mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Dunkerque se verrait bien dauphin
Dunkerque se verrait bien dauphin
20 Octobre 2012 | France > LNH
Suite et fin de la 6ème journée de D.1 masculine. Dunkerque qui se déplace à Sélestat a la possibilité de prendre seul la 2ème place au classement derrière Paris qui a d’ores et déjà marqué les esprits. Dans un championnat où Montpellier, Nantes et St Raphaël sont en retrait, tout est désormais possible et les surprises sont attendues à chaque épisode. 

Cette saison, Dunkerque ne disputera pas l’Europe mais les Nordistes ont décroché le premier trophée qui se présentait à eux, le Trophée des Champions. Depuis, l’équipe de Patrick Cazal qui s’est judicieusement renforcée en doublant voire triplant certains postes clé, n’a pas été prise en défaut. Sauf une fois, à Ivry où elle a du se contenter du partage des points. Le test qui lui est proposée ce samedi à Sélestat, est intéressant. Avant d’aller à Montpellier et Chambéry, et entre ces deux matches, recevoir Paris, les Dunkerquois ont la possibilité de prendre seuls la 2ème place au classement. « Au plan comptable mais aussi pour la confiance, c’est super important de s’imposer là-bas, assure Baptiste Butto (notre photo de tête). A pareille époque l’an passé, on avait deux points. Cette année, l’équipe est plus forte, les jeunes ont grandi, on a eu moins de blessés aussi. Il y a deux ans aussi, lorsqu’on n’avait pas disputé l’Europe, on avait gagné la coupe de France, donc ça peut donner des idées. Mais le plus important dans l’immédiat, c’est surtout prendre les deux points face à une équipe imprévisible. »  En Alsace, rien n’est gagné d’avance d’autant que Sélestat vient de se refaire une virginité en battant deux fois Tremblay, en coupe de la Ligue et en championnat. En fait, l’équipe de Jean Luc Le Gall n’a pas perdu depuis la 2ème journée et la fessée de douze buts reçue à Saint Raphaël a été salvatrice. Encore une fois, c’est grâce à sa jeune garde (Beretta, Beauregard, Eymann, Jung) et à une défense béton qu’elle est parvenue à engranger ce capital confiance qui lui fera aborder la suite plus sereinement. Car le programme qui se présente est assez… copieux. Dunkerque ce samedi, un déplacement à Paris, quatre jours plus tard avant de recevoir après une mini-trêve, Montpellier.  

http://handzone.net/upload/actus/d1m/2012-2013/j06/honru530_ribo.jpg

Après 6 journées de championnat, la course pour le titre est-elle définitivement pliée ? En écartant Chambéry et après avoir balayé Montpellier et Saint Raphaël, le Paris Saint Germain handball a-t-il tué tout suspense ?  Les plus pessimistes pour l’intérêt de la compétition pourraient le penser. Les plus optimistes pourront toujours dire que le championnat est encore long et que Samuel Honrubia (notre photo) et ses partenaires ne sont pas à l’abri d’un match piège. Jeudi, face à un adversaire certes diminué (Nyokas à l’infirmerie, Bicanic convalescent et Nocar sorti  sur blessure en fin de 1ère période), Paris s’est imposé en n’utilisant pas toutes ses cartouches (Hallgrimsson en grande partie et Antonio Garcia en totalité ont passé le match sur le banc, les pivots n’ont pas marqué, Abalo n’a pas été en réussite au tir). Seul Dunkerque désormais peut mettre un grain de sable dans la belle machine parisienne. Mais le PSG a semble-t-il de ce côté-là, une belle assurance tous risques.

http://handzone.net/upload/actus/d1m/2012-2013/j06/briffe_riou.jpg

Cesson gâche le week-end de Saint Raphaël


Doit-on parler de crise à Saint Raphaël ? Le 3ème de la saison passée n'y arrive plus et stagne dans la 2ème partie du classement. Ce vendredi soir, en s'inclinant à domicile, face à Cesson (28-30), les Varois ont essuyé leur 3ème défaite consécutive (la 2ème à la maison). Le 6ème budget de la D.1 bousculé par l'avant dernier, cela fait un peu désordre !

Les coéquipiers de Benjamin Briffe (notre photo) avaient déjà démontré face à Nantes qu'ils avaient du cœur et surtout de l'envie, hier soir, ils ont prouvé que leur talent n'était pas éphémère. "Nous avons toujours été devant et surtout quand St Raphaël s'est rapproché au score, nous n'avons jamais cédé à la panique, soulignait satisfait David Christmann. Tout le monde a été cohérent. Quand un joueur était  moins performant, il y en avait toujours un qui derrière prenait  le relais." Le succès de Cesson est d'autant plus méritoire qu'il s'est construit sans Sassi Boultif (opéré pour un décollement de la rétine et qui sera absent durant 2 mois) et sans Romain Ternel (cheville). Benoit Doré, toujours convalescent, a été très peu utilisé, Romain Briffe très incisif en 1ère période, s'est blessé et a suivi le second acte depuis le banc. " Il ne faut pas oublier que Yann Genty est notre métronome poursuit l'entraîneur cessonnais, lorsque notre gardien est bon, toute l'équipe se met au diapason." Avec encore 15 arrêts, l'ancien cantalou a rayonné et conforte sa position en tête des meilleurs portiers de la D.1.  

Exceptée la prestation toujours irréprochable de ses gardiens (19 arrêts à eux deux), Saint Raphaël a rendu une bien pâle copie. N'est-on pas parvenu à une fin de cycle sur la Côte d'Azur ? L'équipe est vieillissante et ses cadres ne semblent pas vouloir se remettre en question lorsque le bateau tangue dangereusement. La courte victoire à Aix était un avertissement, la défaite face à Paris, un scénario que connaîtront bien des équipes cette saison mais ce revers face à Cesson ne met-il pas en relief les limites d'un groupe qu'à l'intersaison, les dirigeants n'ont pas voulu renouveler ? Pour l'instant, dans le Var, la stabilité n'est pas payante. Le prochain déplacement à Ivry mercredi prochain, sera lourd de conséquences !

http://handzone.net/upload/actus/d1m/2012-2013/j06/borja530_das.jpg

Nantes à la recherche du temps (et des points) perdu

Cherche victoire et sérénité rapidement. Le message pourrait figurer dans la rubrique des Petites Annonces d’un célèbre quotidien de Loire-Atlantique. A Nantes, le début de saison est plutôt chaotique avec déjà six points perdus sur les 10 possibles et un mal récurent, l’incapacité à tenir un résultat. La dernière défaite à Cesson reste dans tous les esprits. Les joueurs de Thierry Anti menaient de trois buts à la pause et ils ont été débordés par une équipe assurément plus à l’aise dans ses baskets et qui a su compenser ses quelques faiblesses. Ce samedi, les Nantais toujours privés de Sayad n’ont aucun droit à l’erreur face à une équipe d’Aix qui est toujours à la recherche de son 1er succès parmi l’élite et qui va peut-être flairer le bon coup. Les Provençaux n’ont en tout cas pas lésiné sur les moyens, décidant de se rendre à Nantes par les airs et limitant ainsi, la fatigue d’un long déplacement. Pour autant, la formation de Jérémy Roussel se présentera à Beaulieu sans Mickaël Illès, un de ses poumons de l’attaque.

http://handzone.net/upload/actus/d1m/2012-2013/j06/minel530_riou.jpg

Créteil et Tremblay veulent décoller

A Créteil, on attend toujours que les blessés réintègrent le groupe et qu’enfin l’équipe val-de-marnaise renoue avec le succès. Excepté en coupe de la Ligue face à une équipe d’Ivry bis, les coéquipiers de Quentin Minel (en photo) n’ont toujours pas remporté cette saison, la moindre rencontre à domicile. La venue de Toulouse pourrait les y aider. Personne dans l’équipe haut-garonnaise n’est pour le moment capable de pallier le forfait jusqu’à la mi-décembre de Jérôme Fernandez (pouce droit fracturé) et l’absence du capitaine de l’équipe France commence à peser lourd. Le capital accumulé en ce début de saison commence à se réduire à vitesse grand V. Contre Paris, même s’ils ne pouvaient pas faire grand-chose, les Toulousains ont manqué d’agressivité. Contre Créteil, adversaire largement à leur porté, ils ont l’occasion de renouer avec le succès. La confrontation s’annonce âpre et serrée. 

A Tremblay, le message est très clair. La réception de Billère ne doit pas déboucher sur autre chose qu’un succès. L’équipe de Stéphane Imbratta est l’équipe des occasions manquées de ce début de saison, que ce soit face à des grosses cylindrées (Chambéry, Nantes) ou par deux fois contre Sélestat, un adversaire plus approprié. La seule victoire, c’était il y a trois semaines à domicile contre Toulouse. En match officiel, le mot « victoire » a disparu du vocabulaire béarnais depuis le 2 juin dernier lors du match retour des play-offs de pro D2 contre Mulhouse. Depuis, Billère a enfilé les revers.

http://handzone.net/upload/Actus/simonet530.jpg

Tenue de gala à Ivry

Que Ivry se rassure, Delaune sera bien plein pour la venue de Montpellier. Même amputée de plusieurs de ses cadres, le MAHB fait toujours recette partout où il passe. Excepté en Ligue des Champions, où jeudi, le public moscovite ne s’est pas précipité pour assister à la victoire de Chekhov sur les Héraultais (35-29). 3ème défaite de suite pour Michaël Guigou et ses partenaires qui font du sur place en dernière position de leur groupe. Le poids des absents se fait sentir et cela ne semble pas aller en s’améliorant. L’arrivée du pivot Gyula Gal aurait pu être envisagée mais deux obstacles et non des moindres, sont venus contrarier les desseins montpelliérains. « Suite au retrait de Brother et des 300 000 euros que ce sponsor majeur nous versait, nous a précisé Rémy Lévy, le président du MAHB, la commission de contrôle de gestion de la Ligue nous a demandé de présenter un budget prévisionnel et en l’état, il est mal venu de recruter de nouveaux joueurs. » Par ailleurs, il est apparu que la visite médicale subie par le pivot hongrois ne s’est pas avérée concluante. Patrice Canayer devra donc composer avec les jeunes Thouvenot et Leventoux au poste de pivot.  Du côté d’Ivry, le plan de marche est respecté : des points pris face à des équipes réputées plus faibles (Créteil, Aix, Billère) un nul à la maison face à Dunkerque et une défaite d’un cheveu à Chambéry. Lorsqu’ils se retrouvent quasiment au complet (Mathieu Bataille et Fabien Ruiz font actuellement défaut), les Franciliens sont très difficiles à manier. Un succès des amis de Diego Simonet (notre photo) face aux multiples champions de France ne serait pas surprenant… Le dernier à Delaune remonte à mars 2007 et Ivry s’était imposé 27 à 24.

http://handzone.net/upload/actus/d1m/2012-2013/j06/d1_chambery_paris_18_10_2012_photo_n_43bis.jpg

US CRETEIL HANDBALL - FENIX TOULOUSE HANDBALL

Pronostic : Toulouse

Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL 
Date :
Le 20/10/2012 20h45
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

SELESTAT ALSACE HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : Dunkerque

Lieu :
Centre Sportif Intercommunal "Eugène Griesmar"
Quai Albrecht 67600 SELESTAT 
Date :
Le 20/10/2012 21h00
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

HBC NANTES - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL

Pronostic : Nantes

Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES 
Date :
Le 20/10/2012 20h30
Arbitres :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - BILLERE HANDBALL

Pronostic : Tremblay

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE 
Date :
Le 20/10/2012 20h00
Arbitres :
ANICET JEAN-PATRICK
FERRANDIER FREDERIC

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - MONTPELLIER HANDBALL

Pronostic : Ivry

Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre 94200 IVRY SUR SEINE 
Date :
Le 21/10/2012 16h00
Arbitres :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités