mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Soulagement pour Paris
Soulagement pour Paris
19 Mars 2011 | France > LNH

Dans un match capital pour le maintien, les Parisiens sont venus à bout de Toulouse dans les derniers instants (32-31) et s'extirpent de la zone rouge.

« Celle-ci va compter autant au niveau comptable que dans les têtes » clamait l'entraîneur de la capitale Maxime Spincer, satisfait de l'état d'esprit affiché par ses joueurs qui ont bataillé jusqu'au bout pour renouer avec le succès après 9 matchs sans victoire. Entre deux formations au capital confiance limité, on savait que le handball passerait au second plan, et s'il y a eu un nombre incalculables de mauvaises passes, d'immanquables ratés, les 1200 spectateurs de Charpy ont pu admirer le bras gauche magnifique d'Alix-Kevynn Nyokas. Auteur de 11 réalisations, dont celui de la victoire, l'ancien grand blessé du PHB a pesé énormément sur le sort de la rencontre, sa blessure au talon d'achille n'étant plus qu'un mauvais souvenir.

Dominateur lors de la 1ère période (10-7, 17e ; 15-12, 30e), les locaux ont eu davantage de difficulté au retour des vestiaires face à des Toulousains, plus efficaces et appliqués en attaque. Autour d'un Anouar Ayed toujours aussi précieux, les Haut-Garonnais revenaient fort dans la rencontre (24-26, 52e), mais contrairement aux précédents matchs, Paris ne se laissait pas déborder et parvenait à arracher un succès au bout du suspense. Une 3ème victoire cette saison qui va compter à l'approche de la fin du championnat : « On a su renverser la tendance, c'est une chose très importante. J'ai aimé la réaction d’orgueil de mes joueurs qui n'ont pas lâchés même lorsqu'ils étaient menés » assurait Spincer. Désormais relégable pour la 1ère fois de la saison, la situation toulousaine devient de plus en plus problématique : « Il aurait fallu plus d'envie, plus d’abnégation et de détermination pour battre Paris. Ils nous a manqué toutes ces valeurs, sur lesquels repose le handball. » assénait très lucidement Daouda Karaboué. Le compte à rebours est lancé.

Paris – Toulouse : 32-31 (15-12)
1 400 spectateurs.
Arbitres : MM Dentz et Reibel

Paris : Annonay (8 arrêts, dt 2/4 pen), Dahl (1 arrêt, dt 0/1 pen) ; Clementia, Nivore (1/2), K. Nyokas (11/17), Claire (5/10), M'Tima, Dominikovic (2/2 pen), Lagier-Pitre, Ouksir (4/6), Petrenko (4/6), Ortega (5/9 dt 2/4 pen), Doros, Maksimovic. Entr : M. Spincer

Toulouse : Karaboué (9 arrêts, dt 1/2 pen), Pardin (9 arrêts, dt 1/4 pen) ; B. Briffe (1/2), D. Kabengélé (4/7), Chelle (5/6), Célestin, Gilbert, Porte (1/1), Andjelkovic (1/1), Van Cauwenberghe, Ayed (9/13 dt 3/5 pen), Cham (3/4), Buchta (2/4), Roby (5/5). Entr : J. Da Silva

© Thomas Loisel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités