mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier champion, derrière c'est encore incertain
Montpellier champion, derrière c'est encore incertain
5 Mai 2012 | France > LNH
Montpellier champion de France, cela devient une habitude. Les Héraultais réalisent le sans faute sur le territoire national en remportant les quatre compétitions du calendrier. Après cette 23ème journée de D.1 masculine, le suspense demeure pour les accessits et la descente à l'étage inférieur.

Sacré avant même de pénétrer dans son antre mythique de Bougnol, Montpellier a mis un point d’honneur à célébrer le 14ème titre de champion de son histoire, en s’imposant de huit buts (36-28) face à Dunkerque. Sans Nikola et Luka Karabatic, Vid Kavticnik et Mladen Bojinovic, les Héraultais n’ont eu aucun mal à faire le spectacle et à prendre l’ascendant sur une équipe nordiste privée elle aussi de quelques cadres (Grocaut, Bosquet, Gérard et Touati). A la fin du mois, les joueurs de Patrick Cazal disputeront la finale de la coupe de l’EHF face aux allemands de Göppingen et le choix est cornélien entre le championnat et la compétition européenne. Pour Montpellier, il ne reste plus désormais qu’à terminer une saison où se sont succédé le trophée des champions, la coupe de la Ligue, la coupe de France et donc ce 14ème titre national. Mais il subsiste encore un grand vide sur ce tableau de chasse. Pour la 3ème année consécutive, les hommes de Patrice Canayer ne se sont pas qualifiés pour le Final Four de la Ligue des Champions.

Une petite finale pour la Ligue des Champions

Derrière Montpellier, rien n’est joué. Il reste un billet à attribuer pour la Ligue des Champions. Depuis la sévère défaite de Chambéry à Nantes, jeudi dernier (voir l’article correspondant), Saint Raphaël s’est remis à espérer. Les hommes de Christian Gaudin qui se sont débarrassés non sans mal d’Ivry (succès d’un but) n’ont plus qu’un point de retard sur les Savoyards. Et ce mercredi, les deux formations se retrouvent au Phare pour une petite finale dont l’issue peut avoir de lourdes conséquences. La pression sera sur les épaules des Chambériens car en cas de défaite, ils passeraient à la 3ème place, à une longueur des Varois. La fin de championnat serait passionnante puisque lors des deux dernières journées, Saint Raphaël accueillera Montpellier et se déplacera à Tremblay, Chambéry ira à Créteil et recevra Paris. Mathématiquement, Dunkerque peut aussi prétendre à cette 2ème place mais avec 4 points de retard sur Chambéry, cela s'annonce compliqué.


La quatrième place en jeu

Sur Handzone ces derniers jours, le gardien de buts nantais Arnaud Siffert a jugé tout à fait réalisable, le challenge de ravir à Dunkerque, la 4ème place synonyme de billet pour la nouvelle coupe d’Europe. L’entreprise a bien débuté puisque Nantes a battu Chambéry et les Nordistes se sont inclinés à Montpellier. Quatre points séparent désormais les deux équipes au classement (31 pour Dunkerque, 27 pour Nantes). Elles n’ont aucune différence de buts particulière puisque le 22 octobre dernier, le match aller à Beaulieu s’était soldé sur un score de parité (19-19). Il reste trois journées de championnat, six points à prendre mais Dunkerque va devoir gérer un mois de mai bien plus éprouvant que son rival avec notamment les deux matches de finale de coupe de l’EHF contre Göppingen. 

24ème journée : Dunkerque/Toulouse   -   Tremblay/Nantes
25ème journée : Paris/Dunkerque   -   Nantes/Nîmes
26ème journée : Dunkerque   -   Nantes

Cette dernière journée pourrait donc être décisive pour la bagarre pour l’Europe. Elle interviendra six jours à peine, après un difficile déplacement en Allemagne. Subsiste encore un autre cas de figure : que Dunkerque remporte la coupe de l’EHF. Dès lors, Nantes serait d’office européen et ce ne sont pas deux mais trois clubs français qui seraient engagés dans la nouvelle compétition.



La mare aux crabes en bas de classement

En s’inclinant à Paris et à Toulouse, Istres et Nîmes ne décollent pas et végètent toujours dans la zone rouge. Ce vendredi, les hommes de Christophe Mazel ont rendu une bien pâle copie. Pourtant quasiment au complet face à Paris privé de Kévynn Nyokas, ils avaient apparemment laissé leur envie, leur attaque et leur défense aux vestiaires. « On a été pris en défaut dans tous les domaines, avouait totalement impuissant l’arrière istréen Sassi Boultif (8 buts). On a été des grosses m…. pendant ce match, on ne méritait pas de gagner et on ne mérite même pas de se maintenir car c’est vraiment honteux de notre part d’avoir produit une telle prestation dans la situation où on se trouve. » Analyse sans concession d’un joueur qui après avoir passé quatre saisons en Provence quittera le club pour Cesson. Istres ne peut pas plus mal jouer qu’à Coubertin. La fin de saison avec deux déplacements à Créteil et Ivry et intercalée la réception de Cesson sera donc déterminante. De son côté, Paris relève la tête. Les Franciliens sont toujours derniers mais avec un seul point de retard sur… Istres et Nîmes. « On n’est pas mort, clamait François Berthier, l’entraîneur parisien. On va continuer à mettre la pression et que les autres aient peur. Là, on a semble-t-il retrouvé certaines vertus, il faut donc que cela continue. Il y a une prise de conscience générale et de la qualité dans cette équipe. On se donne encore le droit de voir la lumière. » Pour les camarades de Zacharia N’Diaye (notre photo) excellent vendredi autant en défense qu’en attaque avec 9 buts à la clé, le prochain déplacement à Nîmes sera pri-mor-dial. Paris, Nîmes, Istres en queue de classement, Ivry et Créteil ne sont toujours pas sortis d’affaire. 


Et pourtant Ivry a bien failli réaliser la bonne opération de la soirée, en allant arracher le nul à Saint Raphaël, Sébastian Simonet butant sur le gardien varois Slavisa Djukanovic dans les ultimes secondes. En tête à la pause (11-13) après un festival de Diego Simonet (8 buts au total dont six en 1ère période), devant à treize minutes de la sirène (21-22), les Val-de-Marnais ont craqué sur la fin, face au trio Megannem-Juricek-Caucheteux et aux parades de l’incontournable Djukanovic (18 arrêts). Saint Raphaël ne retiendra que l’essentiel de cette opposition, la victoire et les deux points au compteur. Ivry garde pour sa part des raisons d’espérer et d’envisager le maintien avec sérénité. 

Même si un grand pas a été fait vers le maintien, Toulouse n'a plus qu'un point à récolter pour rester parmi l'élite. Grâce à la main chaude d'Anouar Ayed (12 buts) et de Jérôme Fernandez (9 réalisations) les Haut-Garonnais ont trouvé la réponse face à une équipe de Nîmes qui attendra donc Paris, de pied ferme. 


Pour Créteil en revanche, cette fin de saison pourrait se terminer en véritable cauchemar.  Battus à Tremblay qui se devait de réagir après deux mois de disette, les Cristoliens termineront la saison par la réception de Chambéry et un déplacement à Montpellier. A deux points d’Istres, c’est justement les Provençaux que les camarades d’Hugo Descat (encore 8 buts ce vendredi) accueillent la semaine prochaine à Robert Oubron. Là aussi, il s’agira d’un match qui sentira le soufre. Le retour de blessure d'Arnaud Bingo (8 buts) et l'imperméabilité de Dragan Pocuca (18 arrêts) ont donné de l'air à Tremblay engagé depuis six rencontres sur une planche savonneuse. Les joueurs de Stéphane Imbratta n'ont pas pour autant assuré leur maintien parmi l'élite mais ce succès face à Créteil leur facilite la tâche.

http://handzone.net/upload/actus/d1m/2011-2012/j01/j1r_csh.jpg

Cédric Paty vers Cesson ?

Décalé, allez donc savoir pourquoi, à ce samedi, le Sélestat-Cesson était également un juge de paix pour le maintien. Cesson a d'ores et déjà affiché ses ambitions pour la saison prochaine, avec un recrutement comme à l'accoutumée, très judicieux (Boultif, Genty, Suty et Polydore) et des pourparlers auraient été entamés avec le chambérien Cédric Paty (notre photo). L'arrivée d'un nouveau partenaire pourrait également permettre au club breton de quitter la dernière place des budgets de 1ère division. Autant faudrait-il y rester en 1ère division et donc le match en Alsace faisait partie des priorités.

http://handzone.net/upload/actus/d1m/2011-2012/j17/briffe_riou.jpg

dernière minute... Sélestat et Cesson dos à dos
Au cours de débats très équilibrés où chacune a pris à son tour l'avantage, les deux équipes ont finalement partagé les points (28-28). Cesson aurait pu s'imposer en toute fin de rencontre si le tir de Romain Briffe avait trouvé le cadre. Avec 18 arrêts à son actif, le gardien alsacien Laszlo Fulop s'est particulièrement illustré. Tout comme l'arrière cessonnais Benjamin Briffe (notre photo), meilleur buteur de la rencontre avec 9 réalisations sur 11 tirs.

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - US CRETEIL HANDBALL 
28 - 23(Mi-temps : 14-12)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE
Date :
Le 04/05/2012 20h45
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

SELESTAT ALSACE HB - OC CESSON HANDBALL 
28 - 28 (Mi-temps : 14-14)
Statistiques du match
Lieu :
Centre Sportif Intercommunal "Eugène Griesmar"
Quai Albrecht 67600 SELESTAT
Date :
Le 05/05/2012 20h30
Arbitres :
BUY OLIVIER
PICHON STEVANN

*****************************

HBC NANTES - CHAMBERY SAVOIE HB 
27 - 22 (Mi-temps : 17-7)
Statistiques du match
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES
Date :
Le 03/05/2012 20h45
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

PARIS HANDBALL - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL 
37 - 28 (Mi-temps : 17-13)
Statistiques du match
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont 75016 PARIS
Date :
Le 04/05/2012 20h30
Arbitres :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL 
27 - 26 (Mi-temps : 14-11)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers Rd Point Ankarr 83700 ST RAPHAEL
Date :
Le 04/05/2012 20h00
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

TOULOUSE UNION HANDBALL - USAM NIMES GARD 
32 - 29 (Mi-temps : 16-14)
Statistiques du match
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace 31000 TOULOUSE
Date :
Le 04/05/2012 20h30
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL 
36 - 28 (Mi-temps : 18-13)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand 34090 MONTPELLIER
Date :
Le 04/05/2012 20h00
Arbitres :
LAZAAR NORDINE
REVERET LAURENT

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités