mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le Beaujolais tardif est arrivé !
Le Beaujolais tardif est arrivé !
25 Mai 2013 | France > Coupe de France

Finale de la Coupe de France Régionale Masculine. Dominateur en première période, Beaujolais Val de Sâone a dû cravacher jusqu'à la dernière minute pour conserver l'ascendant... L'expérimenté Stéphane Raphanel crucifiant sur penalty une formation de Falaise revenue au courage du diable vauvert.

De l'expérience, Beaujolais Val de Saône n'en manque assurément pas. Une multitude d'anciens joueurs pro venus renforcer au fur et à mesure ce petit club régional du Rhône pour vivre une saison historique avec la N3 à l'horizon. En face, Falaise s'appuie sur une superbe dynamique et goûtera à nouveau la saison prochaine au niveau national... un retour attendu après de nombreuses années de purgatoire. Cette finale régionale est donc la cerise sur le gâteau d'un opus 2012/13 exceptionnel dans les deux camps. Les deux défenses sont d'entrée dans le bon tempo à l'image de Stéphane Zabar, le gardien Rhodanien performe tout de suite (3-2, 8'). Face à deux formations athlétiques, le combat promet d'être rude. Sous l'impulsion de l'intenable Guillaume Fol, Beaujolais prend un premier ascendant au score (6-2, 12'). Le maître à jouer Lyonnais conclue le +4 en montée de balle et pousse Lionel Rongeard à poser un premier temps mort. Le recadrage n'a malheureusement pas d'effet salvateur sur un Falaise en grand danger... -7 à la 19ème minute, l'écart inquiète au plus haut point côté Calvadosien. Guillaume Fol et Val de Saône mettent la formation Normande au supplice sur ces 30 premières minutes. Les équipiers de Benjamin Less ont beau montré de l'orgueil en fin de première période, la mainmise des verts de Val de Saône est totale. Et même si les exclusions sanctionnent ses défenseurs centraux, l'équipe du Beaujolais gère parfaitement son affaire pour conclure sereinement l'acte premier de son triomphe.

La pause est alors bienvenue pour des Normands en manque de solutions face à une arrière-garde Rhodanienne compacte. Prevost, Devèze ou Maisonneuve sont de sacrés clients à se farcir. Et pour compléter la panoplie d'une formation homogène, la puissance offensive de Stéphane Raphanel et consorts impressionne toujours autant au retour des vestiaires. Allié à une montée de balle rapide symbolisée par Jonathan Félix et Val de Saône se dirige droit vers une deuxième période sans complication majeure (17-11, 38').

Les tentatives de revenir à -3 existent côté Falaisien mais quelques maladresses (au tir ou dans la circulation de balle) empêchent toujours l'ESF de croire au come-back. Mais le miracle est bel et bien en marche : sans s'énerver, le club du Calvados refait progressivement son retard. Menés 16-19 à 10 minutes de la sirène, les Blancs du Calvados mettent du rythme. Et ça marche ! Rien n'est joué surtout lorsque la formation du Beaujolais ratent les balles du chaos. Des Verts beaucoup moins saillants en seconde mi-temps : les partenaires de Cyril Bongibault accusent le coup physiquement et l'attaque placée ne trouve plus du tout la mire. Le dernier quart d'heure devient subitement hâchée. Regain d'espoir chez les supporters Falaisiens lorsque Nicolas Martin remet l'ESF dans le sens d'un authentique exploit (19-18, 54'). Egalisation Normande dans la foulée (20-20, 57')... Val de Saône en perd son latin. Plus du tout sûr de son fait, le club du Beaujolais encaisse sans broncher la nouvelle égalisation de Mickael Less à 60 secondes du terme. Il faut un dernier jet de 7 mètres victorieux de l'indispensable Stéphane Raphanel pour voir la formation Lyonnaise arracher aux forceps la Coupe de France Régionale. Valeureux jusqu'au bout, Falaise peut lui nourrir des regrets quant à quelques ultimes possessions de balle mal exploitées.

BEAUJOLAIS VAL DE SAONE HB - ES FALAISE CALVADOS HB
22 - 21 (Mi-temps : 13-9)
Arbitres / Délégué (D) :
SYLVAIN ARTES
BENJAMIN BOLLA
THIERRY GLORIEUX (D)
Date et Heure :
Le 25/05/2013 à 15:00
Lieu :
POPB
8, rue de Bercy
PARIS

Beaujolais Val de Saône :
Gardiens :
1 - Philippe PERRAYON: 8 arrêts sur 19 tirs
12 - Medhy LAGHRISSI : 0 arrêt sur 1 tir
71 - Stéphane ZABAR : 8 arrêts sur 16 tirs
Joueurs de champ :
4 - Denis DELMAS
14 - Anthony ALACOQUE : 3 buts sur 6 tirs
15 - Romain DEVEZE : 1 but sur 3 tirs
17 - Jonathan FELIX : 3 buts sur 6 tirs
22 - Alexis PREVOST : 2 buts sur 7 tirs
24 - Guillaume FOL : 5 buts sur 9 tirs
30 - Stéphane RAPHANEL : 6 buts sur 17 tirs
41 - Alexis CATHERIN
59 - Frédéric MICHAUD
73 - Cyril BONGIBAULT (cap)
77 - Quentin BIDON
93 - Vincent BUTTA
99 - Laurent MAISONNEUVE : 2 buts sur 3 tirs
Entraineur :
Riad DIDI

Falaise :
Gardiens :
12 - Luc PETIT : 8 arrêts sur 22 tirs
16 - Moez BARHOUMI : 12 arrêts sur 21 tirs
Joueurs de champ :
3 - Axel DESFONTAINES : 3 buts sur 3 tirs
4 - Bertrand ANGLAY : 3 buts sur 5 tirs
5 - Julien WOJTASZEK
6 - Thomas BESANCON : 4 buts sur 11 tirs
7 - Joris MARC (cap) : 1 but sur 3 tirs
8 - Yoann MURE : 2 buts sur 2 tirs
9 - Mickael LESS : 7 buts sur 12 tirs
10 - Benjamin LESS
13 - Damien VAN DE MEERSSCHE
14 - Nicolas MARTIN : 1 but sur 1 tir
15 - Sébastien GUERIN
18 - Mohamed MIZOUNI : 0 but sur 7 tirs
Entraîneur :
Lionel RONGEARD

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités