mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Impuissants !

C’est dans une salle au trois quart pleine, seulement 1700 spectateurs, mais bruyante, que Chambéry vient défier Celje. Des slovènes vexés de la défaite à Chambéry, qui entendent  bien se donner encore une chance avec le retour de Zorman, leur maitre à jouer et de l’expérimenté Koksharov mais toujours sans Pajovic et Zvizej. Totalisant seulement 2 points, défaits ce soir, ils seraient éliminés. Les savoyards  passeraient, à contrario, l’hiver au chaud en cas de victoire. L’enjeu est clair !

Chambéry commence fort et va mener 4-6 au bout de 10’ avec des buts de Barachet, par deux fois, des décalages concrétisés par L. Busselier, en verve le jour de son anniversaire, et C. Paty ou B. Roiné en contre. Mais on sent vite que les slovènes seront plus dangereux qu’à l’aller, à l’instar de Zorman, qui pose des problèmes à la défense de Chambéry. Il fait jouer ses arrières, son pivot, Toskic,  et n’hésite pas à prendre ses responsabilités. Et Dumoulin, ne semble pas à son niveau habituel alors que quelques arrêts auraient pu permettre de prendre un peu le large grâce à des récupérations de balle. Jusqu’à 9-9 c’est un mano à mano. Puis Rnic, l’arrière gauche, (fils du pivot de la belle  l’équipe yougoslave de 1986, souvenir, pour les plus de 40 ans !) commence son festival et inscrit trois buts de suite. Le jeu à deux pivots de Celje perturbe la défense chambérienne. Les slovènes sont pourtant sanctionnés par des exclusions et Bicanic en profite. Mais Vugrinec, le gaucher répond du tac au tac, et Rnic d’un shoot  magistral à onze mètres, donne le premier break à ses coéquipiers ! 12-10.

P. Gardent remplace Dumoulin par Grahovac, à la 21’ et prend un temps mort ! En vain, Rnic fait la pluie et surtout le beau temps pour Celje. 13- 10. Chambéry se bat, Basic et Barachet font sortir des joueurs, Priéto puis Koksharov, et avec une défense individuelle sur Zorman, les savoyards ont les balles pour recoller mais ils butent sur un très bon Alilovic dans les buts. Ils exploitent mal ces balles gagnées et ces supériorités numériques ! Les coéquipiers de Detrez sont contrés sur leur  base arrière, ou  voient leurs tirs arrêtés par Alilovic à l’image d’un Barachet qui souffre ! La  mi temps se termine sur le score de 17-13, par un pénalty obtenu à deux secondes de la fin par Vugrinec, qui se joue de la défense de Chambéry. Le bon début est déjà loin : trop d’échecs au tir et de précipitation.

La pause ne change rien, Rnic est intenable, Alilovic arrête les pénaltys de Busselier, puis de Basic, c’est le jour et la nuit avec la semaine dernière ! P. Gardent cherche et fait rentrer G. Saurina sur la base arrière mais la défense de Chambéry se fait transpercer par  l’expérimenté Vugrinec, et toujours, Rnic. Avec un Benjamin Gilles sur le banc (blessé ?) la charnière centrale Roiné / Gilles qu’on a connu efficace, ne peut être alignée. C. Dumoulin revient à la place de Grahovac. Chambéry a inscrit deux  buts en dix minutes et ce malgré les multiples expulsions des slovènes ! Qui vont même évoluer à 3 contre 6 ! Massot Pellet, rate alors deux tirs, en échouant sur le point  fort du gardien de Celje, en bas ou à mi hauteur, comme les autres joueurs d’ailleurs, G. Saurina et Bicanic étant aussi impuissants. Les sorties de joueurs se multiplient des deux cotés, et Vugrinec inscrit le pénalty du plus dix ! Au bout de quinze minutes, toute la défense centrale de Celje est à 2 fois 2’ mais Chambéry n’en profite pas, manquant d’imagination et de percussion en attaque. Roiné essaie de limiter les dégâts mais Vugrinec (qui porte bien ses 35 ans) se régale sur pénalty : 27- 18. (15’)

P. Gardent tente une individuelle sur le meneur slovène, Zorman, Nocar se révolte,  mais ses coéquipiers voient leurs buts refusés, incapables de profiter des exclusions adverses. Au contraire Koksharov marque à cinq contre six à l’aile sur décalage ! A sept minutes de la fin, Chambéry est à neuf longueurs de Celje, trop loin pour le goal aérage particulier. A ce moment, toujours combatifs, Basic, Nocar puis Paty en contre attaque, réduisent le score, l’ailier international a même la balle de moins six, mais il fait une zone ! Zorman, lui insiste (6/6) et  le jeune Rnic enfonce Barachet et les siens ! P. Gardent s’énerve, prend un deux minutes. Le match est joué et Chambéry perd un joker, avec ce bel avantage de six buts à l’aller qui s’envole aujourd’hui. Le match se termine sur le score sévère de 35- 27, mais logique, au vu de l’incapacité ce soir pour les joueurs de P. Gardent à concrétiser leurs attaques et à museler les arrières de Celje, qui étaient, eux sur un nuage ! A trois, Vugrinec, (9) Rnic (8) et Zorman(6)  marquent  23 des 35 buts slovènes ! Contre  13 pour la base arrière de Chambéry !
 
La période euphorique de Chambéry, (victoires sur Montpellier, Barcelone, Celje…) prend fin. Momentanément, sans doute, avec le retour des faiblesses entrevues en ce début de ligue des champions, des échecs au tir récurrents (deux sur quatre au pénalty) et une défense sans agressivité et sans solidarité. Avec des gardiens qui aujourd’hui n’ont pas su compenser les manques de leurs coéquipiers. Les joueurs n’ont pas lâché et ont continué à se battre, en vain.
 
Celje, motivé, mérite sa victoire et s’offre-la, encore une chance d’espérer attraper une quatrième place dans cette poule sans pitié, alors que Chambéry n’a rien hypothéqué, mais il faudra vite se remettre de ce match et l’utiliser pour mieux rebondir et reprendre la marche en avant. 

A Celje, Dvorana Zlatorog
Le 27 novembre 2010 à 19h15
HC Celje Pivovarna Lasko- Chambery Savoie HB : 35 - 27 (Mi-temps : 17-13)
1 700 spectateurs
Arbitres :
MM Csaba Dobrovits et Peter Tajok (Hongrie)

Statistiques du match à suivre...

© Cathy Tachdjian
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités