mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: Jour de sacre pour Paris
D1M: Jour de sacre pour Paris
28 Avril 2013 | France > LNH

Sans surprise, Paris a décroché à Cesson, le 1er titre de champion de son histoire. A 4 journées de la fin, le PSG ne peut plus être rejoint. En battant Dunkerque, Montpellier a fait un grand pas pour conserver le fauteuil de dauphin. En bas de classement, Créteil qui s'est incliné à Ivry, se retrouve dans une position très délicate.  

Chapeau tout d'abord à Cesson qui a fait honneur au nouveau champion en répondant au défi qui lui était proposé. Et face au PSG, les Bretons n'ont jamais baissé les bras soutenus par la majorité des 3500 spectateurs entassés dans les travées du Liberté à Rennes. Les hommes de David Christmann ont fait la course en tête durant toute la 1ère période (mi-temps: 17-16). Au retour des vestiaires, ils vont même essayer de continuer sur le même rythme mais à 19-18 à la 34ème minute, c'est la dernière fois de la rencontre, qu'ils vont se retrouver devant au tableau d'affichage. Devant un José Manuel Sierra décisif et un magistral Mikkel Hansen (10 buts), le PSG va faire l'écart sans pour autant définitivement distancer son adversaire (21-25 à la 41ème). Mais Cesson où Nicolas Lemonne a également déployé tout son talent devant le but va s'accrocher et revenir à deux longueurs (25-27 à la 50ème). Les Parisiens vont mettre le coup d'accélérateur nécessaire pour décrocher ce qu'ils étaient venus chercher. (score final: 27-32).

Ce premier titre en D.1 met fin à une hégémonie sans grand partage de Montpellier depuis quinze ans (seuls Chambéry en 2001 et Ivry en 2007 avaient réussi à atteindre la plus haute marche du podium). Pour les historiques du club, Ibrahim Diaw et Nicolas Claire (8 saisons) et Patrice Annonay (9 saisons), c’est une belle récompense... enfin! serait-on tenté de dire, après avoir laissé passer quelques trains. Il y a moins d'un an, ces trois-là (entre autres) se battaient pour le maintien ! En huit mois, le PSG aura imposé son timing à l’élite du handball français. Nantes aura été, jusque-là, le seul caillou dans la chaussure avec le double succès en coupe de la Ligue et lors de la 18ème journée. La saison des trophées n’est pas terminée pour autant avec la coupe de France puisque les partenaires d'Antonio Garcia (notre photo ci-dessous) sont qualifiés pour les demi-finales de l’épreuve (samedi, à 19h00 face à Dunkerque).

Retrouvez en image les commentaires d'après-match, ici.

Le championnat ne reprendra qu'après les demi-finales de la coupe de France et même si tout est joué aux deux extrêmités (Paris pour le titre et Billère pour la descente), des places sont encore à convoiter.

Nantes et Dunkerque marquent le pas

Privée de Mickaël Illès et Luka Karabatic suspendus, Pays d’Aix a bien failli renverser une équipe de Nantes qui a couru après le score pendant pratiquement toute la rencontre. Le tableau d’affichage a véritablement évolué en faveur des hommes de Thierry Anti lorsque leur gardien Arnaud Siffert s’est mis à réaliser des prouesses sur sa ligne (23-24 à la 48ème). Jusque là, c’était son vis-à-vis Robin Cappelle (18 arrêts sur l’ensemble du match) qui s’était illustré. A moins de cinq minutes du terme (27-27), une perte de balle et un tir mal cadré ont été fatals aux Provençaux qui sont toutefois parvenus à préserver le point du match nul (28-28).

Une entame catastrophique (2-7 à la 7ème) a plongé Dunkerque dans l’embarras et face à Montpellier, un retard à l’allumage est toujours difficile à combler. Pourtant les Nordistes profitant d’un passage à vide héraultais, ponctué par l’exclusion définitive de Petar Metlicic, ont refait leur retard à l’entrée du money-time (27-27 à la 55ème). L’ambiance électrique qui régnait autant sur le terrain que dans les tribunes présageait un scénario à la Hitchcock. Sollicité par Handzone pour présenter la rencontre, Mickaël Robin (notre photo) ne se doutait pas qu’il allait être autant déterminant. A 28-29 au tableau d’affichage et après que Issam Tej, à son tour prenne un carton rouge pour un 3ème deux minutes, le gardien héraultais mettait en échec Bastien Lamon. A neuf secondes de la fin, ce 18ème arrêt permettait à Montpellier de s’imposer chez son rival le plus direct pour le fauteuil de dauphin. Coup d’arrêt pour Dunkerque qui ne se résigne pourtant pas à baisser les bras. « Rien n’est perdu, se rassurait Patrick Cazal. Il nous reste encore des choses à aller chercher d’ici la fin de saison. On doit tirer les leçons de ce match même si c’est dans la douleur pour continuer à grandir. Le seul regret que j’ai c’est vraiment qu’on n’ait pas été capable de rentrer dans la rencontre le pied au plancher car malgré la défaite, je suis fier de ce qu’a montré mon groupe ce soir.»  Montpellier qui accueillera Paris dans moins de deux semaines, s’accroche plus que jamais à sa 2ème place.

Chambéry mal éclairé au Phare

Une des sensations de cette 22ème journée est venue de ChambéryTremblay a changé de partition par rapport à ses dernières sorties. Contre toute attente, les hommes de Stéphane Imbratta qui restaient sur six défaites de rang, auraient pu repartir de Savoie avec les deux points de la victoire.

Durant soixante minutes, Chambéry va se retrouver sur courant alternatif. Efficace en 1ère période malgré un adversaire très coriace (16-11 à la 26ème) avant de sombrer dans l'inconstance peu avant la pause (16-14) et en début de second acte (19-19 à la 38ème). Sur sa ligne, Dragan Pocuca avait retrouvé ses vertus (17 arrêts à 44%) tout comme Cyril Dumoulin (16 arrêts à 38%). Les deux gardiens vont se livrer un mano a mano de haut niveau. C'est Tremblay qui pendant cette seconde période, allait se montrer le plus incisif (22-25 à la 46ème). La dernière minute sera étouffante pour les deux camps. Les Franciliens qui menaient au score (27-28) vont subir le coup de grâce après l'exclusion d'Arnaud Bingo et surtout le pénalty transformé par Edin Basic, le revenant (en photo ci-dessus). Chambéry peut s'estimer heureux de ce partage des points. L'espoir de décrocher un billet pour la Ligue des Champions s'est quasiment envolé.  

Ivry remporte haut la main le derby

«Ce soir, je suis satisfait de ce qu'ont réalisé mes joueurs. On a mis les Cristoliens à trois points, c'était l'objectif. Le public apprécie vraiment cette notion de derby, c'est la raison pour laquelle on aimerait vraiment que Créteil s'en sorte. » Pascal Léandri n'a pas l'habitude de s'épancher sur l'adversaire mais l'entraîneur ivryen a fait l'unanimité autour de lui. Ce samedi à Delaune, Ivry et Créteil ont tenu leur rang dans un derby de la peur avec le maintien en toile de fond. Certes, il y a bien eu ce carton rouge infligé à Pierre Montorier peu avant la pause. Sanction logique  (pour la faute sur Diego Simonet - notre photo) mais injuste pour le puni qui a payé le mauvais geste d'un autre de ses partenaires. Un temps sonné, le stratège argentin se relèvera sans dommage. Ce match, Ivry l'a dominé de la tête et des épaules, en tête de bout en bout. Avec cinq longueurs d'avance à l'entame du second acte (17-12) malgré Gorazd Skof dans les buts cristoliens, les Rossoneri ont su intelligemment gérer leur capital. Même lorsque Quentin Minel (10 buts) a ramené le retard de son équipe à deux longueurs (25-23 à 4' de la fin), Rémi Gervelas et ses partenaires ont tenu la baraque (score final: 27-24). «Il fallait qu'on défende comme des dingues et qu'on tienne bon, soufflait le gardien ivryen. On a retrouvé cette envie d'aller de l'avant. Il faut dire qu'évoluer devant un tel public est très motivant. F.X (Chapon) avait montré la voie une grande partie de la rencontre, je n'ai fait qu'achever le travail. Le maintien est envisageable mais il faut rester concentré . Les cartes sont dans nos mains et on sait ce qu'on a à faire.» Dans deux semaines, Ivry retrouvera un autre derby face à Tremblay. Créteil recevra Cesson qui n'a plus grand chose à jouer. Les partenaires d'Olivier Nyokas (notre photo ci-dessous) sont condamnés à souffrir jusqu'au bout.

L'Alsace réussit à St Raph et le Béarn à Toulouse

Cinquième défaite consécutive à domicile pour Sélestat, face cette fois-ci à Saint Raphaël. Après un départ catastrophique (0-5 après 6'), les Alsaciens se sont usés à recoller à leur adversaire (7-7 à la 17ème) pour ensuite, jouer constamment au yoyo avec le score (14-12 à la pause, 15-17 à la 34ème, 20-18 à la 41ème). Dans le sillage de Tomas (photo ci-dessous) et Fortuneanu (7 buts chacun), les Varois ne vont jamais perdre pied. Bien au contraire puisque les dix dernières minutes leur seront totalement favorables (score final: 29-32).

Ce dimanche, Billère a tenu une mi-temps, la 1ère, face à Toulouse (17-17). Puis le diesel du Fénix a trouvé la bonne carburation avec encore une fois, le bras gauche d'Alexandros Vasilakis (13 buts) et les 22 arrêts de Wesley Pardin. Les Hauts-Garonnais s'imposent après avoir fait cavalier seul dans le second acte (27-34) et avec désormais cinq points d'avance sur Créteil, le 13ème, font un grand pas vers le maintien.

BILLERE HANDBALL - FENIX TOULOUSE HANDBALL

28 - 32 (Mi-temps : 17-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CLÉMENT BADER
LOIC WEBER
GILLES LAMUDE (D)
Date et Heure :
Le 28/04/2013 à 16:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
BD DU CAMI SALIE
PAU

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - US CRETEIL HANDBALL

27 - 24 (Mi-temps : 15-11)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
OLIVIER BUY
SEBASTIEN DUCLOS
MICHEL GUILLOU (D)
Date et Heure :
Le 27/04/2013 à 20:00
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre
IVRY SUR SEINE

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - MONTPELLIER HANDBALL

28 - 29 (Mi-temps : 12-18)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
SAID BOUNOUARA
KHALID SAMI
JEAN-CLAUDE DENIS (D)
Date et Heure :
Le 25/04/2013 (R) à 20:45
Lieu :
DEWERT (Stade de Flandres)
Salle Dewert
Avenue de Rosendael
DUNKERQUE

*****************************

Cesson Rennes Métropole HB - PARIS ST GERMAIN HANDBALL

27 - 32 (Mi-temps : 17-16)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-FRANÇOIS BOURGEOIS
PATRICK DENIS
JOSETTE SORIN (D)
Date et Heure :
Le 27/04/2013 à 21:00
Lieu :
LE LIBERTE
Esplanade Charles de Gaulle
RENNES

*****************************

SELESTAT ALSACE HANDBALL - SAINT RAPHAEL VHB

29 - 32 (Mi-temps : 14-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PATRICK ANICET
FREDERIC FERRANDIER
FREDERIC GARCIA (D)
Date et Heure :
Le 27/04/2013 à 20:30
Lieu :
Centre Sportif Intercommunal 'Eugène Griesmar'
Quai Albrecht
SELESTAT

*****************************

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - HBC NANTES

28 - 28 (Mi-temps : 16-15)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PIERRE MORENO
MICHEL SERRANO
MICHEL CAILLET (D)
Date et Heure :
Le 26/04/2013 à 20:30
Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS
AIX EN PROVENCE

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

28 - 28 (Mi-temps : 16-14)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
THIERRY DENTZ
DENIS REIBEL
JEAN-YVES RENON (D)
Date et Heure :
Le 27/04/2013 à 20:00
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz
CHAMBERY

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités