mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Chambéry se met à l'abri, Gardent en pleine réflexion
Chambéry se met à l'abri, Gardent en pleine réflexion
11 Mai 2012 | France > LNH
24ème journée de D.1 masculine.   Chambéry s'est fait peur face à Saint Raphaël mais se remet en selle. Philippe Gardent n'a toujours pas renouvelé son bail en Savoie. En bas de classement, week-end décisif pour Nîmes, Ivry et Créteil qui accueillent respectivement Paris, Sélestat et Istres. 

En se déplaçant sans pression à Chambéry (dixit Raphaël Caucheteux avant la rencontre), Saint Raphaël a bien failli réussir son coup et réaliser la bonne opération de cette 24ème journée. Devant au tableau d’affichage peu avant la pause (8-10 à la 25ème) et à une longueur de retard à 30 secondes du buzzer (24-23), c’est à chaque fois Olivier Marroux (notre photo) qui ramènera l’équipe savoyarde sur le droit chemin et qui scellera la victoire à quelques centièmes de la fin. Avec un 5 sur 5, l’ailier droit a livré au Phare, une de ses prestations les plus accomplies. Saint Raphaël est loin d’avoir démérité mais les joueurs de Christian Gaudin ont eu la malchance de tomber sur un Cyril Dumoulin, intraitable sur sa ligne de buts. Vingt arrêts à 49% pour le Lyonnais, le coffre-fort savoyard n’était pas prêt à être forcé. Saint Raphaël continue son apprentissage du haut niveau mais doit donc garder un œil dans le rétroviseur. Dunkerque qui reçoit Toulouse pourrait profiter des circonstances pour se rapprocher encore un peu plus de cette 3ème place et du podium, d’autant que jeudi prochain, les Raphaëlois accueillent Montpellier.  


De son côté Chambéry a fait un très grand pas vers une 8ème participation en Ligue des Champions. Avec ou sans Philippe Gardent à la tête de l’équipe savoyarde la saison prochaine ? 

L'entraîneur entretient lui-même le mystère puisqu’on sait qu’il est dans les intentions du président Alain Poncet de conserver son timonier qui conduit l’équipe Une du CSH vers les sommets, depuis seize ans. Ce n'est pas rien si à Montpellier également Patrice Canayer est en place lui, depuis 18 ans. La fidélité, ça finit par payer. « Ça va se décanter assez rapidement, nous a confié Philippe Gardent. C’est vrai que j’ai changé ma façon de faire car auparavant, je me décidais assez tôt dans la saison. Ce n’est pas une question d’argent car très sincèrement je ne serais pas resté à Chambéry autant de temps. » Reconnu au plus haut niveau, pressenti un temps, pour succéder à Claude Onesta à la tête de l’équipe de France,  l’ex-Barjot reçoit constamment des propositions de clubs prestigieux ou de clubs qui à l’instar de Paris ont un projet d’expansion non négligeable. Mais jamais jusque là, il n’avait autant temporisé. « Je ne confirme rien et on ne peut pas empêcher les gens de parler. Pourquoi cette année plus qu’une autre mais je veux prendre mon temps, me poser un petit peu. J’ai eu des propositions très flatteuses auxquelles par le passé, je n’ai pas prêté suffisamment attention. Je continue d’être sollicité, c’est plutôt bon signe et cette fois, j’ai envie de  fonctionner différemment et analyser tout ce qui se présente. Est-ce que c’est la sagesse de la cinquantaine qui arrive, mais ma priorité actuelle, c’est prendre le temps de la réflexion. » En terminant sa saison par un déplacement à Créteil et la réception de Paris, Chambéry pourrait être le parfait juge de paix entre les équipes menacées par la relégation. 


Le spectre de la relégation concerne désormais au moins les cinq derniers clubs de D.1.  Le week-end s’annonce décisif pour Nîmes, Ivry et Créteil qui accueillent respectivement Paris, Sélestat et Istres. 

Un point sépare la lanterne rouge Paris de Nîmes, son hôte du jour. C'est dire si l'enjeu de cette rencontre est important. Après avoir été la seule équipe à battre Montpellier, les Gardois n'ont pas confirmé leur bonne passe en s'inclinant à Toulouse. Les Parisiens eux, restent sur un net succès face à une équipe d'Istres étrangement peu concernée par l'enjeu. Pour garder un espoir de rester au sein de l'élite, les joueurs de François Berthier sont condamnés au sans faute d'ici le 30 mai. Tâche difficile mais pas insurmontable. 

Ivry va-t-il signer une prolongation en 1ère division dès ce samedi face à Sélestat ? Passés très près de l'exploit à Saint Raphaël (défaite d'un but), les Val-de-Marnais n'ont plus qu'une victoire à valider pour s'éloigner de la zone dangereuse. Les Sélestadiens eux, se refusent à tout calcul. Le point concédé la semaine dernière face à Cesson et alors que la situation n'était pas très enviable (26-28 à 1'27 du buzzer).


Autre match de la peur, Créteil-Istres. Les Provençaux sont avant-derniers mais n'ont pas abdiqué. A une semaine (ou presque) d'intervalle, ils reviennent en région parisienne en espérant donner meilleure impression que face à Paris. Cela ne peut pas être pire ! Pour Créteil, c'est la fin de saison qui préoccupe les esprits. La réception d'Istres est la seule escale avant d'affronter les deux meilleures équipes du championnat, Chambéry (à Oubron) et Montpellier (dans l'Hérault). Toujours privée d'Olivier Nyokas blessé, et même avec deux points d'avance sur le 1er relégable, la marge de manœuvre de l'équipe cristolienne est assez étroite. « Si on gagne, on se maintient, si on perd, c’est la galère. » Résumée de cette façon par le pivot francilien Pierre Montorier (notre photo), l’équation parait d’une simplicité enfantine. « Je dirais même que si on perd encore ce match à domicile, on ne mérite peut-être pas de rester en D.1. Le problème tient au fait que cette saison, on a eu beaucoup de blessés. On n’a jamais joué au complet et à certaines périodes, on se retrouvait à sept à l’entraînement. Pour travailler, ce n’est pas l’idéal. » Et Pierre Montorier n’a pas été épargné par les pépins avec une blessure puis une douleur au pied qui l’ont handicapé jusqu’en avril dernier. « Ça fait trois semaines que je n’ai plus mal et ça se ressent dans mes performances. Mais globalement, je le redis si tu veux te maintenir, il n’est pas permis d’avoir autant de défaites à domicile. » Un seul mot d’ordre donc pour dimanche : battre Istres chez soi. « On est maître de notre destin, il ne faut pas calculer. Une victoire nous permettrait d’aborder Chambéry plus sereinement. » Les Cristoliens ont d’autres cartes en main, le goal-average particulier : ils étaient allé s’imposer de 4 buts à Istres et ont remporté leurs deux rendez-vous face à Nîmes et Paris. 


Trois autres rencontres compléteront cette 24ème journée. Assuré d'un 14ème titre depuis la semaine dernière, Montpellier se déplace à Cesson. Pour accueillir les Héraultais, Rémy Gervelas (notre photo) et ses partenaires feront le déplacement au Liberté à Rennes. Les 4000 places de la salle de spectacles sont parties en quelques heures et l'investissement de 70 000 euros, largement remboursé. Les Bretons n'auront rien à perdre face à une équipe de Montpellier privée de nombreux cadres (Karabatic, Bojinovic, Kavticnik, Honrubia).

Dunkerque s'est fixé comme objectif de cravacher jusqu'au poteau d'arrivée et coiffer Saint Raphaël lors de la dernière journée. En cas de victoire face à Toulouse, les Nordistes reviendraient à un point des Varois. La fin de saison n'en serait que plus excitante. A Toulouse, les dirigeants préparent activement le prochain exercice. Le recrutement du pivot slovène Miha Zvizej en atteste. Il ne reste plus au club de la ville rose à officialiser le nom du futur entraîneur puisque Joël Da Silva se verra très vraisemblablement proposer une reconduction de contrat. 

Enfin, Nantes peut avoir son mot à dire en cette fin de championnat. En attendant l'arrivée de Bertrand Roiné ou de l'espagnol Antonio Garcia Robledo en Loire-Atlantique, l'équipe de Thierry Anti n'a pas encore abandonné tout espoir de griller la politesse à Dunkerque pour la 4ème place européenne. Pour cela, les Nantais doivent s'imposer ce samedi à Tremblay.


OC CESSON HANDBALL - MONTPELLIER HANDBALL

Pronostic : Montpellier

Lieu :
LE LIBERTE
Esplanade Charles de Gaulle 35000 RENNES 
Date :
Le 12/05/2012 18h00
Arbitres :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - HBC NANTES

Pronostic : Nantes ou nul

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE 
Date :
Le 12/05/2012 20h30
Arbitres :
BUY OLIVIER
PICHON STEVANN

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL

Pronostic : pas évident... Istres 

Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL 
Date :
Le 13/05/2012 16h15
Arbitres :
LAZAAR NORDINE
REVERET LAURENT

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - TOULOUSE UNION HANDBALL

Pronostic : Dunkerque

Lieu :
DEWERT (Stade de Flandres)
Salle Dewert Avenue de Rosendael 59140 DUNKERQUE 
Date :
Le 11/05/2012 20h00
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - SELESTAT ALSACE HB

Pronostic : Ivry

Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre 94200 IVRY SUR SEINE 
Date :
Le 12/05/2012 20h00
Arbitres :
LAZAAR NORDINE
REVERET LAURENT

*****************************

USAM NIMES GARD - PARIS HANDBALL

Pronostic : Nîmes

Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES 
Date :
Le 11/05/2012 20h30
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités