mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
L’EuroTournoi, l’autre jardin de Montpellier
L’EuroTournoi, l’autre jardin de Montpellier
18 Août 2011 | France > Eurotournoi

Encore cette année, Montpellier sera attendu au tournant. En championnat bien-sûr puisque la suprématie qui dure depuis une quinzaine d’années va encore être contestée mais également lors de cette 18ème édition de l’EuroTournoi où le club remettra son trophée en jeu.
 
Les joueurs montpelliérains ont repris l’entraînement depuis le 25 juillet et la mise en route n’a pas tardé tant les changements à l’intersaison ont été peu nombreux. Quoi de neuf du côté de Bougnol ? L’accident de scooter de Mickaël Robin (ischio-jambiers) et son indisponibilité durant de longs mois a contraint les dirigeants à recruter un 2ème gardien international aux côtés de Richard Stochl. Avec Primoz Prost, le choix a semble-t-il été judicieux, puisque le Slovène s’est déjà illustré face à Kiel, la semaine dernière au tournoi de Lemgo en arrêtant 18 tirs, les Montpelliérains ne s’inclinant que deux buts (33-35) face à l’équipe de Titi Omeyer et Daniel Narcisse. Présent également en Allemagne, l’ailier droit slovène Dragan Gajic (40 buts en Ligue des Champions, la saison dernière avec Celje) venu renforcer un couloir bien trop déficient lors du précédent exercice.

Côté départs, David Juricek après 7 saisons dans l’Hérault a filé vers le Var à St Raphaël et le jeune Adrien Di Panda s’en est allé, tenter l’aventure de la Liga espagnole à Leon. Après Lemgo, les Montpelliérains restent fidèles à l’Allemagne et enchaînent dès ce vendredi sur la Schlecker Cup où ils retrouveront comme premiers adversaires, Copenhague et Berlin.

Absent à Lemgo, Michael Guigou fera l’impasse sur ce 2ème rendez-vous outre-Rhin. L’ailier gauche de l’équipe de France en termine avec cette pubalgie qui avait contrarié sa fin de saison et qui l’avait privé notamment du voyage en Argentine avec les Experts. L’Aptésien a repris la course, lundi dernier et doit retrouver progressivement le hand avec le centre de formation du MAHB. Sa participation à l’EuroTournoi est très incertaine.

Affronter Rhein Neckar Löwen peut prendre des allures de revanche pour Montpellier. Tout le monde se souviendra que les Allemands avaient éliminé Nikola Karabatic et les siens en quarts de finale de Ligue des Champions. L’équipe dirigée par Gudmundur Gudmunsson a subi quelques changements à l’intersaison. L’entraîneur islandais a perdu deux de ses compatriotes, l’arrière droit Stefansson et l’ailier gauche Sigurdsson partis à Copenhague mais également le gardien polonais Szmal qui est rentré au pays, à Kielce, imité en cela par l’arrière Gregorz Tkaczyk. Côté recrues, Krzysztof Lijewski a quitté Hambourg, l’ailier gauche Niklas Russ, tout récent champion du monde avec les juniors allemands arrive de Friesenheim. Comme il fallait remplacer Szmal, les dirigeants de Mannheim avaient choisi le Monténégrin Goran Stojanovic mais voilà, l’ancien gardien de Gummersbach a du se faire opérer du dos. Pour seconder l’incontournable Henning Fritz, Rhein Neckar a fait donc appel à un vétéran de 43 ans, Tomas Svensson toujours sous contrat (jusqu’en 2012) avec Valladolid. Le club espagnol qui risque d’affronter les allemands en barrages pour la Ligue des Champions, a bien tenté, en vain de s’opposer au transfert du gardien à Mannheim.

Autres soucis et non des moindres pour Gudmunsson, les absences d’Ivan Cupic et Bjarte Myrhol. L’ailier droit croate déjà privé en janvier, du Mondial suédois pour les mêmes maux, s’est fait opérer de l’épaule droite et devra patienter entre 3 et 4 mois. Le pivot lui, souffrait du dos et fin juillet, il n’avait pu éviter l’intervention chirurgicale. Nouvel épisode médical en date et nouvelle épreuve pour le Norvégien qui devra subir des séances de chimiothérapie, une tumeur ayant été décelée au niveau des testicules. Tous ces aléas n’ont pas empêché Rhein Neckar de remporter le week-end dernier, la Kempa Cup en dominant (27-23) en finale, Hambourg privé lui, de Krause, Carlen et des frères Gille (problème au niveau des ischio-jambiers pour Guillaume et mollet douloureux pour Bertrand). Même amoindrie, l’équipe des Gensheimer,  Roggisch et Bielecki sera donc, un réel danger sur la route de Montpellier.

L’autre adversaire est plus prévisible et surtout moins réputé. Depuis quelques saisons, Saint Petersburg vit dans l’ombre du n°1 russe, Chekhov. Plusieurs joueurs de cette équipe ont d’ailleurs fait leurs débuts dans la structure mise en place depuis de nombreuses années par le grand Maximov. Mais Saint Petersburg que Dunkerque a rencontré dans un tournoi en Biélorussie, début août  (match nul 32-32), est tout ce qu’il y a de plus classique. Une défense 6/0, des joueurs grands et costauds qui savent bien faire circuler le ballon et qui sont très mobiles. C’est la première fois que les joueurs du nord-ouest de la Russie viendront défendre leurs chances au Rhenus. Montpellier qui a gardé un assez mauvais souvenir de ses aventures européennes face à  Chekhov, il y a deux saisons, ne devrait pas se laisser surprendre.

La semaine prochaine, Montpellier fêtera sa 13è participation à l’EuroTournoi. Treize participations en dix-sept ans et à peine deux succès. Lors de la 1ère édition en 1994, et l’an passé contre…. Chambéry. Et si cette année encore, les deux équipes remettaient le couvert ?

Le Calendrier de la poule 1

Journée 1
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Heure
Montpellier Saint Petersburg 25/08 18h00
Journée 2
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Heure
Mannheim Saint Petersburg 26/08 18h00
Journée 3
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Heure
Montpellier Mannheim 27/08 20h00

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités