mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
 Et de 6 pour Cherbourg !
Et de 6 pour Cherbourg !
25 Octobre 2010 | National > Nationale 1M

 Une surprise, la 1ère place des cherbourgeois ? Allez demander ce qu'ils en pensent aux gonfrevillais qui comme leurs 5 autres victimes ont dû baisser pavillon devant l'énorme envie des Mauves. Devant 1.500 coeurs debout, la JS Cherbourg a véritablement prouvé - s'il en était encore besoin - qu'elle a tout d'une grande !

En plus d'un match annoncé serré de par l'esprit revanchard de gonfrevillais pas encore entrés en Nationale 1, ce match avait le doux parfum du derby. Un derby façon lutte des classes, entre gens de la Haute (Normandie) et Bas Normands bien décidés à mettre en avant leurs évidents atouts. Une lutte de classe aussi, de grande classe où coups d'éclat individuels et superbes actions collectives vont se succéder pendant près d'une heure.

Démarré fort avec arrêts en série de Somaî et Rouault, l'ex cherbourgeois ravivant la mémoire de Chantereyne qui n'a pas oublié son talent, c'est à du hourra handball auquel on assiste. Tout pour l'attaque, et à ce jeu là, l'ESMGO s'en sort un peu mieux. Messaoudene et Mallet se répartissent les banderilles et Rouault stoppe tour à tout Naffati, Youf Pinsault, Desbois et Lissot remplaçant Mizouni fortement incité par Legendre à s'allonger pour le compte (6-7, 11ème). En un ballet incessant de croisés, Gonfreville tourne et vire devant la défense cherbourgeoise, sans pour autant la prendre vraiment à défaut.

La petite domination gonfrevillaise va perdurer 20 minutes. 20 minutes de mise en place, d'échauffement du moteur cherbourgeois, 20 minutes où les cylindrées mauves piaffent d'impatience de percer le capot ! Contraignant les Manchois à plus d'attention et de rigueur, la prise en stricte de Desbois va paradoxalement servir de déclencheur.

Et c'est Benali qui va jouer l'allumeur de mèches. Le meilleur buteur de Nationale 1 se moque du tampon que lui inflige Nimaga, l'amicale bourrade ne faisant que décupler ses forces (12-12, 20ème). Au dessus du mètre 90 de Rouault ou en finisseur d'un sprint propre à laisser sur place n'importe quel poursuivant, le gaucher d'Argenteuil ouvre le bal cherbourgeois. Et comme ses partenaires mettent leur pas dans son pas de danse, Cherbourg fait cavalier seul le temps d'une étourdissante valse à mille temps (17-12, 25ème). Somaï cueille facilement les fruits un peu trop mûrs que lui jettent les seuls Mallet et Messaoudene, et, privés de victuailles, Gonfreville crie rapidement famine. La double stricte tentée par Dragan Mihailovic redonne un semblant de rose aux joues de gonfrevillais bien pâlots dans le défi physique. Mais sans vouloir présager de l'avenir des Haut-Normands dans ce match mal engagé, tout ça a des airs d'hallali pour Gonfreville qui compte 4 buts de retard à la pause (20-16).

Au retour du repos, la double stricte sur Desbois et Ségarel continue à troubler un peu les mauves. En deux montées de balle, Legendre rameute et ramène ses troupes à deux buts (21-19, 35ème). Rien de bien dangereux pour Cherbourg qui a besoin d'un peu de temps pour réagir. Et la solution va être trouvée en pleine adversité, Youf Pinsault sonnant rageusement la charge de l'irrésistible brigade des Mauves.

Pour avoir un peu trop levé le coude, Benali prend un coup d'rouge, anticipation prématurée de la fête qui s'annonce... Ce coup du sort inattendu va avoir l'heur de transcender le leader de Nationale 1. Entre frénétique ola d'un public plus supporter que jamais et descentes aux enfers des gonfrevillais, le match va définitivement basculer dans le camp mauve.

A 10 mètres, Desbois envoie un boulet dont le souffle seul suffit à asseoir Rouault, Bourdet se pique de se muer en attaquant, le cerbère exclusif passant un "un contre un" à faire pâlir d'envie Segarel, préposé habituel de ce genre de performances et comme Lissot, l'homme aux semelles de vent, nanti de ressorts sans fin, s'envole vers les cieux de Chantereyne, le duel des Normandie vire derechef en one Basse show (32-21, 52ème).

Il ne reste plus aux hommes de Kachroum qu'à boucler l'affaire. Et dans un final sans faiblesse, Segarel se prive de son habituel kung fu pour envoyer Jourdain sceller une éclatante victoire, la 6ème consécutive.  Surprise, surprise, vous avez dit surprise ?? Comme c'est surprenant...


JS CHERBOURG HB - ESM GONFREVILLE L'ORCHER
35-25 (Mi-temps : 20-16)

Lieu :
CHANTEREYNE
AVENUE DE CESSART 50100 CHERBOURG OCTEVILLE
Date :
Le 24/10/2010 16h00
Arbitres :
NABET Yael
PRIME LAHILA

Statistiques du match 


Photos : Antoine Soubigou - soubigousports@gmail.com

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités