mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Györ en remet une couche
Györ en remet une couche
30 Octobre 2011 | Europe > Champion's League

La revanche espérée n’a pas eu lieu. Plus nettement encore qu’au match aller, la constellation d’étoiles de Györ a surclassé un Metz Handball décevant devant son public. Les championnes de France n’auront plus le droit à l’erreur si elles veulent poursuivre leur route en Ligue des Champions.

Si cette manche retour entre Metz et Györ avait commencé à la 31ème minute, les championnes de France auraient tenu leur revanche sur leur alter ego hongrois. Malheureusement pour elles, le 17-16 en leur faveur au bout de la seconde période compte pour du beurre. Sur un écart supérieur à la défaite concédée il y a trois semaines (28-23), les Dragonnes ont au contraire perdu leur deuxième match officiel cette saison. Encore en Ligue des Champions, encore devant un ogre magyar pas du tout rassasié, quelques jours après avoir pulvérisé son dauphin Debrecen en championnat (43-22).

« Elles ont produit un jeu magnifique, étaient performantes dans tous les secteurs » reconnait la capitaine Nina Kanto, spectatrice aussi admirative qu’impuissante de la démonstration des coéquipières d’Anita Görbicz. Certaines envolées à mi-distance de l’ex-MVP planétaire ont effectivement touché au sublime. Le constat s’applique tout autant à la fluidité générale des enclenchements, aux décalages judicieux de la meneuse Andrea Lekic, sans oublier les contre-pieds d’Eduarda Amorim et la puissance du bras d’Heidi Loke, implacable au pivot comme à l’aile gauche.

Face à ce Györ virevoltant et inaccessible, Metz aurait pu s’en tirer à meilleur compte en se montrant moins respectueux, plus obéissant. « On ne les a pas faites douter » déplore le président Thierry Weizman. « On n’a pas forcément respecté les consignes du coach, reprend sa pivot. Il va falloir comprendre que quand on joue contre plus fortes que nous, il faut se tenir au protocole établi avant le match ». Hors sujet sur la base arrière (même si le forfait de Marion Limal, pas remise de la blessure contractée en sélection, est une circonstance atténuante), la troupe de Sébastien Gardillou a sombré en faisant briller Haraldsen plus que de raison. Même l’héroïne de Randers, Svetlana Ognjenovic, n’a été d’aucun secours sur penalty (deux échecs).

Les carottes archicuites en moins de trente minutes, dont dix passées sans marquer, Sébastien Gardillou a abattu la carte centre de formation à la reprise. Un pari osé, mais plutôt concluant. Laura Glauser n’a fait aucun complexe face aux vedettes adverses, Roseline Ngo Leyi s’est essayée à la stricte sur Amorim, Grace Zaadi a connu la joie d’un premier but en C1. Preuve que les Messines auront besoin de toutes leurs forces afin d’aller chercher la qualification historique pour le tour principal. Car même en perdant le bénéfice d’un goal-average positif, même en se faisant chiper par Györ la deuxième place du groupe, elles restent en course. A condition d’aller gagner à Vienne, samedi prochain, puis de dominer Randers aux Arènes. « Un match pour la deuxième place » prophétise déjà Thierry Weizman.

A Metz, Les Arènes
Le dimanche 30 orctobre à 17h00
Metz HB - Györ Audi Eto KC : 24 - 33 (Mi-temps : 7-17)

4 600 spectateurs
Arbitres :
MM Peter Brunovsky et Vladimir Canda (Slovaquie)

Statistiques du match

METZ
Andryushina 3/8 ; Kanto (capitaine) 3/5 ; Luciano 1/2 ; Mendy 2/10 ; Ognjenovic 4/8 (0/2 penaltys) ; Pineau 5/13 (4/4 penaltys) ; puis Broch 2/2 ; Ngo Leyi ; Prudhomme 0/5 ; Ringayen 3/4 ; Zaadi 1/4.
Gardiennes : Leynaud (7/24 arrêts en 30’) puis Glauser (7/23 en 30’).
2 minutes : Andryushina (23’), Broch (37’), Kanto (45’).
15 pertes de balle.
Entraîneur : S. Gardillou.

GYÖR
Amorim 5/7 ; Görbicz (capitaine) 8/11 (3/5 penaltys) ; Hornyak 2/2 ; Lekic 3/8 ; Loke 6/9 ; Radicevic 2/4 ; puis Gros 1/4 ; Kovacsics 1/2 ; Kurucs 1/2 ; Orban 4/5 ; Palko.
Gardiennes : Haraldsen (17/37 arrêts en 57’) puis Pasztor (2/6 en 3’).
2 minutes : Lekic (26’), Kovacsics (39’), Loke (51’), Radicevic (56’).
13 pertes de balle.
Entraîneur : C. Konkoly.

Evolution du score : 1-2 (5’) ; 4-7 (13’) ; 6-10 (20’) ; 6-16 (26’) ; 10-20 (35’) ; 13-22 (40’) ; 15-26 (46’) ; 18-29 (50’) ; 21-30 (55’).

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités