mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Toulon, la consécration
Toulon, la consécration
16 Mai 2010 | France > LFH

Pour la 1ère fois de son histoire, Toulon a été sacré Champion de France au terme d’un match retour maitrisé de main de maître. Un succès retentissant pour Thierry Vincent et ses protégées qui seront la saison prochaine en Ligue des Champions.

Les Varoises abordaient ce nouveau bras de fer, fortes de leur avantage acquis à l’aller (27-22) face à des Havraises, abonnées ces quatre dernières années au second rang. Si le début de rencontre fût tendu et engagé (3-3, 8e), les filles de Thierry Vincent prenaient peu à peu la maitrise du match aussi bien grâce à leur secteur offensif qu’aux maladresses criantes des locales (4-7, 15e). Tétanisées par l’enjeu, les Havraises commettaient des fautes inhabituelles à ce niveau et prenaient l’eau à chaque incursion toulonnaise (5-10, 20e). Si bien, que le vainqueur de la Coupe de France (2007) ne pouvait trouver la parade que par sa réussite aux jets de sept mètres (7/8 au total).


 
Au terme de ce 1er acte (8-13), on ne voyait pas comment le HAC allait pouvoir renverser la tendance tant ses faiblesses étaient criantes conjugué à la réussite de leur adversaire. Et le début de second acte n’allait pas rassurer Frédéric Bougeant, tant les Havraises étaient incapables de réagir (13-18, 40e). Devant 3 000 spectateurs, Toulon St-Cyr s’envolait (16-23 50e), dans le sillage d’une Pearl Van-Der-Wissel aussi précieuse qu’efficace (5/6). Toutefois, les Havraises sauvaient l’honneur en fin de rencontre pour arracher le match nul (25-25). Avec ce coup de force aussi mérité qu’inattendu, Toulon St-Cyr remporte pour la 1ère fois de son histoire le championnat de France et met fin à 17 années d’hégémonie bisontine et messine.

11ème la saison dernière, Toulon St-Cyr sera en Ligue des Champions la saison prochaine, une ascension fulgurante, pour un club pas encore préparé pour ce genre d’échéance: «C’est tout nouveau pour nous, on ne s’attendait pas à finir Championne de France. On a surtout montré qu’il n’y avait pas que Metz et le Havre dans le paysage du handball féminin. C’est une nouvelle équipe qui s’est formé il y a an, et donc peut-être que tout va trop vite, mais on va bien sûr savourer ce sacre déjà avant de penser à demain » assure la vice-championne du monde Siraba Dembelé, qui a joué un rôle majeur dans le parcours de l’équipe varoise. Auteur de 17 arrêts, Alexandra Bettachini a une nouvelle fois éclaboussé la rencontre de son talent: « On était pas du tout attendu, on a pris match après match et en se reposant sur une grande défense, on a su aller jusqu’au bout de notre rêve. On va pouvoir fêter ce titre comme il se doit ».

5ème de la saison régulière, éliminant tour à tour Nîmes, Metz et mettant fin au rêve havrais, Toulon a réalisé un parcours de champion, et Thierry Vincent pour sa 1ère saison sur le banc varois y est évidemment pour beaucoup : « C’est bien évidemment une grande victoire pour cette équipe qu’on n’attendait pas à pareille fête. Il y a eu cet été beaucoup de changement, et le groupe s’est construit ensemble, avec un état s’esprit irréprochable. C’est également une petite revanche, quand tout le monde nous disait que notre côté droit était défaillant, on a apporté la meilleur réponse hier soir ». Il veut bien sûr parler des 7 réalisations inscrites par l’ailière Manon Le-Bihan à tout juste 18 ans : « C’est énorme ce titre de champion de France, on ne réalise pas encore » s’émerveille la jeune ailière droite.

Si le départ de Pearl Van-Der-Wissel est entériné, le collectif varois qui évoluera dans la plus prestigieuse compétition européenne devrait rester identique la saison prochaine avec quelques renforts attendus, dont celle acquise d’Audrey Deroin (Mios) et de deux pivots (russe et suédoise). Si Toulon St Cyr a marqué les esprits cette saison, reste maintenant celle de la confirmation la saison prochaine, où les partenaires de Siraba Dembelé seront attendues sur tous les parquets hexagonaux.

HAVRE ATHLETIC CLUB - TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL 
25 - 25 (Mi-temps : 8-13)
Lieu :
DOCKS OCEANE
QUAI FRISSARD 76600 LE HAVRE
Date :
Le 16/05/2010 17h00
Arbitres :
MORENO Jean-Pierre
SERRANO Michel

Statistiques du match

© Thomas Loisel
Partager
Belles championnes!
Pierre Mangin | Mardi 18 Mai 2010 (09h32)
Bravo aux joueuses à l'encadrement technique et administratif du club... L'intelligence étant la faculté d'adaptation, ils ont su en faire preuve pour arriver au meilleur de leur forme et de leur potentiel le moment voulu, c'est à dire pour les play off. Bravo à Thierry Vincent, ce beau titre vient récompenser son travail et son sens tactique.
Pierre Mangin
TOULON CHAMPION
jacques vuillemot | Lundi 17 Mai 2010 (20h13)
Oui effectivement, ce titre peut être discutable, notamment par rapport à la régularité d'une équipe de METZ.
Mais les règles sont fixées depuis le début du championnat.
Et cela ne peut pas remettre en cause le bon travail réalisé par l'entraineur TH.VINCENT, et la qualité des joueuses de TOULON.
TH. VINCENT a réussi en peu de temps à trouver la bonne carburation pour son collectif. Bravo. Et bravo au handball français.
une formule à revoir
Denis NOEL | Lundi 17 Mai 2010 (15h32)
Entièrement d'accord avec Alain CALVARIN. Ce système de play off est injuste et pas représentatif de la saison. Quand on finit avec 14 points de retard sur le 1er on ne peut légitimement pas prétendre à un titre de champion. Ou alors faisons comme pour les sports US, au meilleur des 7 matches !! Je pense qu'on aurais pas eu le même résultat........
un titre controversé ?
ALAIN CALVARIN | Dimanche 16 Mai 2010 (23h47)
Comment peut-on accepter qu'un club ayant terminé 5ème de la phase régulière, puisse devenir champion de france, et ce dans n'importe quel sport collectif (rugby, basket, hockey font eux aussi des phases finales, avec des variantes)
Pour moi, le terme CHAMPIONNAT de FRANCE doit être sacré à l'issue de la totalité des matches aller et retour. Toute autre formule pour désigner le champion est stupide et ne sert à rien. Seul, des championnats style football sont valables. Il faudrait que la LFH et la FFHB arrête de faire des formules bizarres qui ne peuvent amener que des énormes incohérences, comme celle de cette année. On croise les doigts mais on n'y croit pas trop !!!
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités