mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La belle de Celles
La belle de Celles
29 Mars 2012 | France > Coupe de France

Réunir 8 équipes pour leur faire disputer 12 matches en une seule journée, voilà un défi hors normes qu’à parfaitement su relever le club du HBC Celles sur Belle. Il faut dire qu’avec deux salles séparées de quelques mètres, une troisième pour que les équipes puissent s’échauffer, le matériel du complexe sportif de Celles sur Belle est plus qu’à la hauteur.

Restait a mettre en place une organisation millimétrée et conséquente pour que les plus de 1500 personnes présentes sur le site puissent assister à des matches de toute beauté. Timing parfait avec un tempo d’enchaînement dans les matches qui ne laissera rien au hasard, facilité de déplacement entre les salles et restauration facile et rapide, tout avait été pensé dans les moindres détails pour que la journée soit belle. En y rajoutant un soleil plus printanier, la météo ajoutait son obole pour que tout soit embelli de la plus belle des façons.

Alors quand les Nafarroa, Saint Quentin, La Thérouanne, Les Abers, Sainte Luce, Colombes, Bordeaux, Rouen, Villenave, Saint Amand les Eaux, Les Sables, Courbevoie, Le Mans, Rueil, Champcevinel et Mélantois se sont présentés sur les terrains, la mayonnaise avait déjà largement prise et le public n’attendait plus que de se régaler en regardant ou en encourageant les siens. Car hormis une belle cohorte d’amoureux du handball local venus en locaux, il y avait des travées de supporters qui donnaient encore plus d’allant à cette journée. Et dès les quarts de finales, les choses entraient dans le dur, le suspens insoutenable pour finir sur des larmes de joie ou de déception. Comme celles de Saint Luce, les nantaises emmenées par les anciennes du NLA Fanny Billac et Florence Carrère Laas vont tomber sur le gong d’un jet de 7 mètres obtenu et réussi par Aubeline Roux après avoir subit le bras de la capitaine de Colombes Audrey Dupré. Dans l’épreuve départementale si Nafarroa passait sans trop de peur face à Saint Quentin, il n’en était pas de même pour les Bretonnes des Abers qui devaient s’arracher pour éliminer là aussi sur le gong une très belle équipe de La Thérouanne, ancien finaliste en Régionale Masculine la saison dernière et dont les filles rêvaient de dépasser les hommes. Il faudra remettre cette envie à la saison prochaine. Restait Bordeaux et son équipe du BEC invaincue en championnat et qui mettait tout son savoir et son jeu rapide en œuvre pour se débarrasser d’une équipe de Rouen trop vite sous l’emprise des partenaires de Fanny Faust. Les filles connaissaient leur demi-finalistes, restaient aux hommes de faire leur entrée dans la danse deux-sévrienne.

C’était aussi le temps de la restauration, des premières bières et des discussions sur les matches déjà joués, mais cela ne calmait quasiment personne, la salle Verte grondait dans un choc Le Mans – Rueil qui tenait toutes ses promesses et si les Manceaux s’en sortaient en finissant comme des balles, les banlieusards avaient tout tenté pour continuer à rêver de Bercy. Entre les Bordelais de Villenave et Saint Amand les Eaux, c’était encore une fois la magie de la Salle Jaune qui allait parler. Après le final à suspens en féminin entre Colombes et Sainte Luce, on avait droit au même scénario pour ce quart de finale de Coupe de France masculine départementale. Tout se jouait sur le gong avec un jet de 7 mètres qui qualifiait Saint Amand les Eaux pour affronter l’ogre de cette compétition Courbevoie. Il faut dire que deux noms sautaient aux yeux des observateurs à la lecture de la composition de Courbevoie. Philippe Bosère, ancien d’Ivry, de Pontault-Combault et de Villepinte et aussi meilleur joueur de D2M en 2006-2007. Avec lui il y avait un certain Cédric Largent, qui fut le pilier de la défense d’Ivry et de Pontault-Combault faisant même une saison avec le monstre Allemand le SC Magdeburg. Avec ces deux là, Courbevoie ne va pas trop traîner à dominer une équipe des Sables pourtant venue avec une superbe cohorte de supporters, mais la classe de ce duo était un peu trop haute pour que les Vendéens puissent réaliser l’exploit. A quelques mètres, la place était faite là aussi a quelques joueurs connus du gros niveau. A commencer par le gardien de Mélantois, un certain Damien Moutier ancien taulier de Villeneuve d’Asq et deuxième gardien derrière la légende Josef Kucerka en 2004-2005. Champcevinel ne va pas tarder à goûter au talent de ce diable de gardien, et avec les Locufier, Marcolla autres anciens de Villeneuve, les Nordistes faisaient éclater en vol le jeu bien léché des anciens maîtres de Montauban. Le -9 final annonçait bien que Mélantois serait l’équipe à battre à Celles sur Belle dans cette journée sur sa catégorie.


Photohèque Quart de Finales Coupe de France Départementale F Les Abers - La Therouanne

Photothèque Quart de Finales Coupe de France Départementale F Nafarroa - Saint Quentin

Photothèque Quart de Finales Coupe de France Départementale M Courbevoie - Les Sables

Photothèque Quart de Finales Coupe de France Départementale M Villenave - Saint Amand les Eaux

Photothèque Quart de Finales Coupe de France Régionale F Bordeaux - Rouen

Photothèque Quart de Finales Coupe de France Régionale F Colombes - Sainte Luce

Photothèque Quart de Finales Coupe de France Régionale M Le Mans - Rueil

Photothèque Quart de Finales Coupe de France Régionale M Mélantois - Champcevinel

Les quarts finis, on rentrait alors dans la grande dramaturgie du dernier acte avant Bercy et la première rencontre allait donner un spectacle de grande ampleur. Bordeaux et Colombes se lançaient dans la bataille, mais Colombes, sur de sa belle performance face à Saint Luce appliquait à la lettre sa tactique matinale. Défense de fer devant une gardienne très performante et base arrière surpuissante au shoot qui ne laissait que quelques miettes aux Bordelaises avec une Audrey Dupré de gala. Des Bordelaises qui par manque de lucidité aux tirs se retrouvaient vite dans le dur, le compliqué étant mené en permanence de 5 à 7 buts. Colombes se dirigeait tranquillement vers Paris quand le BEC allait changer la donne. Nadjima Hassani retrouvait toute sa tonicité dans les buts, Cécile Martin et Julie Lespinasse trouvaient enfin les solutions face à Marine Di Matteo et le BEC se rapprochait jusqu’à obtenir l’égalisation par son facteur X, une Fanny Faust royale sur la fin de match et décrochant cette égalité sur le gong par un tir en appui de 10 bons mètres. On devait en arriver aux jets de 7 mètres et avec toujours la bondissante et radieuse Nadjima Hassani et ses deux tirs stoppés, c’est Bordeaux qui décrochait sa place pour Paris dans une ambiance assez indescriptible et la plus belle travée de supporters totalement sous le charme d’une bande de joueuses ayant refusé l’évidence des 40 premières minutes. Pour faire mieux émotionnellement que ça, il fallait que les autres finalistes fassent des prodiges.

Ils vont tout tenter, Nafarroa et Les Abers vont offrir une demi-finale départementale féminine de toute beauté, mais les Basques avaient trop de dynamisme, trop d’envie malgré un déficit de taille pour que les Bretonnes puissent s’opposer à elle sur la durée, tandis que Courbevoie, même en devant lutter un long moment allait finir par faire plier Saint Amand les Eaux en s’appuyant encore une fois sur une Philippe Bosère qui aura gratifié les spectateurs de quelques gestes marqués du sceau de la grande classe. Restait la finale régionale avec une équipe du Mans qui se dressait devant l’ogre Mélantois. Encore une fois Le Mans allait tout donner, se battre pendant 50 minutes, mais comme Champcevinel, il devait se rendre à l’évidence, face à Damien Moutier, la tâche était trop grosse. Le portier nordiste allait une nouvelle fois écœurer les tireurs adverses et même avec la blessure de Nicolas Locuffier, les hommes de Laurent Michel prenaient tranquillement le bus vers Paris devant des supporters venus en nombre impressionnants au vu du trajet et surtout dans la tradition magique des supporters du Nord. Joyeux, respectueux des autres joueurs et bouillants pour encourager les leurs, les oranges avaient aussi gagné le droit d’être, avec ceux de Bordeaux, la plus belle bande de fous amoureux du handball et de leurs couleurs.

On pouvait ranger les ballons, récupérer, les joutes de Celles avaient rendu leur verdict dans la douceur d’une journée où même les perdants pouvaient et devaient avoir le sourire même si c’est parfois compliqué à avoir aux portes de l’événement final. Un arbitrage mené par des jeunes qui auront certainement apprit plus que pendant une saison entière et au final auront été à la hauteur de l’événement. Une ambiance prenante sur quasiment tous les matches, l’ancienne salle Verte se transformant parfois en chaudron qu’elle savait être dans les grandes années des joutes de l’ancien temps, une salle Jaune pensée et faite pour le plaisir des spectateurs, en repartant de Celles sur Belle, on ne pouvait que se dire que cette épreuve imaginée il y a 3 saisons par Pascal Baude était définitivement devenue magique et irremplaçable, et quand en plus tout cela se déroule dans la Belle journée de Celles sur Belle, on a presque envie que cela recommence au plus tôt.

ES Colombes – Bordeaux EC 21-22 après jets de 7m (19-19, 14-8)
Colombes :
Di Matteo (19 arrêts) ; Roux (5/6 aux tirs dont 2/2 jets de 7m), Autegarden, Boyer (2/5), Montgenie, Chiquet (0/2 dont 0/1), Dupré (8/11 dont 1/2), Brodin (2/12), Letuve, Le Quellec (3/5 dont 1/1), Moreau (1/2).
Bordeaux : Hassani (21 arrêts dont 2/5 jets de 7m) ; Jamal (1/1 jet de 7m), Lebrun (1/4), Vallereau (3/5 dont 1/1), Mourato (1/6), Deschamps (0/3), Lespinasse (3/5), Faust (5/8), Diakhate, Nicot (2/7), Martin (5/7 dont 4/5), N’Gouah-Beaud (2/3 dont 1/2), Sagna (0/2).

Photothèque Demi Finales Coupe de France Régionale F Colombes - Bordeaux

Nafarroa – Les Abers 21-14 (7-8)
Nafarroa :
Iphutcha (8/22 arrêts) ; C. Ansolabehere (0/3 aux tirs), Goyeneche, Haran, Aroztegui-Iphutcha (8/12), Lekumberry (3/7), Bidart (4/6), H. Ansolabehere (4/10 dont 1/1), Marisco, Mignot, N. Ansolabehere (1/1), Etchandy (1/2).
Les Abers : Sergent (9/30 arrêts) ; Jambet (1/1 au tir), Abgrall (1/2), Gouriou (1/1), F. Roudaut (4/5), Le Gleau (3/6 dont 2/3), Mille (3/4), Bougerolle (0/3), Dubayle (0/1), Alanore, Kerbaol (0/3), Sanquer (0/2), A. Roudaut (1/3).

Photothèque Demi Finales Coupe de France Départementale F Nafarroa - Les Abers

Le Mans SH – Mélantois hb 16-27 (7-13)
Le Mans :
Tresfield (38 minutes, 9/32 arrêts), Vade (12 minutes, 5/9 arrêts) ; Dutisseuil (1/4 aux tirs), Garoui (1/10 dont 0/2), Verrier (1/4), Marchienne (0/1), Guigui (4/8), Vaudeleau (4/12 dont 0/2), Blouet (2/3), Gautier (0/1), Ouari-Thareau (0/2), Gaudier (2/5), Perez Robles (1/3).
Mélantois : Moutier (40 minutes, 22/34 arrêts dont 2/2 jets de 7m), Marchandin (10 minutes, 2/6 arrêts dont 1/1) ; Loquet (2/6 aux tirs), Mouchou (5/8), Hiele (1/3), Flipo (3/6), Fache (3/6), Colinet (2/4), Delattre, Duhamel (2/2), Marcolla (4/7 dont 2/2), Masquelein (1/3), Warein, Locufier (3/4).

Photothèque Demi Finales Coupe de France Régionale M Mélantois - Le Mans

St Amand les Eaux – Courbevoie 18-23 (9-9)
St Amand :
Ghesquière (15 arrêts), Deregnaucourt (5) ; Tison (3/9 aux tirs), Gerstmann (2/2), Crombet (3/3), Flamme (0/3), Vasseur (4/10 dont 0/1), Lobry, Beghin, B. Soyez (3/4), Marchant, Vandroth (4/11 dont 1/1), V. Soyez, Boitel.
Courbevoie : Jegham (14/32 arrêts) ; Frère (2/6 aux tirs), Abdmeziane, Largent (4/7), Chayrigues (1/3), Gallina (4/10), Villemin, Depois (3/5), Cartier (2/3), Bosère (7/11 dont 0/2), Tribet (0/1), Allain (1/1), Larbi.

Photothèque Demi Finales Coupe de France Départementale M Courbevoie - Saint Amand les Eaux

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités