mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Arnaud Siffert pense encore à l’Europe
Arnaud Siffert pense encore à l’Europe
2 Mai 2012 | France > LNH
Après un temps d’adaptation, le gardien de buts trouve peu à peu ses marques à Nantes. Scotché à la 5ème place du classement, le « H » accueille Chambéry ce jeudi soir, à l’occasion de la 23ème journée de D.1 masculine. Arnaud Siffert compte bien disputer une coupe d’Europe la saison prochaine et cela passe par un sans-faute jusqu’à la fin de la saison. Tout dépendra aussi, des performances de Dunkerque, son ancien club, en championnat mais aussi en finale de la coupe de l’EHF. 

Arnaud, une 1ère saison à Nantes et des difficultés d’adaptation…
On va dire qu’il y a eu des hauts et des bas. J’ai eu du mal à trouver mes marques jusqu’à la trêve, j’ai été l’ombre de moi-même pendant toute la 1ère phase et puis une 2ème partie plus aboutie jusqu’au match de Montpellier. Ensuite, j’ai eu une infection au pied qui m’a un peu coupé dans mon élan. Mais là, ça va, j’ai bien repris.
 
Nantes visait l'Europe, a priori, c'est mal parti...  
Ce n’est pas encore terminé. Cette année, le championnat est très dense et ce n’est pas dit qu’on ait moins de points que la saison dernière. La 5ème place n’est plus européenne, c’est ça aussi qui a contrarié nos plans.

Sauf si Dunkerque, ton ancien club remporte l’EHF…
Il y a cette possibilité même si on conserve un petit espoir de ravir la 4ème place. Il faut que la fin de saison soit irréprochable et que Dunkerque perde des matches. On ira leur rendre visite lors de la dernière journée. Soit c’est une finale, soit c’est un match pour le plaisir face au vainqueur de la coupe de l’EHF.
 
Les Nantais vont être les supporters n°1 de l’USDK pour l'EHF ? 
C’est fort probable. Pour ma part, je les suis depuis le début, en plus, nous avions pris part à la même compétition et ce qu’ils font est super. Ce qui me rend très confiant pour eux, c’est qu’en général, lorsque je quitte un club, l’année suivante, il gagne une coupe. Ça s’est vérifié avec Paris (vainqueur de la coupe de France en 2007) donc j’espère que Dunkerque remportera l’EHF. Pas uniquement pour nous offrir une place européenne mais parce qu’ils le méritent. Ils ont largement les capacités pour le faire. 

Après cinq saisons à Dunkerque, tu n’as hésité à te remettre en question...
J’ai aussi passé six saisons à Paris. Je suis fidèle car je m’inscris toujours dans un projet, j’essaie de m’identifier à l’équipe que je rejoins. C’est vrai qu’au bout de 5-6 saisons, il y a un petit confort, une petite routine qui s’installe et le besoin de bouger se fait sentir. Ça a été plus compliqué cette année parce que j’ai mis deux mois à m’adapter.


C’est particulier lorsqu’on est gardien et qu’on change de club…
Il y en effet plein de choses qui changent. Dunkerque par exemple, misait beaucoup sur la défense. A Nantes, on s’est retrouvé cette année avec une équipe plus portée sur l’attaque. J’ai eu du mal à me retrouver dans tout cela, il a fallu du temps et maintenant, j’espère que c’est derrière moi. L’âge aussi, est déterminant. 

33 ans, ce n’est pas âgé pour un gardien…
Quand on a l’opportunité d’avoir un club qui te fait confiance et qui veut miser sur toi pour plusieurs années, tu saisis l’opportunité. Si à la fin de ce contrat-là, aucun dirigeant n’a envie de me faire confiance en raison de l’âge, ça sera compliqué. 

Nantes pourrait-il être ton dernier club ? 
J’espère jouer encore au-delà de mon contrat actuel (2014), maintenant, faire de Nantes mon dernier club, je ne dis pas non. Je ne suis pas venu faire trois ans et repartir. Je suis là parce qu’il y a un projet, parce que le club veut grandir et j’espère contribuer à cela et puis à Nantes, il y a un potentiel énorme. 

Et un entraîneur, Thierry Anti qui est, on va dire... entier !
A Paris, c’était déjà le cas donc je n’ai pas été surpris. Il est dur mais souvent juste. Quand on prend des critiques en pleine face, ça ne fait jamais du bien mais ça remet aussi sur de bons rails. Cibler telle ou telle personne n’est pas forcément agréable, son analyse est parfois un peu brute mais on sait qu’il ne se trompe que très rarement. 

Nantes va renouveler sa base arrière, il va falloir que tu te réadaptes…
C’est vrai qu’à Dunkerque, pendant les cinq années où je suis resté, il n’y a pas eu de gros bouleversements. A Nantes, c’est particulier. C’est la fin de saison et on se dit qu’on travaille encore pour un mois car l’année prochaine, on ne jouera plus avec certains. Maintenant, il faut faire abstraction de tout cela et que les états d’âme de ceux qui s’en vont, s’effacent devant l’intérêt général. C’est une ambiance particulière, ce n’est pas la plus agréable mais c’est comme ça. 

Contre Chambéry à Beaulieu, il y a un bon coup à jouer
C’est une équipe irrésistible quand elle déroule son jeu et qu'elle prend l’ascendant sur la défense adverse.  A l’aller, on perd d’un but, j’ai peu joué mais on les a bien bousculés. Pour venir à Nantes, ils se sont sérieusement préparés. Nous, il va falloir être à 200% pour les gêner, rééditer l’exploit de Montpellier et donc, se transcender. 

Paris en difficulté, six autres équipes concernées par la descente 

A quatre journées de la fin, sept équipes ne sont pas sorties d'affaire et sont toujours concernées par la relégation. 


Paris est dans une situation inextricable et pour trancher le nœud gordien, Nicolas Claire (notre photo) et ses camarades sont condamnés à remporter tous leurs matches d'ici le 30 mai. A commencer ce vendredi par Istres, un autre mal classé, à tout de même trois longueurs plus haut. Les Provençaux qui se sont payés le luxe de faire plier Saint-Raphaël, la semaine dernière, ont toujours plutôt bien négocié leur déplacement dans la capitale (victoire l'an passé et match nul, deux ans plus tôt). 

C'est tout auréolé de son succès sur Montpellier que Nîmes se déplace à Toulouse. Si pour les Haut-Garonnais, le maintien est quasi assuré, les Nîmois sont encore dans une position assez inconfortable. Capables de se transcender face au leader du championnat, les hommes de Jérôme Chauvet comptent comme Istres, trois points d'avance sur Paris mais sont plus que jamais concernés par la descente. A moins qu'ils ne s'inspirent de la saison passée puisqu'ils étaient allés s'imposer d'un but dans la ville rose. 


Tremblay, le finaliste de la coupe des coupes l'an passé, aux portes de la relégation ! Qui aurait pu le penser, il y a encore quelques semaines ? Une série de blessures, des remplaçants un peu trop tendres et des résultats catastrophiques ont suffi pour mettre à mal une équipe séquanodionysienne pourtant bien armée en début de saison. En bon capitaine, Ibrahima Sall (notre photo) sera à la tête de ses troupes ce vendredi, pour la réception de Créteil. Pour une question, tout simplement de survie, il s'agira de mettre fin à une série de six défaites consécutives. Les Cristoliens eux, doivent soigner leurs arrières et prendre des points lors des deux journées à venir. Indispensable lorsqu'on termine la saison en recevant Chambéry et en se déplaçant à Montpellier.


Des sept équipes encore concernées par une descente aux enfers, Cesson n'est pas la plus mal lotie. Certes, avec deux longueurs d'avance sur le 1er relégable, l'équilibre est fragile et se déplacer à Sélestat, n'est pas considéré comme une balade d'agrément. Pour les Alsaciens, les deux derniers points arrachés au forceps face à Nantes (succès d'un but) permettent d'envisager la fin de saison un peu plus sereinement d'autant que toutes les grosses cylindrées du championnat sont passées en revue. 

Et si Ivry sans avoir l'air d'y toucher, s'était mis dans la tête qu'un déplacement à Saint Raphaël pouvait être synonyme de bon coup à jouer ? Le problème pour les hommes de Pascal Léandri, c'est que leurs hôtes varois qui veulent coûte que coûte conserver leur 3ème place sur le podium, ont utilisé un joker, samedi dernier à Istres. Avant de se déplacer à Chambéry mercredi prochain, les joueurs de Christian Gaudin ont coché les Val-de-Marnais à leur tableau de chasse. Mais on le répète, à Ivry, les complexes ont disparu avec les vieux démons. 


Le soir de Montpellier ?

Une victoire, c'est ce qui manque à Montpellier pour empocher avant terme, le 14ème titre national de son histoire. Le cadre de Bougnol parait mieux indiqué que le Parnasse nîmois pour organiser la fête mais Dunkerque sera-t-il d'accord pour passer les plateaux à petits fours ? Certainement pas ! Même si les Nordistes viennent de connaître un dimanche fabuleux en se qualifiant pour la finale de la coupe de l'EHF, ils ne feront aucun cadeau aux Héraultais. En jeu pour eux, une 3ème place sur le podium puisqu'après tout, Saint Raphaël ne les devance que d'un point !


TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - US CRETEIL HANDBALL

Pronostic : Tremblay (sinon y'a le feu)

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE
Date :
Le 04/05/2012 20h45
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

SELESTAT ALSACE HB - OC CESSON HANDBALL

Pronostic : Sélestat

Lieu :
Centre Sportif Intercommunal "Eugène Griesmar"
Quai Albrecht 67600 SELESTAT
Date :
Le 05/05/2012 20h30
Arbitres :
BUY OLIVIER
PICHON STEVANN

*****************************

HBC NANTES - CHAMBERY SAVOIE HB

Pronostic : Chambéry ou Nul

Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES
Date :
Le 03/05/2012 20h45
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

PARIS HANDBALL - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL

Pronostic : Istres 

Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont 75016 PARIS
Date :
Le 04/05/2012 20h30
Arbitres :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

Pronostic : Saint Raphaël

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers Rd Point Ankarr 83700 ST RAPHAEL
Date :
Le 04/05/2012 20h00
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

TOULOUSE UNION HANDBALL - USAM NIMES GARD

Pronostic : Nîmes 

Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace 31000 TOULOUSE
Date :
Le 04/05/2012 20h30
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : Montpellier

Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand 34090 MONTPELLIER
Date :
Le 04/05/2012 20h00
Arbitres :
LAZAAR NORDINE
REVERET LAURENT

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités