mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Veszprem se lâche, Rhein Neckar s'arrache
Veszprem se lâche, Rhein Neckar s'arrache
26 Août 2011 | France > Eurotournoi

Pour son entrée en lice dans ce 18ème Eurotournoi, la formation Allemande de Rhein Neckar Lowen n'a pas réellement brillé, victoire sans relief (31-29) face à St Petersbourg nettement meilleur que la veille face à Montpellier. Pas de quoi se réjouir pour les jaunes et noirs de Mannheim qui devront montrer autre chose demain samedi contre le champion de France Montpelliérain. Seconde défaite Russe en 2 jours, St Petersbourg doit se contenter d'un match de classement.

St Petersbourg s'applique dès les premières possessions à l'image du tir désaxé d'Eldar Nasyrov. Rhein Neckar réplique du tac au tac par l'intermédiaire d'Uwe Gensheimer qui concrétise sur penalties les offrandes Russes. Quelques imprécisions et tirs sur le poteau jalonnent ce début de match poussif. Costauds, les hommes de Torgovanov manquent néanmoins de percussion en attaque face à une défense Allemande compacte.

Avec Borge Lunde à la mène, Rhein Neckar trouve facilement les espaces sur son côté gauche par Zarko Sesum et surtout un Gensheimer de gala. Malgré les exclusions temporaires, les Russes ne lâchent pas prise et s'en remettent à Nasyrov pour égaliser (11-11, 18'). Du déchet à foison au beau milieu de ce second quart d'heure de jeu et un Rhein Neckar Lowen sans génie : Goran Stojanovic est heureusement là pour préserver le maigre avantage des jaunes et noirs.

Les arrières de St Petersbourg continuent d'empiler les buts (13-14, 26'). L'apreté défensive des Bleus de Russie prend nettemment le dessus sur un Robert Gunnarsson en grande difficulté. Bielecki, Lijewski et Schmid ne trouvent décidemment pas la mire et si l'orage gronde dans le ciel Strasbourgeois... le public du Rhenus est plutôt calme, logique au vu d'une première mi-temps sans grande saveur. St Petersbourg enfonce le clou par Alexei Shindin (5 buts pour l'ailier Slave sur ces 30 premières minutes) et mène de manière surprenante à la pause (13-16, 30').

Capable du meilleur comme du pire on le sait, Rhein Neckar Lowen a l'obligation de réagir au retour des vestiaires. Dès l'entame de la seconde période, les hommes de Gudmundsson semblent se réveiller. Manquant de mobilité et de solutions en première période, Rhein Neckar Lowen refait surface peu à peu, Patrick Groetzki se charge d'égaliser dans un premier temps (16-16, 34'). Mais l'embellie n'est que de passage, les Russes concrétisent quasi-systématiquement leurs montées de balles, une situation qui a le don d'exaspérer le vieux lion Henning Fritz.

Des individualités à foison côté Allemand mais il faut bien reconnaître que seuls Gensheimer, Sesum et Groetzki sont au rendez-vous de cette première à l'Eurotournoi. Ivan Pronin profite d'une étonnante absence de repli défensif chez les Allemands à la 42ème minute. Les exclusions ont beau pleuvoir chez les Russes, les égalités s'accumulent... Zarko Sesum étant l'homme à tout faire du RNL sur cette entame du dernier quart d'heure (24-24, 47').

Doucement mais faiblement, les Lions de Mannheim se donnent de l'air au score grâce à 2 coups de canons de Karol Bielecki (28-25, 51'). Rien de bien réjouissant car St Petersbourg exploite à fond les erreurs Allemandes (29-28, 54'). 2 arrêts pleine main d'un Gennady Komok, soudainement irrésistible, entretiennent l'espoir d'un exploit. Mais l'international Polonais Bielecki met fin au suspense à 30 secondes du terme, Rhein Neckar Lowen s'en tire finalement très bien mais prouve qu'il a encore beaucoup de travail avant la reprise de la compétition.

