mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: St Raphaël brouille les cartes, Paris se frotte les mains
D1M: St Raphaël brouille les cartes, Paris se frotte les mains
24 Mars 2013 | France > LNH

Paris, mais surtout Dunkerque et Nantes ont flairé la bonne opération et par procuration, peuvent remercier St Raphaël d'avoir fait tomber Montpellier. Les Héraultais conservent leur 2ème place mais n'ont plus que deux points d'avance sur les Nordistes.

Saint Raphaël qui restait sur deux défaites de rang, a brillamment redressé la barre en s'offrant le scalp de Montpellier. Ce succès, les Varois le doivent surtout à la qualité de Djukanovic (à droite sur notre photo de tête) qui derrière une défense bien en place et un Raphaël Caucheteux tout feu, tout flamme (10/11 dont 7 de champs), a mis à plusieurs reprises (21 arrêts) les vélléités offensives des multiples champions de France au tapis. Montpellier s'incline 28-26. Les Héraultais n'ont pris les commandes que l'espace de cinq petites minutes, sous l'impulsion d'Issam Tej auteur pendant cette phase de trois buts (18-20 à la 40ème). Dans ces dernières vingt minutes, Saint Raphaël ne s'est pas découragé. Djukanovic qui sera encore raphaélois la saison prochaine (Ploquin est annoncé à Aix et l'Istréen Bonnefoi, de retour de prêt) a continué sur sa lancée. La défense montpelliéraine n'étant pas la meilleure garantie pour prétendre au succès, en 2 minutes, les hommes de Christian Gaudin sont revenus à hauteur, sont passés devant et ont gardé le cap jusqu'au buzzer final. Le MAHB fait la mauvaise opération de la 19ème journée avant son quart de finale de coupe à Chambéry et une fin de saison très compliquée.

Ce revers de Montpellier fait les affaires du PSG handball qui retrouve ses sept points d'avance au classement et qui n'est plus loin du titre de champion de France. Jeudi face à Chambéry, sous la baguette de Marko Kopljar (notre photo) et Mikkel Hansen (8 et 7 buts), les Parisiens n'ont jamais perdu le contrôle des opérations. Même quand les Savoyards sont revenus à trois buts, l'illusion d'un fléchissement n'a pas résisté très longtemps. Paris est en tête de la D.1 et va le rester jusqu’au 6 juin même si pour Philippe Gardent, « rien ne me fera m’écarter de mon chemin. Il reste des matches difficiles à jouer et penser que le titre est déjà acquis serait manquer d’humilité à l’égard de nos adversaires. Il faut rester hyper rigoureux même si ça se rapproche au fil des journées.» Actuellement, Chambéry est orphelin. L’absence d’Edin Basic au poste de demi-centre est cruellement préjudiciable. « C’est vrai que cette saison est galère, reconnaît Benjamin Gille (un des plus anciens avec 13 saisons sous le même blason). C’est vraiment très frustrant car d’un côté sur le papier, l’effectif est compétitif mais jusque-là, on n’a jamais pu voir le potentiel de cette équipe. Je ne sais pas si tout le monde va rester à bord du navire (ndlr : les départs de Bicanic, Detrez, Grahovac sont évoqués), ce qui m’importe, c’est la fin de saison. Il faut impérativement accrocher cette place européenne, cela passe peut-être par la coupe de France, il y a encore quelques beaux défis à relever avant très sincèrement de penser à la prochaine saison.» Le prochain rendez-vous pour Chambéry est prévu jeudi prochain avec les quarts de finale de la Coupe de France et la réception de Montpellier.

Dunkerque de son côté a eu très chaud. Sélestat est resté au contact des Nordistes pendant 60 minutes, prenant même les commandes en début de rencontre mais surtout dans le dernier quart d’heure (17-19 à la 45ème). « Depuis Paris, on est plutôt en souffrance, concevait Patrick Cazal. On doit faire le dos rond et se remettre au travail pour retrouver de la sérénité dans notre jeu. On est arrivé à un moment crucial du championnat et il y a pas mal de nervosité. De toute façon, on apprend plus dans la douleur. Je préfère gagner 10 matches d’un but que cinq à +10 et en perdre cinq derrière. » Le vœu de l’entraîneur dunkerquois a été exaucé puisque ses joueurs ont battu les Alsaciens sur la plus petite des marges (24-23), l’homme providentiel du but victorieux s’appelant Pierre Soudry (notre photo).

La fin de saison risque d’être longue pour les équipes mal classées.

De la casse sur les parquets !

C’est tout d’abord le cas pour Créteil qui s’est non seulement incliné face à Nantes mais à également perdu pour six à sept mois, Arnaud Tabarand. Entre la 8ème et la 9ème minute, le gardien n’a pu éviter Alberto Entrerrios qui venait de marquer et son genou droit a lâché. Le portier basque se tordant de douleur (notre photo), on pouvait imaginer que le diagnostic serait conséquent. Après les radios de contrôle, le verdict est tombé : rupture des ligaments croisés antérieurs. Créteil toujours en position de relégable, n’avait vraiment pas besoin de cette tuile et surtout n’a plus que l’excellent croate Dragan Jerkovic à mettre dans ses cages. Il va donc falloir soit compter sur un joker providentiel, soit faire confiance à un des deux jeunes gardiens de l’équipe réserve (Nationale 2). Le week-end prochain, Créteil retrouvera Nantes, cette fois-ci à Beaulieu pour les quarts de coupe de France. Le seul espoir que peuvent entretenir les deux formations est de tomber sur une paire d’arbitres un peu mieux inspirée que celle de mercredi. Le duo Bourgeois-Denis est loin d’avoir fait l’unanimité. Le match est resté viril, passionné mais correct. Nantes s’est même offert le luxe de gagner de quatre buts (24-28) sans Alberto Entrerrios expulsé à 11 minutes de la fin. « On a joué intelligemment, sur l’expérience, se plaisait à dire Thierry Anti. » Et Nantes, mine de rien, est remonté à la 4ème place. 

A Toulouse, le temps s’est arrêté à la 40ème minute. Jusque-là, tout allait bien ou presque. Les débats étaient serrés, Tremblay avait effectué une entrée sur les chapeaux de roue (1-5 après 6’) mais l’écart s’était vite stabilisé (14-13 à la pause). Et puis le coup dur. Le Fénix va perdre sur blessure Valentin Porte, un de ses meilleurs éléments. Après un enclenchement et un contact avec Rémi Salou, l’international est mal retombé sur la cheville, ne pouvant regagner le banc qu’avec l’aide de ses partenaires et du staff médical (notre photo). Une IRM sera pratiquée lundi matin. Apparemment, l’ailier reconverti arrière droit souffrirait d’une entorse de la cheville. Il va rater le rassemblement de l’équipe de France et les qualifications à l’Euro contre la Norvège, prévus début avril. Toulouse va tant bien que mal gérer cette absence face à une équipe de Tremblay qui aurait pu tout aussi bien l’emporter (26-27 à 1’30 de la fin). Le match nul grâce à un ultime but de Michel Célestin est équitable. Après le départ de Kabengélé et les blessures de longue durée de Andjelkovic, Puig et désormais Porte, le Fénix va-t-il pouvoir tenir la tête hors de l’eau jusqu’à la fin de la saison ?  « Je vais mettre les joueurs au repos toute la semaine, confiait Joël Da Silva. Valentin est un gars sain et comme on ne va pas jouer d’ici trois semaines (prochain match à Sélestat, le 13 avril), il va pouvoir récupérer. Sa cheville a dégonflé donc il n’y a pas de fracture. Même si on va être limité en rotations, on ne va pas faire n’importe quoi. Un joker ? Il reste 7 matches mais c’est très aléatoire d’incorporer un nouveau joueur à cette période de la saison. » Des équipes qui luttent pour le maintien, Toulouse qui a confirmé ce samedi, l'arrivée du gardien espagnol Gonzalo Perez de Vargas (lire par ailleurs) est tout de même la mieux lotie avec 3 pts d’avance sur Créteil, le 1er relégable.

Pas de Pauc pour Ivry !

Entre les deux, Ivry et Aix. Ce vendredi soir, les deux équipes se retrouvaient face à face et il n’y a pas eu contestation puisque les Provençaux ont fait la course en tête dès le coup d’envoi. Sur le site d’Ivry, Pascal Léandri le coach val-de-marnais évoquait des difficultés pour préparer le match dues à une épidémie de gastro-entérite qui a frappé l’effectif. Cela fait partie de la vie et toutes les équipes passent par ce type de désagrément. Toujours est-il qu’à six minutes du terme, le PAUC menait très largement (31-20). Dommage que cette rencontre se soit déroulée dans une ambiance très lourde, la fin notamment (les deux entraîneurs sortis 2’ et Mathieu Bataille, le pivot ivryen, rouge direct à la 59ème minute).

Cesson a passé une soirée plutôt agréable. David Christmann avait organisé une séance d’entraînement face à Billère et tout s’est bien déroulé. Treize buts d’écart en faveur des Bretons (35-22), c’est désormais le tarif minimum pour valider un match face aux Béarnais. Le maintien est assuré pour Cesson qui peut désormais se consacrer à la coupe de France même si le quart de finale se déroulera à Dunkerque. Quant à Billère, comment dire ? Les semaines se suivent et se ressemblent.

US CRETEIL HANDBALL - HBC NANTES

24 - 28 (Mi-temps : 13-16)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-FRANÇOIS BOURGEOIS
PATRICK DENIS
MAX JOURNO (D)
Date et Heure :
Le 20/03/2013 à 20:00
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT
CRETEIL

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - SELESTAT ALSACE HANDBALL

24 - 23 (Mi-temps : 14-12)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
SIEGFRIED CLAPSON
XAVIER FIESCHI
MICHEL DECONINCK (D)
Date et Heure :
Le 22/03/2013 à 20:00
Lieu :
DEWERT (Stade de Flandres)
Salle Dewert
Avenue de Rosendael
DUNKERQUE

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - MONTPELLIER HANDBALL

28 - 26 (Mi-temps : 15-14)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PIERRE MORENO
MICHEL SERRANO
PHILIPPE WORONECKI (D)
Date et Heure :
Le 23/03/2013 (R) à 21:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers
ST RAPHAEL

PARIS ST GERMAIN HANDBALL - CHAMBERY SAVOIE HB

36 - 29 (Mi-temps : 19-12)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
OLIVIER BUY
SEBASTIEN DUCLOS
PATRICK THUILLIER (D)
Date et Heure :
Le 21/03/2013 à 20:45
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont
PARIS

*****************************

Cesson Rennes Métropole HB - BILLERE HANDBALL

35 - 22 (Mi-temps : 22-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PATRICK ANICET
FREDERIC FERRANDIER
JOEL BOURGAIGNE (D)
Date et Heure :
Le 22/03/2013 à 20:45
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne
CESSON SEVIGNE

*****************************

FENIX TOULOUSE HANDBALL - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

27 - 27 (Mi-temps : 14-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
MOURAD BOUNOUARA
RICHARD THOBIE
JEAN-PHILIPPE DUBEDOUT (D)
Date et Heure :
Le 22/03/2013 à 20:30
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace
TOULOUSE

*****************************

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

32 - 24 (Mi-temps : 17-9)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CLÉMENT BADER
LOIC WEBER
GEORGES VICENT (D)
Date et Heure :
Le 22/03/2013 à 20:30
Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS
AIX EN PROVENCE

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités