mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Il était une loi dans l'Ouest !
Il était une loi dans l'Ouest !
17 Octobre 2010 | France > LNH

Après trois sorties prometteuses à Mangin-Beaulieu, Nantes ouvrait son Palais des sports de Beaulieu ce dimanche pour un derby de l’ouest face à Cesson-Sévigné. Face à un adversaire bon dernier de LNH, le HBC Nantes se présentait avec l’étiquette logique du favori. Souvent dominateur par le passé face à son voisin Breton, le club du 44 a une nouvelle fois imposé la loi du plus fort (31-27). Mais Cesson a souvent fait jeu égal dans ce match, poussant Nantes dans ses derniers retranchements. Côté Nantais, on retiendra seulement la victoire car la manière n'a pas franchement été au rendez-vous. Pour la montée en puissance Nantaise, on attendra donc encore quelques semaines.

Au coup d'envoi, le HBC Nantes présentait une base arrière composée de Skatar, Tuzolana et Sayad. De quoi envoyer du lourd d'entrée. Et pourtant... après l'ouverture du score du pivot Jérémy Vergely, c'est sans complexe que Cesson-Sévigné entre dans la partie. Romain Ternel et Benoît Doré, les deux leaders offensifs Cessonnais, perforent l'arrière-garde de Nantes. De la vitesse dans les enchaînements, Cesson fait bonne figure et c'est ainsi que Jean-Baptiste Laz sans opposition donne le change aux premières réalisations Nantaises (4-4, 5'). Cesson est à son avantage en défense, Benoît Doré en poste avancé gênant l'organisation Nantaise.

Audray Tuzolana prend les choses en main dans les rangs du HBCN. Déplorant un nombre incroyable de tirs sur les poteaux, les deux formations se neutralisent et Benoît Doré égalise une nouvelle fois en chipant au passage une perte de balle Nantaise. Au quart d'heure de jeu, les 4.122 spectateurs se font discrets attendant une montée en puissance de leurs favoris. Hélas pour eux, Nantes n'enflammera pas ce derby et c'est au contraire le bras de Wael Horri qui inquiéte dans un premier temps le camp local (8-9, 14'). Thierry Anti lance dans le bain Nemo Pribak et Bruno Pagès pour inverser la tendance. Face à une défense Cessonnaise agressive, Nantes reste à couvert. Il faudra deux jets de 7 mètres de Valero Rivera pour voir le H se détacher.

Nantes appuie sur l'accélérateur au beau milieu de cette première période : défense mieux organisée et montées de balle plus tranchantes. Ce sont les ailiers Dole et Rivera qui convertissent les nouvelles vélléités Nantaises. Dans le même temps, Deniault et Biloum sont exclus deux minutes. Le temps mort demandé par David Christmann n'y fera rien, Nantes prend son envol (14-10, 22') sur un but du Serbe Pribak. Le jeu n'est certes pas reluisant mais Nantes gratifie son public de quelques coups d'éclats comme cette récupération de balle de Paul Mourioux dans les mains de Doré (15-10, 23').

L’écart s’accentue inéxorablement et les irréductibles Bretons de Cesson baissent pavillon. Le trop plein d'agressivité joue des tours à la défense Bretonne et les penalties s'enchaînent. De l'autre côté du terrain, Bruno Pagès est irrésistible dans son but. Malgré beaucoup de déchets dans la construction, Nantes conclue la première période par deux réalisations signées Pijulet et Pribak (18-13, 30').

Cesson tente de réduire l'écart au retour des vestiaires. Jacques Edjenguélé, très bon sur les montées de balle, est à l'affut et bat Maggaiez (20-16, 36'). Nantes retombe dans ses travers de début de match à l'image de ce passage en force de Michele Skatar. Le H éprouve des difficultés à développer son jeu, Romain Ternel donnant souvent le tournis aux défenseurs Nantais.

CESSON SANS CESSE DANGEREUX

Bruno Pagès tente de freiner le retour Cessonnais... mais c'est un Jacques Edjenguele opportuniste qui enfonce le clou (21-20, 41'). Nantes n'a plus de sécurité et doit repartir au charbon : dans ces cas-là, l’expérience de Seufyann Sayad et la roublardise de Fred Dole sont les bienvenues au moment de relancer le H (23-20, 43’). Relance de courte durée... L’entame du dernier quart d’heure de jeu est indécise : le meneur de jeu Ternel, omniprésent, provoque des exclusions temporaires et Edjenguele en contre réduit l’écart (24-22, 46’). Nantes subit la prise de confiance des Cessonnais, le puissant Biloum parvient à égaliser (25-25, 52').

En infériorité numérique, Nantes subit l’impact visiteur. A la peine en première mi-temps, Maggaiez sort de sa réserve et empêche la prise de pouvoir des Bretons à la marque. Face-à-face gardien contre gardien, Gervelas fait également le spectacle. Cesson reste en embuscade grâce à l'efficacité redoutable de Wael Horri et l'assurance à l'aile de Benoît Doré (28-27, 56'). Plus pour lontemps... Nantes place une accélération décisive dans le money-time : bien aidé par une défense subiment retrouvée, c'est le jeune Andy Pijulet qui débloque la situation par un retourné spectaculaire. Feliho en contre-attaque met fin aux derniers espoirs des visiteurs et Audray Tuzolana clôture la marque en faveur du HBC Nantes (31-27, 59').

Un derby de l'Ouest qui ne restera pas dans les annales de la LNH. Cesson a montré un visage séduisant tout au long de la rencontre, ratant l'opportunité de prendre les devants dans les dernières minutes. Nantes a encore des progrès à faire dans le jeu... le H préserve l'essentiel, à savoir rester sur sa lancée de 4 matchs sans défaites avant un déplacement test début novembre à Tremblay.

HBC NANTES - OC CESSON HANDBALL
31-27 (mi-temps : 18-13)

Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES
Date :
Le 17/10/2010 16h00
Arbitres :
DENTZ Thierry
REIBEL Denis

Statistiques du match****************************

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités