mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: Paris lâche Dunkerque qui piétine à Montpellier
D1M: Paris lâche Dunkerque qui piétine à Montpellier
25 Octobre 2012 | France > LNH
En décrochant le nul face à Montpellier, Dunkerque a préservé son invincibilité mais abandonne un point sur Paris qui plus que jamais est le favori du championnat. Chambéry qui a également partagé les points à Créteil reste en embuscade à la 3ème place. En bas de classement, toujours pas de victoire en vue pour Aix et Billère, les deux promus.  

Le choc de la 7ème journée de D1 masculine, ne laisse aucun vainqueur. Montpellier et Dunkerque auraient pu l'emporter et chacune des deux équipes peut nourrir des regrets. En menant de cinq buts en début de seconde période (14-19 à la 36ème), les Nordistes regretteront certainement de n'avoir pas su ou pu tuer le match en permettant aux Héraultais de revenir. Vincent Gérard, dans les buts dunkerquois, si présent durant ces 35 premières minutes va être moins performant. L'équipe montpelliéraine qui va trouver en Michaël Guigou, un véritable chef d'orchestre en repositionnant l'ailier international sur le poste de demi-centre, va surtout profiter de la réussite de William Accambray mais aussi de l'imprécision des hommes de Patrick Cazal (20-21 à la 47ème). Pour autant, Dunkerque était toujours devant et va le rester jusqu'à ce que Maxime Arvin Berod par deux jaillissements, égalise et donne l'avantage à son équipe (23-22 à la 50ème). Le vent venait-il de tourner pour assister au renouveau des multiples champions de France ? C'était sans compter sur le duo norvégien de Dunkerque, Espen Hansen et Rambo qui vont ramener les deux équipes dos à dos (24-24 à 8' de la fin). William Accambray et Mathieu Grébille permettaient à Montpellier de faire le trou (26-24 à la 56ème) mais Nagy puis Butto leur répondaient (26-26 à la 59ème). Le score va en rester là, malgré un temps mort stratégique posé de part et d'autre et qui ne servira à rien. 

Ironie du tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de la Ligue, les deux équipes se retrouvent dimanche mais cette fois-ci, dans le Nord. Après les internationaux intégreront leur sélection nationale pour notamment disputer les qualifications à l'Euro 2014. Le championnat ne reprendra que le 8 novembre et ce soir-là, comme par hasard, Dunkerque, le second, accueillera Paris, le leader. On se frotte déjà les mains !   


Parmi les spectateurs attentifs de l'Arena, Nikola Karabatic s'est rappelé au bon souvenir de ses supporters qui n'ont pas manqué de le prendre en photo et lui faire signer des autographes. Le matin même, le joueur ainsi que tous les coéquipiers impliqués par la justice dans l'affaire des paris suspects, avaient appris que leur contrôle judiciaire était levé. 

Dans un communiqué, le président du MAHB Rémy Lévy a indiqué que le club était informé de cette décision mais que "les joueurs suspectés restent mis en examen au plan pénal." Le Montpellier Agglomération Handball "rappelle qu'indépendamment de sa constitution de partie civile, il reste attaché à établir, dans un premier temps, si des joueurs de son effectif ont participé à des paris sportifs, en violation de leur contrat de travail, et de surcroît sur la défaite de leur équipe, même à la mi-temps, ce qui est contraire aux règles essentielles d'éthique et de morale auxquelles il est profondément attaché." Le club recevra les joueurs mardi 30 octobre.


Le PSG commence à faire le vide autour de lui 

Le PSG handball va-t-il faire un sans faute jusqu'à la fin du championnat ? La question est légitime tant la maîtrise des parisiens face à leurs adversaires de D1 parait sans faille. Ce mercredi contre Sélestat, Luc Abalo qui se ressent toujours de son choc avec le chambérien Nocar n'a pas été utilisé, Mikkel Hansen a été ménagé. Le rendement de l'équipe n'en a pas été trop affecté même si les Alsaciens ont entretenu l'illusion durant les neuf premières minutes. Samuel Honrubia (notre photo - meilleur buteur de la rencontre avec 9 réalisations) a été dans la lignée de sa prestation à Chambéry, Antonio Garcia prouve qu'il est autre chose qu'une doublure et que son bagage est... européen. Car c'est bien cela qu'il manque à cette équipe parisienne cette saison, des adversaires plus conformes à son standing. Le PSG joue juste, appuie là où ça fait mal et personne ne voit l'équipe de Philippe Gardent se retrouver un jour en difficulté. Ce dimanche, elle sera mise à l'épreuve de Nantes en quart de la Coupe de la Ligue. Coup d'arrêt ou 9ème succès officiel d'affilée ? 
 



Toulouse et Jérôme Fernandez pensent à la déjà la prochaine saison

Il fallait une réaction et même dans la souffrance, Toulouse est parvenu à relever la tête face à Cesson. Une dose d'orgueil, un soupçon de talent, une pincée d'abnégation permettent aux camarades de Valentin Porte (notre photo - encore une fois, meilleur buteur de son équipe et meilleur homme sur le terrain) de rétablir l'équilibre et se replacer dans un coin du classement (7ème à 6 points du 1er relégable) plus en accord avec les objectifs du club. Depuis le banc, le convalescent Jérôme Fernandez s'est transformé en entraîneur-relais aux côtés de Joël Da Silva. Le capitaine de l'équipe de France a semble-t-il trouvé la voie de la reconversion qui pourrait être la sienne d'ici deux saisons. 

Ta présence a rassuré les joueurs ? 
En fait, j'ai pris beaucoup de plaisir et j'ai bien aimé la relation avec les joueurs qui écoutaient les consignes et qui étaient plutôt contents de ce que je leur amenais. Mais surtout ce que je retiens, c'est qu'ils sortaient de deux matches où ils avaient pris un gros coup au moral et malgré tout, ils ont fait preuve de beaucoup de solidarité. 

Face à une équipe de Cesson amoindrie mais accrocheuse...
Oui, Toulouse a remporté une rencontre qui était mal engagée en 1ère mi-temps. On a eu un gros temps faible vers la 20ème minute et quand tu es mené de trois buts face à Cesson qui est une équipe qui tient très bien le ballon, cela peut devenir compliqué. Heureusement que Pardin (10 arrêts) a été très bon en 2ème mi-temps et c'est lui qui nous permet de gagner le match. 

A Toulouse, on aime bien se retrouver le dos au mur pour réagir...
C'est une culture toulousaine ! Certains joueurs ont montré de la nonchalance ces derniers temps. Je crois aussi que malheureusement, on arrive à la fin d'un cycle à Toulouse. Six joueurs sont en fin de contrat et je pense qu'il va falloir renouveler l'effectif pour la saison prochaine. Il faudra faire un recrutement de qualité au niveau du sportif mais également de l'état d'esprit. Il faut des joueurs qui arrivent avec de véritables ambitions pour ce club. 

Valentin Porte en est le parfait exemple ? 
Val' est très bien en ce moment, il est très efficace et c'est vrai que c'est l'exemple du joueur sur lequel on veut et il faut s'appuyer dans le futur. On s'en fout qu'il ait 22 ans, c'est pas un problème d'âge, c'est une question de mentalité. On cherche des joueurs talentueux mais qui se mettent la gueule par terre tous les week-ends pour gagner des matches. Aujourd'hui, malheureusement, on a certains cadres de l'équipe qui ne le font pas. C'est la raison pour laquelle il faut du renouvellement. 

Il manque surtout un leader quand tu n'es pas là...
Je vais aux entraînements, je les encourage à fond mais le problème c'est que quand je n'y suis pas, il ne se passe plus rien. Daouda (Karaboué) l'a eu fait au début quand il est arrivé, Damien (Kabengélé), à part crier quand ça se passe mal, cela ne va pas plus loin. En plus, Joël (Da Silva) fait un très bon boulot collectif mais lorsque les gars ont besoin de justesse dans le jeu, il n'arrive pas à leur apporter. 

Toulouse en coupe de la Ligue, c'est mission impossible à Chambéry ? 
Même si en ce moment Chambéry a beaucoup de mal, je pense qu'ils ont compris que c'était mort pour le titre et donc ils vont mettre plus l'accent sur les coupes. Je les vois mal galvauder le quart de samedi. Malheureusement, nous n'avons pas actuellement les armes pour se battre contre Chambéry à Chambéry. Remarque, si Wesley fait 25 arrêts, on peut faire un exploit ! Pour nous, l'objectif de la saison, c'est être proche des équipes de tête mais surtout structurer encore un peu plus le club et le recrutement pour l'année prochaine. 

Selon toi, Paris est champion avant l'heure ? 
En tout cas, ils sont archi favoris mais en disant ça, je n'invente rien. Chambéry, Dunkerque et Montpellier vont se battre pour la 2ème place qualificative à la Ligue des Champions. C'est vrai que Saint Raphaël est derrière nous mais normalement, ils devraient remonter. 


Abily sauve Saint Raph'

Il ne fallait pas qu'il se rate sur ce coup là, Aurélien Abily. Il restait sept secondes au chrono, le Raphaëlois s'est élevé plus haut que tout le monde et a trompé l'infortuné F.X Chapon. Sept secondes qui vont suffire à changer la physionomie de la rencontre face à Ivry puisque l'arrière droit venait d'égaliser (29-29). Et la formation ivryenne ne s'en prendra qu'à elle-même. Elle aurait pu remporter cette rencontre si elle avait su tenir un résultat qui encore à onze minutes de la fin, lui était largement favorable (25-22 à la 49ème). Mais un bout d'orteil du portier de Saint Raphaël, Djukanovic, la mansuétude d'un arbitrage pas souvent cohérent (notamment sur le port peu réglementaire d'une chasuble par Mégannem), une infériorité numérique après l'exclusion de Staigre et donc cet éclair d'Abily, pour inverser la tendance. "C'est vrai que c'est une déception, soupirait FX Chapon, on mène tout le match mais on n'a jamais réussi à vraiment prendre le large. Globalement, on peut être satisfait de notre début de saison. On a fait la différence contre nos rivaux directs et on a pris des points sur plus fort que nous." Saint Raphaël malgré les douze buts de Raphaël Caucheteux doit se contenter de peu. L'équilibre est fragile mais Christian Gaudin estime son équipe sur la bonne voie. "Finalement, venir chercher un point à Ivry n'est pas une mince affaire même si les deux points étaient accessibles. On sort une narine de l'eau, on va essayer de sortir l'autre sur la prochaine rencontre à domicile." Avant cette rencontre, Jean François Krakowski, le président du SRVHB avait parlé d'année de transition pour le club, donnant l'impression de plus se tourner vers la saison prochaine que celle en cours. "Je suis assez surpris qu'il évoque la question de cette façon, rétorque l'entraîneur varois. Je suis dans le moment présent, il y a une année pleine à assumer. Si j'ai souhaité préserver certains joueurs, c'est parce qu'ils peuvent énormément apporter, je ne me pose pas la question de savoir qui sera là ou pas l'année prochaine." Et le prochain rendez-vous pour St Raphaël comme d'ailleurs pour Ivry, est fixé à début novembre en championnat puisque les deux équipes sont éliminées de la coupe de la Ligue. 


Basic, pompier de service

Avec un 7 sur 7 aux jets de 7 mètres auxquels se rajouteront cinq autres réalisations, Edin Basic (notre photo) a largement contribué au match nul de Chambéry en déplacement à Créteil (29-29). Depuis le début de la saison, le stratège savoyard doit se démultiplier pour tirer vers le haut une équipe où le doute a pu s'installer notamment après les quatre revers consécutifs enregistrés en Ligue des Champions.  Sur sa lancée de la nette victoire face à Toulouse, Créteil a failli récidiver et comme cela devient une habitude, Quentin Minel a encore mis le nez à la fenêtre (avec 8 buts, le junior tricolore partage le tableau d'honneur de l'USC avec Ivan Stankovic). Les Cristoliens se sont retrouvés sur un nuage durant toute la 1ère période (écart de +6 après 15' et +3 à la mi-temps). Au retour des vestiaires, Chambéry ne pouvant pas laisser la situation en l'état, va refaire son retard inscrivant trois buts en trois minutes (15-15 à la 33ème). Le mano a mano va durer longtemps, avant que les Savoyards prennent (croyait-on définitivement) l'avantage (27-29 à la 57ème). C'était sans compter sur le sursaut de Créteil porté par un public chaud bouillant et deux buts des deux compères de la soirée pour arracher le partage des points. 


Billère ne sait plus à quel saint se vouer

45 kilomètres... c'est la distance qui sépare Billère au sanctuaire de Lourdes. Les Béarnais seraient peut-être bien inspirés d'aller chercher un quelconque réconfort dans la spiritualité. Ce mercredi soir, ils sont passés à la moulinette d'une équipe de Nantes qui n'avait plus le droit à l'erreur. Surtout face à un adversaire aux moyens et ambitions limités. La réponse de Mathieu de La Bretèche et consorts a été sans équivoque même si un quart d'heure a été nécessaire pour trouver la bonne carburation. Ayant fait jeu égal jusque là (6-6 à la 15ème), les Nantais vont s'envoler et ne plus être rattrapés (20-29). Ils peuvent pleinement se consacrer au quart de finale de la Coupe de la Ligue dimanche face à l'ogre parisien.


Aix va s'accrocher, on attend mieux de Tremblay

Des deux promus cette saison, Aix parait mieux armé pour s'en sortir mais les Provençaux ont encore un sacré boulot devant eux notamment pour négocier au mieux leur fin de rencontre. Cela s'est vérifié encontre une fois en déplacement à Tremblay où après 39 minutes, ils étaient à hauteur (18-18) de leur adversaire. Malgré les dix buts de Stojanovic et les 11 arrêts de Capelle, Aix a perdu trop de ballons pour refaire son retard (32-24 à la 56ème). Malgré un sursaut d'orgueil dans les 4 dernières minutes, le mal était déjà fait (score final:33-28). Après avoir été mis à l'épreuve par Paris, Saint Raphaël, Chambéry, Ivry et Nantes, Aix a des raisons d'espérer et a déjà ciblé ses futurs adversaires directs. Le prochain rendez-vous à domicile, le 9 novembre face à Billère sent déjà la poudre. De son côté Tremblay poursuit sa remontée au classement. Mathieu Drouhin (notre photo) et ses huit buts ont montré la voie. A ses coéquipiers de se mettre à l'unisson. 
 

BILLERE HANDBALL - HBC NANTES 
20 - 29 (Mi-temps : 7-11)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
BD DU CAMI SALIE 64000 PAU
Date :
Le 24/10/2012 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL 
26 - 26 (Mi-temps : 14-15)
Statistiques du match
Lieu :
ARENA
Route de la Mer 34470 PEROLS
Date :
Le 25/10/2012 20h45
Arbitres :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - CHAMBERY SAVOIE HB 
29 - 29 (Mi-temps : 14-12)
Statistiques du match
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL
Date :
Le 24/10/2012 20h00
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - SAINT RAPHAEL VHB 
29 - 29 (Mi-temps : 18-16)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre 94200 IVRY SUR SEINE
Date :
Le 24/10/2012 20h00
Arbitres :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

PARIS HANDBALL - SELESTAT ALSACE HANDBALL 
42 - 27 (Mi-temps : 21-15)
Statistiques du match
Lieu :
gymnase georges Carpentier
81, bd Massena 75013 PARIS
Date :
Le 24/10/2012 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

FENIX TOULOUSE HANDBALL - Cesson Rennes Métropole HB 
29 - 26 (Mi-temps : 13-13)
Statistiques du match
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace 31000 TOULOUSE
Date :
Le 24/10/2012 20h30
Arbitres :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL 
33 - 28 (Mi-temps : 14-13)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE
Date :
Le 24/10/2012 20h45
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités