mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Il ne fallait pas les énerver !
Il ne fallait pas les énerver !
28 Novembre 2011 | France > LNH
10ème Journée de D1M.
  Les lignes n’ont presque pas bougé cette semaine puisque Montpellier, Chambéry et St Raphaël caracolent encore dans cet ordre en tête de la D.1 masculine mais n'empêche, il se passe toujours quelque chose aux ‘’Galeries LNH’’. Dunkerque grignote son retard, Cesson se réhabitue à gagner à la maison, Nantes renoue enfin avec le succès.

C'est un constat: il faut toujours se méfier d'un groupe blessé dans son orgueil. Cette semaine, les joueurs de Toulouse et de Tremblay l'ont appris à leurs dépens. Les Toulousains à Chambéry où ils n'ont jamais existé (27-17), les Franciliens à Montpellier où ils n'ont jamais touché terre (38-20). Le champion de France et son dauphin piqués au vif la semaine précédente par deux prestations (en championnat et Ligue des Champions) en demi-teinte, n'ont pas fait de détail dans leur salle et plus qu'une mise au point, les meilleurs clubs français ont corrigé, ont humilié même, leur vis à vis. 


A Chambéry, même sans Xavier Barachet et Laurent Busselier, Cyril Dumoulin (17 arrêts) a fait oublier Daouda Karaboué (8 parades) et mis en confiance une défense mais surtout une attaque où Bertrand Roiné (notre photo) a retrouvé ses bonnes vieilles habitudes (7/11). Il y avait belle lurette que le grand de Saint Gemme d'Andigné, longtemps handicapé par une série de blessures n'avait pas produit une telle démonstration. Comme pourrait le soupirer Philippe Gardent, son entraîneur, « Pourvou qué ça doure ! » A Toulouse, Joël Da Silva fait moins dans l'humour ces temps-ci. Son équipe est trop inconstante pour se payer une tranche de rigolade. Le sinusoïdal accompagne le quotidien du Fénix. Conquérant dans la douleur à Nantes, carrément déroutant et battu à domicile par Sélestat et à la dérive en Savoie. Le moins dix dans la musette malgré un pas trop mauvais Jonathan Roby (6/9) laisse pantois. Finalement, les Hauts-Garonnais ne doivent-ils pas patienter dans le ventre mou d'un classement aussi instable que celui de cette année ? Cinq défaites pour autant de victoires, il faudra attendre encore un peu pour espérer un jour monter sur le podium. 


A Montpellier, l'autre soir, c'est un Slovène et un Biterrois qui tenaient la caisse. Et ni Vid Kavticnik (8/10 dont 5 à 7m), ni Samuel Honrubia (7/7 dont 3 penaltys) n'ont eu à sortir les couteaux ou montrer leurs biceps pour se faire payer. Tremblay n'a résisté que 240 secondes, entre la 11ème et la 15ème minute. Avant et surtout après, Nikola Karabatic et consorts ont déroulé, avec insolence, sans compassion. Et tout le monde ou presque a participé à la démonstration. Même le petit Cochard (notre photo)! Oui, oui, du haut de ses 19 ans , Maxime, le fils de Jean-Jacques (l'ex-international de l'OM-Vitrolles) a pris part au festin. L'ailier droit que l'on devrait bientôt retrouver en sélection juniors avec ses compères montpelliérains Gutfreund, Bonnefond et Leventoux, a mis en avant toute sa détermination, son culot et ses jambes de feu pour tromper à trois reprises (sur quatre tentatives) une défense tremblaysienne qui à ce moment-là du match, ne pouvait plus rien espérer. Après avoir battu Chambéry, une semaine plus tôt, il aurait fallu que les Franciliens soient au delà de leurs possibilités pour inquiéter Montpellier. Et ça, c'était un peu trop leur demander, surtout face à ce Montpellier-là !


Quand Dunkerque est au complet, la musique change de tempo et lorsque Baptiste Butto (notre photo) se sent en confiance (8/12), rien  ne peut arrêter le meilleur buteur de la saison passée. Pas même Créteil, l'équipe surprise de ce début de championnat qui en trois jours après une défaite dans sa salle face à Cesson, a sérieusement entamé son capital. Malgré la toujours remarquable régularité d'Hugo Descat (8/11 dont 4 penaltys), les Val-de-Marnais qui ont tenu une mi-temps, ont baissé pavillon à l'entame de la seconde, tombant comme souvent, sur un excellent Vincent Gérard dans ses buts (15 arrêts). Cinquième match sans défaite (33-23) pour les Nordistes qui remontent au classement et qui ont surtout récupéré leur capitaine Sébastien Bosquet, de retour sur les parquets après trois mois d'absence et seulement quatre entraînements dans les jambes. L'arrière international a été utilisé en attaque durant la première période, il a inscrit trois buts (sur 7 tentatives) et n'est pas encore au sommet de son art. Créteil pour sa part, rentre dans le rang et devra se montrer vigilant puisqu'avec Montpellier, Ivry et St Raphaël annoncés d'ici la trêve de fin d'année, la situation comptable pourrait vite se dégrader.


Ivry ne s'en sort plus ou plutôt Ivry ne bénéficie pas de cette main divine qui fait quelquefois basculer le score en sa faveur. St Raphaël en revanche continue à jouer avec le feu, à s'imposer d'un but mais après tout, cela suffit pour marquer deux points. Dans le Var, où Racine a fait une halte prolongée, on aurait tendance à rétorquer que celui qui veut aller loin doit obligatoirement ménager sa monture. C'est ce que les hommes de Christian Gaudin se sont employés de faire lors de leur passage à Delaune. Face à des hôtes fortement handicapés par une infirmerie bien remplie (Ruiz-Margaria, Zirn mais aussi Diego Simonet et Dominikovic qui ont rechuté), les Varois n'ont pas eu la tâche facile, le dénouement n'intervenant qu'à une minute du buzzer, Raphaël Caucheteux inscrivant le but victorieux (28-29). Ivry malgré un excellent Xavier Lorgeré (notre photo) meilleur buteur de la soirée avec 9/11, reste relégable, St Raphaël, pour sa part, poursuit son chemin bien accroché à sa 3ème place.


Derrière le quatuor de tête, c'est finalement Cesson qui tire profit de cette 10ème journée. Les joueurs de David Christmann qui étaient allés prêcher la bonne parole en région parisienne (avec deux succès de rang face à Paris et Créteil), ont enfin renoué avec le succès dans leur salle face à une équipe de Sélestat qui a bien tenu le premier acte malgré la sortie sur blessure à la cheville de Fred Beauregard mais qui a totalement failli en fin de match, à l'image de son buteur baromètre Pawel Podsiadlo (seulement 3 buts sur 11 tentatives). Les Bretons se sont engouffrés dans la faille et grâce à Nicolas Lemonne (notre photo), irréprochable dans ses buts (14 arrêts) mais également Jean Baptiste Laz (9/10 dont 6 penaltys) et Sylvain Hochet, véritables bourreaux des Alsaciens en 2ème période (6/10), Cesson s'est imposé avec autorité et manière (30-23). Sélestat repart de Bretagne meurtri, avec surtout une infirmerie qui continue à se remplir. 


Depuis trois journées, Nîmes traverse une mauvaise passe. Privée de son gardien Yassine Idrissi (jusqu'à la fin de l'année ?), l'équipe de Jérôme Chauvet colmate comme elle le peut ses carences défensives et malgré le retour au premier plan d'un Franck Junillon buteur (8 réalisations sur 12 tentatives) et d'un Damien Scaccianoce toujours aussi régulier à l'approche des 6 mètres (7/12), l'Usam a du encore une fois, s'incliner au Parnasse. Après Chambéry, Créteil et Dunkerque, c'est Nantes qui est venu s'imposer dans le Gard (28-31). Pour la 1ère fois à l'extérieur depuis le début de la saison ! Grâce à un duo Rivera-Sayad explosif et efficace (16 buts à eux deux) et un excellent Marouène Maggaiez (notre photo) enfin retrouvé (12 arrêts), les joueurs de Thierry Anti ont toujours fait la course en tête, même lorsque Nîmes s'est montré menaçant (21-22 à la 46ème).  Le "H" peut désormais préparer en toute sérénité sa double confrontation en dix jours avec Saint Raphaël (en championnat, ce mercredi et en demi-finale de la Coupe de la Ligue, le 10 décembre).

Ce dimanche, Istres s'est incliné dans sa salle face à Paris (30-37) au cours d'une rencontre fort bien maîtrisée par les joueurs de François Berthier parmi lesquels Kevynn Nyokas (7/10), Mathias Ortega (7/9 dont 5 penaltys) et Patrice Annonay (13 arrêts) se sont illustrés. Malgré les 14 parades de Flavien Lorenzelli, les Provençaux n'ont fait illusion qu'en fin de 1ère période, lorsque menés de 6 buts à la 20ème, ils ont réduit l'écart pour regagner les vestiaires à une longueur de leur adversaire (16-17). Mais Paris a non seulement tenu le rythme mais a même accéléré la cadence pour enfoncer l'équipe de Christophe Mazel qui n'a que trop timidement réagi durant ce second acte. Pour l'anecdote, c'est Ibrahim Diaw, l'ancien istréen qui va marquer sur la dernière attaque, l'ultime but parisien (score final: 30-37). Une défaite qui sera lourde à digérer pour Istres qui à l'issue de cette 10ème journée, se retrouve avant-dernier du classement. 

OC CESSON HANDBALL - SELESTAT ALSACE HB 
30 - 23 (Mi-temps : 15-13)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne 35510 CESSON SEVIGNE
Date :
Le 25/11/2011 20h45
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL - PARIS HANDBALL 
30 - 37 (Mi-temps : 16-17)
Statistiques du match
Lieu :
HALLE POLYVALENTE
Quartier de la Pyramide Place Champollion Rue de l'Equerre - Quartier de la Pyramide 13800 ISTRES
Date :
Le 27/11/2011 16h00
Arbitres :
LAZAAR NORDINE
REVERET LAURENT

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - US CRETEIL HANDBALL 
33 - 23 (Mi-temps : 15-12)
Statistiques du match
Lieu :
DEWERT (Stade de Flandres)
Salle Dewert Avenue de Rosendael 59140 DUNKERQUE
Date :
Le 23/11/2011 20h00
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - SAINT RAPHAEL VHB 
28 - 29 (Mi-temps : 14-15)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre 94200 IVRY SUR SEINE
Date :
Le 23/11/2011 20h00
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - TOULOUSE UNION HANDBALL 
27 - 17 (Mi-temps : 18-9)
Statistiques du match
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY
Date :
Le 23/11/2011 20h00
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

USAM NIMES GARD - HBC NANTES 
28 - 31 (Mi-temps : 11-13)
Statistiques du match
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES
Date :
Le 23/11/2011 20h00
Arbitres :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL 
38 - 20 (Mi-temps : 20-10)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand 34090 MONTPELLIER
Date :
Le 24/11/2011 20h45
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités