mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: Au revoir et à la saison prochaine !
D1M: Au revoir et à la saison prochaine !
7 Juin 2013 | France > LNH

Il faudra donc attendre un peu plus de trois mois pour que le championnat de France de 1ère division reprenne son activité. Ce jeudi, le Paris St Germain a reçu son trophée, Dunkerque a brûlé la politesse à Montpellier pour une qualification en Ligue des Champions, Nantes a tout perdu au profit de Chambéry qui jouera l'EHF. En bas de classement, à moins d'une décision contraire sur tapis vert, Créteil rejoint le fantomatique Billère, sur le chemin de la Pro D2.  

A Paris désormais, on voit les choses en grand. Rien n'est trop beau pour cette équipe remodelée façon qatari. La cérémonie de remise du Trophée de Champion de France saison 2012-2013 a été à la hauteur du sacre avec DJ branché, show lazer sur musique façon "Chevauchée des Walkyries" et entrée sur tapis rouge de tous les membres du club, des joueurs valides et invalides aux entraîneurs en passant par le staff médical. Personne n'a été oublié, chacun a reçu une belle médaille et ceux qui quittent le club dès ce mois-ci, ont eu en cadeau leur maillot dans un cadre sous verre. Le public de Coubertin a crié et applaudi et après un tour d'honneur, bouclier en mains, tout le monde est rentré au vestiaire. On était bien loin et c'est tant mieux de l'ambiance véhiculée par les pseudos supporteurs du football, un certain lundi après-midi, place du Trocadéro. 

En septembre prochain, un nouveau championnat reprendra, avec un PSG à peine remanié et où de nouvelles têtes comme Daniel Narcisse et Igor Vori, présents dimanche dernier au Final Four de la Ligue des Champions, feront leur apparition. 

Rudy Nivore, Mathias Ortega, Zacharia N'Diaye, Samuel Clémentia, Saïd Ouksir, Rok Praznik et Nicolas Claire n'auront pas droit au chapitre. Certains ont déjà regardé ailleurs où était leur avenir, les autres cherchent toujours. 

Mais cette soirée, on a failli l'oublier, a donné lieu à une belle opposition entre deux équipes animées d'un commun respect. Les Parisiens, privés de Mikkel Hansen (opéré il y a une dizaine de jours du genou mais présent dans les tribunes) et très rapidement de Marko Kopljar (blessé à l'avant bras après un choc avec Rémi Salou au bout de 12 minutes) se sont imposés face à une équipe de Tremblay qui a démontré que sa 12ème place ne reflétait en rien sa valeur. Longtemps, les hommes de Stéphane Imbratta vont croire notamment en leur étoile, un certain Micke Brasseleur (photo ci-dessous). Le longiligne arrière droit de 20 ans va causer bien des tourments dans la défense parisienne (12 buts à son actif). Au bénéfice du PSG dans le 1er quart d'heure, la rencontre s'est par la suite équilibrée (21-21 à la 39ème). La rentrée de Patrice Annonay à la place de Manuel Sierra dans les buts va s'avérer déterminante et Paris va reprendre le contrôle des opérations (30-24 à la 47ème). Dans un dernier sursaut, Tremblay tentera bien de recoller au score (33-32 à 3 minutes du terme). En vain. 

Les réactions:

Patrice Annonay, gardien de but du PSG

"Enfin ! On attendait ce moment depuis longtemps. La seule déception, c'est cette finale de coupe de France qui nous a filé entre les doigts. Au niveau du championnat, ce qui nous tenait à coeur, c'est de terminer fort. Il y a eu une seule défaite (contre Nantes) mais c'est tout. Et ça, c'est grand. Dans le vestiaire, j'ai vécu de beaux moments de partage. Et ce soir, c'est la consécration. De porter le bouclier à bout de bras, c'est quelque chose d'important pour moi qui a vécu huit saisons à Paris. Il y a eu aussi de l'émotion lorsqu'on a remercié Didier pour tout ce qu'il avait apporté. Au début, je jouais aux côtés d'un grand Monsieur, à la fin, j'évoluais à côté ou plutôt derrière quelqu'un qui est devenu mon ami." 

Luc Abalo, ailier droit du PSG

"Il a fallu être costaud dès le départ, on était un peu l'équipe à (a)battre. On y a cru et même s'il y a eu des ratés avec les coupes, on peut être satisfait de ce qu'on a accompli. Ce dont je suis fier aussi, c'est qu'on a réussi à remplir des salles. A l'extérieur mais aussi à Paris. Ce qui n'était pas gagné car le public est dur à capter. Certains sont venus par curiosité et au fur et à mesure, ils sont restés fidèles. L'an prochain, il y aura la Ligue des Champions, on va nous demander encore plus, il faudra être plus exigeant. Ce sera tout sauf facile. En plus, il y aura deux nouveaux clubs pour représenter la France (NDLR: le PSG et Dunkerque). Il ne faudra pas s'attendre dès le départ à des prestations grandioses. Je me rappelle lorsque j'avais disputé cette compét, pour la 1ère fois avec Ivry. Les 1ers matches n'avaient pas été évidents. Avec le PSG, même si l'équipe se renforce, il y aura obligatoirement des balbutiements."

Pour Didier Dinart, ce jeudi 6 juin avait les allures de clap de fin. "Le Roc" a terminé le long-métrage débuté voilà plus de vingt ans du côté de Dijon. Son palmarès est aussi long qu'une facture de plombier et d'ailleurs le speaker de Coubertin, n'a eu de cesse de le rappeler. Didier Dinart est le sportif français le plus capé dans un sport co. 

"C'est un immense plaisir de terminer de cette façon. La saison et ma carrière. Même si la finale de la Coupe de France perdue reste en travers de la gorge. L'an prochain, je serai le 1er supporter du PSG car ces gars-là méritent ce qui leur arrive. Tout au long de la saison, il y a eu une vraie solidarité entre nous. Ce soir, ce qui m'a fait le plus plaisir, c'est lorsque j'ai vu mon fils Alejandro, courir sur le tapis rouge sous les projecteurs et me remettre un bouquet de fleurs."

Samuel Clémentia, un des partants du club, avait la médaille... amère

"Est-ce que je mérite vraiment cette médaille ? Je n'ai pas fait la saison ou si peu. Je suis là pratiquement depuis le début et cela fait mal de ne pas avoir pu m'exprimer. Je n'ai plus d'avenir dans ce club et je dois aller rebondir ailleurs pour retrouver du temps de jeu. Ce n'est pourtant pas une année perdue, je n'ai pas joué mais j'ai appris au contact de tous ces grands joueurs. Mais il faut que je tourne la page."

 

Dunkerque ménage le suspense

Dominé par St Raphaël durant toute la 1ère période (11-4 après 15' puis 17-12 à la pause), Dunkerque qui a souvent buté sur Micha Djukanovic, l'excellent portier varois (15 arrêts au total), a véritablement joué avec les nerfs de ses supporters pour finalement trouver la clé dans le money-time. Un but de Baptiste Butto à seulement 4 secondes du dénouement venant récompenser les efforts consentis tout le long de la saison. L'USDK s'impose sur la plus petite des marges mais cela suffit pour se retrouver avec un billet pour la Ligue des Champions, en poche. 

Le bonheur des uns fait inévitablement le malheur des autres

Montpellier s'est imposé face à Nantes mais n’a pas réussi son pari. Celui de se qualifier directement pour la Ligue des Champions, rompant ainsi avec une habitude prise depuis onze saisons d’affilée. Le succès de Dunkerque a déjoué les plans héraultais. Le MAHB va très rapidement réagir et déposer via la FFHB, un dossier pour organiser un tournoi Wild Card et avoir encore une chance de participer à l’épreuve-reine. Mais là encore, rien n'est acquis. A défaut, les hommes de Patrice Canayer joueront la coupe de l'EHF. 

Nantes de son côté a tout perdu. Deux Final Four disputés cette saison (coupe de la Ligue et coupe de l'EHF) et deux échecs. Pour corser l'addition, des blessés et non des moindres sont venus perturber le rendement de l'équipe en fin de saison. Le sort des joueurs de Thierry Anti dépendait du résultat de Chambéry face à Créteil. Les Savoyards n'ont pas fait de détails face aux Franciliens et ont préservé l'essentiel, une qualification en coupe de l'EHF... à laquelle Nantes ne participera pas. 

Créteil de son côté ne se faisait guère trop d'illusions quant à un sauvetage sportif. Ce n'est pas en fin de saison que le navire a coulé, c'est bien avant ! Désormais, les dirigeants cristoliens vont lorgner vers la CNACG, le gendarme de la LNH. Des fois qu'un prétendant à la D1, Dijon pour ne pas le nommer, ait quelques défaillances financières. En attendant, les Val-de-Marnais devront mettre des barbelés autour de leur périmètre. Leurs jeunes si talentueux sont déjà convoités par d'autres clubs. 

 Le classement complet de la D1 masculine saison 2012-2013, c'est ici

Gérard meilleur gardien de la saison, Drouhin meilleur buteur

Récompensé grâce aux votes des internautes lors de la Nuit du Handball, Vincent Gérard termine en tête au classement des meilleurs gardiens de la LNH avec 305 arrêts. Le portier dunkerquois devance Robin Cappelle (Aix - 296 arrêts), Slavisa Djukanovic (St Raphaël - 295 arrêts) Mickaël Robin (Montpellier - 289 arrêts).

Du côté des buteurs, le suspense a duré jusqu'au bout mais c'est finalement l'ailier droit de Tremblay, Mathieu Drouhin (180 buts) qui devance l'ailier gauche de Nantes Valero Rivera (176 buts). Hugo Descat (Créteil) est sur le podium avec 154 buts, devant Jérôme Fernandez (Toulouse - 138 buts)

PARIS HANDBALL - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

36 - 34 (Mi-temps : 20-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) : 
MOURAD BOUNOUARA
RICHARD THOBIE
ROBERT DUJARDIN (D) 
Date et Heure : 
Le 06/06/2013 à 20:45
Lieu : 
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont
PARIS

MONTPELLIER HANDBALL HBC NANTES

33 - 24 (Mi-temps : 14-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
THIERRY DENTZ
DENIS REIBEL
MARC CREPAIN (D)
Date et Heure :
Le 06/06/2013 à 20:45
Lieu :
ARENA
Route de la Mer
PEROLS

SAINT RAPHAEL VHB - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

25 - 26 (Mi-temps : 17-12)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CHARLOTTE BONAVENTURA
JULIE BONAVENTURA
ROGER BADALASSI (D)
Date et Heure :
Le 06/06/2013 à 20:45
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers
ST RAPHAEL

CHAMBERY SAVOIE HBUS CRETEIL HANDBALL

34 - 30 (Mi-temps : 19-11)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CLÉMENT BADER
LOIC WEBER
JEAN-YVES RENON (D)
Date et Heure :
Le 06/06/2013 (R) à 20:45
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz
CHAMBERY

*****************************

Cesson Rennes Métropole HB - FENIX TOULOUSE HANDBALL

28 - 24 (Mi-temps : 14-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) : 
OLIVIER BUY
SEBASTIEN DUCLOS
RENE HERVOUET (D) 
Date et Heure : 
Le 06/06/2013 à 20:45
Lieu : 
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne
CESSON SEVIGNE

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - SELESTAT ALSACE HANDBALL

33 - 31 (Mi-temps : 15-14)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) : 
JEAN-PIERRE MORENO
MICHEL SERRANO
JEAN-CLAUDE FALCHI (D) 
Date et Heure : 
Le 06/06/2013 (R) à 20:45
Lieu : 
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS
AIX EN PROVENCE

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - BILLERE HANDBALL

32 - 21 (Mi-temps : 18-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) : 
SAID BOUNOUARA
KHALID SAMI
FRÉDÉRIC MEYNIER (D) 
Date et Heure : 
Le 06/06/2013 à 20:45
Lieu : 
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre
IVRY SUR SEINE

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités