on ne se fait pas trop d’illusions. » Etre prêt. L’idée est lancée et à Chambéry, c’est là tout le problème. Amine Bannour loin de sa meilleure forme, son compatriote tunisien Mosbah Sanai en délicatesse avec ses adducteurs, le Croate Obranovic et dernièrement Fahrudin Melic touchés tous les deux à la cheville, l’effectif est clairsemé. «Forcément, on n’est pas dans des conditions optimales, reconnait Bertrand Gille, membre du staff chambérien. On a un groupe qui vit bien ensemble et ceux qui sont là, sont totalement capables de suppléer les absences. L’ambition affichée est toujours la même, c’est d’être européen. Mais je ne crois pas qu’on soit les seuls à avoir ce type d’objectif. » Montpellier est de ceux-là. L’Europe est dans l’ADN du club, les trophées nationaux aussi. Même si la saison passée, les joueurs de Patrice Canayer qui à titre individuel amorce sa 24ème saison à la tête du MHB, n’ont rien ramené pour garnir la vitrine. « Il nous faut montrer un visage plus régulier, plus conquérant, plus compétiteur pour pouvoir faire la différence dans un championnat devenu très costaud, expertise Michaël Guigou. Le groupe est jeune, bourré de potentiel avec la marge de progression la plus importante de tout le championnat. Beaucoup d’équipes sont armées pour pouvoir aller embêter tout le monde, on se rappelle que la saison passée, on a perdu des matches contre des adversaires soi-disant plus faibles. A nous d’être rapidement au point.» Montpellier, Chambéry, les trois autres équipes du top 5 écoulé, le PSG, Nantes et St Raphaël vont compter dans l’emballage final.


                   Avant de goûter à l'Asobal, Ludovic Fabregas veut sortir par la grande porte en LSL

Avec le plus gros budget européen, lancé dans une course effrénée à l’armement pour tout gagner et si possible cette fois la Ligue des Champions, le PSG n’a pas recruté dans la quantité mais plutôt dans la qualité avec toutefois, outre Sander Sagosen (voir par ailleurs) et un pivot Damjanovic que l’on n’a pas encore trop vu à l’œuvre, une réserve sur l’intégration de Rodrigo Corralès. Dans l’ombre de Thierry Omeyer (qui a signé jusqu’en juin 2018), le gardien espagnol n’a pas encore trouvé ses marques. A 26 ans, il va devoir donner une preuve irréfutable du bien-fondé de son engagement. Nantes en tout cas a pris les devants et sonné un grand coup en s’imposant en finale du Trophée des Champions. Depuis un an, le "H" surfe sur une vague et les succès enregistrés ne sont pas étonnants. Une nouvelle étape est franchie cette saison avec une augmentation substantielle de budget et surtout de la masse salariale qui a plus que doublé. Le championnat, les coupes domestiques, la Ligue des Champions en poule haute avec des adversaires majuscules seront autant de défis à relever.

Dauphin des Parisiens il y a deux saisons, 4ème en juin dernier, Saint Raphaël est dans le doute. Les deux larges défaites au Trophée des Champions, la perte de Xavier Barachet sur blessure une semaine plus tôt et un début de calendrier aussi démentiel que celui de Chambéry n’encouragent pas à l'optimisme le plus béat. «On se retrouve trop souvent sur courant alternatif, faisait remarquer Adrien Dipanda à Rouen. On est irréguliers et ce n’est pas normal. Il va falloir qu’on trouve des solutions à ce problème car on est en retard par rapport aux autres. » Le 1er test sera très intéressant, dès ce jeudi à domicile devant les caméras de beIN face à Dunkerque pourtant diminué puisque deux des recrues seront absentes. L’ailier gauche Jeffrey M’tima souffre du coude et le pivot brésilien Alexandro Pozzer, de l’orteil.



Dans cette élite qui s’est encore densifiée, il faudra également suivre avec une attention toute particulière la progression d’équipes qui, les années précédentes, étaient parties avec de sérieuses ambitions et qui ont du les revoir peu ou prou à la baisse. C’est le cas de Pays d’Aix qui après avoir renforcé son budget et procédé à un recrutement de qualité, n’a pas été épargné par les mauvaises nouvelles avec l’arrêt brutal de Théo Derot (voir ici) et la pubalgie du gardien Wesley Pardin. Ce mercredi, les Provençaux se déplacent à Toulouse, autre prétendant aux places intermédiaires. Dans un récent entretien avec un quotidien local, Philippe Dallard, le président du Fénix indiquait que ses joueurs allaient « se battre pour le maintien » et qu’il serait temps d’aviser « après 5 ou 6 rencontres. » rajoutant que « l’objectif est d’être "le champion de France des pauvres". On peut lutter pour la 5ème place mais pas au-delà. » Pas sûr que Philippe Gardent, le manager général du club partage en totalité cet avis. "Boule" devra toutefois démarrer le championnat sans trois de ses éléments à l'infirmerie (Gilbert, Morency et Solé Sala). Nîmes n’est pas non plus épargné par les blessures. O’brian Nyateu transfuge de Nantes souffre de manière récurrente de l’épaule. Samedi, il n’était toujours pas du déplacement de coupe de la Ligue à Istres. Pour accueillir et battre Tremblay, le promu à l’ossature bien séduisante, les Gardois qui pourront toutefois compter sur la puissance de feu de l'ancien cessonnais Jérémy Suty (photo ci-dessus) devront être plus rigoureux qu’ils ne l’ont été face à leur voisin de Provence. Les Franciliens ont constitué un budget qui leur a permis de bien recruter. Les Boultif, Sevaljevic, Steins et Sebetic ont rejoint les Honrubia, Siakam, Tomas, Batinovic et Annonay qui ont une parfaite connaissance de la D1. L’entraîneur aussi a changé et a apporté un autre état d’esprit, basé sur la clarté et la confiance.


                                   Les Belges de Cesson vont éviter les mauvaises blagues

Reste le "gruppetto" à quatre avec Ivry, Cesson, Saran et Massy.

En se déplaçant à Cesson et Ivry et en recevant Toulouse intercalé, Saran devrait être rapidement fixé sur son sort. La 2ème année parmi les meilleurs est la plus dure à gérer. La saison dernière, la seconde partie de championnat a été catastrophique et les Loiretains ont senti le vent du boulet. A l’intersaison, côté renfort, il n’a été question que de "Chema" Rodriguez alors que deux autres joueurs avaient été recrutés. Engager l’ancienne star de la "Roja" et de l’Asobal ressemble plus à un coup de poker qu'autre chose. Cesson de son côté, va un peu compter sur ses Belges (voir ici) et beaucoup sur son gardien Kévin Bonnefoy. Ivry a fait un recrutement en toute sobriété avec Youssef Ben Ali et Oussama Hosni et le Cubain Rios. Comme entrée en matière, les hommes de Stefanovic héritent du PSG. Un match qu’ils aborderont sans pression mais quand on n’est pas capable de s’imposer en coupe de la Ligue contre Nice, promu de Nationale 1 comment peut-on prétendre faire bonne figure face à l’ogre parisien ?  

Enfin, pour Massy qui accueille Nantes avant d’aller à Paris, l’apprentissage va continuer. Pour espérer garder le contact, les Essonniens vont devoir cibler leurs adversaires. L’entraîneur Tarik Hayatoune a parait-il bien appris la leçon lorsqu’en 2012-2013, alors adjoint d’Arnaud Villedieu à Billère, il n’avait gagné aucun match de LNH.


                                Le Nantais Kiril Lazarov sera t'il une attraction de la saison ?


Le rapport de force

Budget total

Masse Sal.

Capa. Salle

Nbre Pros

Moy. Age

AIX

6311 K€

2490 K€

6004 sp

18

26 ans

CESSON

2551 K€

1492 K€

1400 sp

16

26 ans

CHAMBERY

3944 K€

2157 K€

4400 sp

14

27 ans

DUNKERQUE

4005 K€

2298 K€

2200 sp

15

28 ans

IVRY

2894 K€

1673 K€

1500 sp

15

27 ans

MASSY

1770 K€

824 K€

630 sp

17

27 ans

MONTPELLIER

7518 K€

3371 K€

2900 sp

17

26 ans

NANTES

5960 K€

3277 K€

4500 sp

16

29 ans

NIMES

3223 K€

1905 K€

3300 sp

17

27 ans

PSG

17 703 K€

11 021 K€

3400 sp

14

29 ans

ST RAPHAEL

4184 K€

2881 K€

2000 sp

15

29 ans

SARAN

2191 K€

1355 K€

1400 sp

17

31 ans

TOULOUSE

3706 K€

2410 K€

4200 sp

15

26 ans

TREMBLAY

4040 K€

2490 K€

1100 sp

18

28 ans

Les grandes dates de la saison

1ère journée D1M

13 & 14/09/17

Finale Coupe de France

05/05/18

1ère journée LDC

16 & 17/09/17

FFour Coupe EHF

19 & 20/05/18

Euro masc. 2018 (Croatie)

12 au 28/01/18

FFour LDC (Cologne)

26 & 27/05/18

HandStar Game

03/02/18

Dernière journée D1M

30/05/18

FFour Coupe de la Ligue

17 & 18/03/18


      pour la 1ère journée, Jordan Camarero (Aix) échappera t'il souvent à Nemanja Ilic (Toulouse) ?

La 1ère journée....



FENIX TOULOUSE HANDBALL - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL

Pronostic : Pays d'Aix

Date et Heure :  13/09/2017 A 20:00:00
Lieu :  Palais des Sports de Toulouse - 3 rue Pierre Laplace - TOULOUSE

*****************************

CESSON RENNES METROPOLE HB - USM SARAN HB

Pronostic : Cesson

Date et Heure : 13/09/2017 A 20:00:00
Lieu : PALAIS DES SPORTS - Allée de Champagne - CESSON SEVIGNE

*****************************

MASSY ESSONNE HB - HBC NANTES

Pronostic : Nantes

Date et Heure : 13/09/2017 A 20:00:00
Lieu : Salle des Mares-Yvon - SAINT MICHEL SUR ORGE

*****************************

USAM NIMES GARD - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

Pronostic : Tremblay

Date et Heure : 13/09/2017 A 20:00:00
Lieu : Le Parnasse - 160 Avenue du Languedoc - Route de St Gilles - NIMES

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - CHAMBERY SAVOIE HB

Pronostic : Montpellier

Date et Heure : 13/09/2017 A 20:45:00
Lieu : Gymnase René Bougnol - Avenue du Val de Montferrand - MONTPELLIER

*****************************

PARIS SAINT-GERMAIN HANDBALL - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

Pronostic : PSG Handball

Date et Heure : 13/09/2017 A 20:45:00
Lieu : PIERRE-DE-COUBERTIN - 82 AVENUE GEORGES-LAFONT - PARIS

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : St Raphaël

Date et Heure :  14/09/2017 A 20:45:00
Lieu : PALAIS DES SPORTS - Rue des Châtaigniers - ST RAPHAEL

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.