A Strasbourg, Hall du Rhenus
18° EuroTournoi, le 26 aout 2011 à 18h00
Rhein Neckar Lowen - Saint Petersburg : 31 - 29 (Mi-temps : 13-16)

2 000 Spectateurs
Arbitres :
MM Lazaar & Reveret (France)

*****************************

Si Granollers a su tenir la dragée haute 60 minutes durant face à Chambéry la veille, le collectif Espagnol n'a tenu qu'une mi-temps avant de s'écrouler contre un Veszprem simplement trop fort. Seconde période à sens unique pour les Hongrois de Iajos Mocsai qui s'affichent comme un sérieux prétendant à la victoire finale.

La jeunesse au pouvoir du côté de Granollers, quasiment la sélection junior d'Espagne en action... Et la vivacité Espagnole, à l'image du gardien Gonzalo Perez, secoue dès les premiers instants l'arrière-garde Hongroise (2-3, 9'). Montée de balle rapide Ibérique face à puissance Magyar, le décor est planté dès les premières minutes. L'expérience de Veszprem, à l'image de Nandor Fazekas dans son but, prend peu à peu le dessus aux abords du premier quart d'heure. En verve le jour de son anniversaire, le Hongrois Carlos Perez enfonce le clou et Veszprem creuse un premier écart au score (9-5, 17').

Pas de temps mort dans ce match et une différence de rythme par rapport au premier match de la journée, Veszprem et Granollers jouent le jeu pour le plus grand plaisir des spectateurs du Rhenus. Buteur providentiel de Veszprem, Renato Sulic permet à son équipe de prendre le large.

Granollers, malgré une envie évidente et un potentiel en devenir, concède un retard certain sur son adversaire du jour (12-9, 24'). Loin de se résigner, l'équipe Espagnole soutient la comparaison... surtout quand Veszprem a un coup de moins bien juste avant la pause. Le vif ailier Josep Reixach en fait voir de toutes les couleurs au gardien Hongrois, résultat... la formation de la banlieue Barcelonaise reste au contact à la mi-temps (15-13, 30').

Ivancsik arme son bras surpuissant dès l'amorce du second acte. Mirko Alilovic (3 arrêts de suite) sort le grand jeu et Veszprem prend définitivement les rênes du match (19-14, 34'). Le temps mort Espagnol est le bienvenu, Granollers est en difficulté face à la muraille Hongroise. Tamas Ivanscik et Gabor Csarszar n'ont aucun mal à transpercer la défense et le match est plié à la 37ème minute.

Un 7-1 rédhibitoire pour des jeunes Espagnoles bloqués définitivement à un seul but marqué en 10 minutes (23-14, 40'). Une attaque en berne et surtout une défense aux abonnés absents, l'équipe de Manuel Cadenas perd définitivement pied au beau milieu de cette seconde mi-temps.

Une rafale de buts sur l'infortuné Manel Perez, Veszprem continue de pilonner les buts adverses... La domination est écrasante (27-16, 47') malgré quelques belles inspirations de Resnicek et Resina. Le dernier quart d'heure est anecdotique, les Hongrois déroulent sans difficulté, le temps d'admirer de part et d'autre quelques enchaînements de haut vol (30-21, 52').

L'ancien Chambérien Gabor Csaszar se met en évidence au prix d'un magnifique kung-fu. Veszprem laisse filer les dix dernières minutes, le match de demain face à Chambéry sera sans nul doute d'un tout autre accabit. Fin de la galère pour Granollers, c'est Veszprem qui donne la fessée et fait figure plus que jamais de candidat déclaré à la victoire finale.

A Strasbourg, Hall du Rhenus
18° EuroTournoi, le 26 aout 2011 à 20h00
Veszprem - Granollers : 36 - 24 (Mi-temps : 15-13)

2 000 Spectateurs
Arbitres :
MM Moreno & Serrano (France)

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités