mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nantes régale son public
Nantes régale son public
8 Mai 2011 | France > LNH

Dans un palais des Sports de Beaulieu une nouvelle fois plein comme un oeuf (4.900 spectateurs), Nantes a donné la leçon à St Raphael, adversaire direct pour l'obtention d'une place en Coupe d'Europe l'an prochain. Une démonstration et un gros score au final (39-26) qui prouve, s'il fallait encore l'indiquer, que le "H" est en grande forme en cette fin de saison. A l'inverse, St Raphael n'a existé qu'un petit quart d'heure avant d'être irrémédiablement emporté par la déferlante Ligérienne.

Même l'ancien sélectionneur Daniel Costantini ne tarissait pas d'éloge dans son pronostic d'avant match, Nantes a incontestablement les faveurs des experts de la petite balle collante. Revenu d'Istres avec une solide victoire, le HBCN avait l'opportunité dans son palais des Sports fétiche de conforter sa 5ème place, synonyme de Coupe d'Europe la saison prochaine. Et pourtant, c'est St Raphael qui débute sous les meilleurs hospices : l'arrière Aurélien Abily est le premier à se distinguer, la machine Raphaeloise se met en place (2-4, 8'), le géant Raphael Caucheteux trouve la brèche et St Raphael fait la meilleure impression sur cette entame (4-6, 12').

En mode diesel, Nantes trouve peu à peu ses marques. "On a joué avec le frein à main. Mais après, la défense et nos montées de balle nous ont libérés" indique le coach local Thierry Anti. Effectivement, le "H" serre les boulons peu après le premier quart d'heure et à l'image de son pivot Mahmoud Gharbi, Nantes prend les commandes du match pour ne plus les lâcher (11-8, 19'). La montée en puissance Nantaise est irrésistible, St Raphael tente bien de répondre un temps par Emeric Paillasson et Jan Stehlik (14-11, 23').

Peine perdue, Nantes hausse le ton en défense et convertit la totalité de ses montées de balle, l'explication A+B d'un collectif en pleine confiance. La défense du SVRHB a de sérieux trous d'air, martyrisée par un "H" virevoltant sur tous les postes : tantôt l'ailier Fred Dole, tantôt le pivot Andy Pijulet. Nantes accroît surtout son avance grâce à l'efficacité de sa base arrière : outre l'insaisissable Audray Tuzolana, Michele Skatar est énorme sur ce match, 9/12 aux tirs pour l'International Italien.

En panne offensivement, St Raphael ne marque plus sur les 6 dernières minutes de la première période. Pire ! Il encaisse un irrémédiable 6-0. Présent dans son but, le gardien Nantais Marouène Maggaiez n'est pourtant pas transcendant. A l'image du dernier match contre Dunkerque, la fin de première mi-temps est décidemment un temps fort pour le HBC Nantes. Les joueurs locaux rentrent aux vestiaires avec un bonus confortable (20-12, 30').

Au retour des vestaires, Nantes continue de pilonner le but adverse. S'appuyant sur une défense agressive, l'équipe de Thierry Anti a de multiples solutions en attaque avec une variété importante de buteurs : Skatar, Dole, Gharbi ou Feliho (25-15, 36'). Rien ne peut arriver au "H" en ce samedi soir ! D'ailleurs, le public  est encore une fois conquis par le superbe spectacle offert par ses protégés. "Cà renverse quand même... Ce qui se passe à Beaulieu, cette osmose avec le public, c'est délirant" se réjouit un Thierry Anti aux anges à l'issue du match.

Reste tout de même à terminer le travail proprement. Privé de son maître à jouer Heykel Megannem, St Raphael n'a plus les ressources pour réduire un écart abyssal. Et Nantes appuie une nouvelle fois sur l'accélérateur aux abords du dernier quart d'heure : Michele Skatar, Andy Pijulet et Nemo Pribak font les pires misères à leurs adversaires Azuréens (32-19, 47'). La fin de match est anédoctique, elle permet tout juste à Nicolas Krakowski et Raphael Caucheteux de soigner leur stats. Une maigre consolation au vu de la fessée infligée par les Nantais.

Le coach visiteur Christian Gaudin ne s'y trompait pas à l'issue du match : "il faut féliciter Nantes pour son très beau jeu, je peux dire que c'est sans surprise et c'est d'ailleurs çà qui me crispe un peu. On les savait redoutables sur les récupérations et montées de balle. Je pensais que mon équipe avait une certaine maturité pour gérer ses temps faibles". 6ème défaite de la saison pour St Raphael qui reste 4ème du championnat mais n'a plus désormais qu'un point d'avance sur son adversaire du soir.

Nantes s'impose brillamment (39-26, 60'), une revanche prise après la claque reçue au match aller dans le Var. "On a attaqué le match sur un rythme trop lent. Peut-être parce qu'on avait beaucoup travaillé tactiquement. Il fallait faire courir les grands gabarits de Saint-Raphael. On s'est retrouvé grâce à notre défense et nos montées de balle. On fait vraiment des performances énormes à Beaulieu. Notre problème, c'est d'être aussi solide à l'extérieur" ainsi concluait l'entraîneur Nantais Thierry Anti. Confortablement installé à la 5ème place, Nantes profite aussi du revers de Tremblay à Nîmes. Il y a des soirs comme çà où tout fonctionne à merveille ! La formation des Pays-de-Loire doit désormais bien négocier sa fin de championnat contre des candidats au maintien, notamment deux déplacements pas si simples à Paris et Dijon.

HBC NANTES - SAINT RAPHAEL VHB
39-26 (mi-temps : 20-12)

Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES
Date :
Le 07/05/2011 20h30
Arbitres :
DENTZ Thierry
REIBEL Denis

Statistiques du match

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités