mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier veut s'inviter à la Ligue des Champions
Montpellier veut s'inviter à la Ligue des Champions
28 Août 2013 | Europe > Champion's League

Les Polonais de Wisla Plock sont les seuls à pouvoir contrecarrer les projets du MAHB. pour une participation cette saison, en Ligue des Champions. En trois jours et deux confrontations, les Héraultais jouent leur avenir dans la plus prestigieuse des compétitions.   

L’équipe de Montpellier va-t-elle rejoindre celles du Paris St Germain et Dunkerque en Ligue des Champions ? Le sort des Héraultais dépend des deux rencontres de "barrage" programmées ce jeudi à domicile et dimanche, en Pologne face à Wisla Plock. Un adversaire de taille qui s’est bien renforcé à l’intersaison, avec l’arrivée du tout nouveau sélectionneur de la Roja Manolo Cadenas au poste d’entraîneur et le retour au pays, des deux arrières internationaux Marcin Lijewski et Mariusz Jurkiewicz. L’ensemble est solide et Montpellier devra se situer à son meilleur niveau pour espérer se qualifier. Le match aller s’annonce capital et c’est dans leur antre de Bougnol que Issam Tej (en photo de tête) et ses coéquipiers devront commencer le boulot. Ils ont l’habitude de ce type de rencontre et savent pertinemment que ce qui les attend trois jours plus tard à 110 km à l’ouest de Varsovie ne ressemblera en rien à une simple formalité. Dans une salle chauffée à blanc par près de 5000 supporters polonais en délire, les débats s’annoncent musclés. Patrice Canayer qui entame sa vingtième saison à la tête du MAHB est conscient de l’enjeu de cette double confrontation.



Patrice, c’est une entame de saison… atypique pour Montpellier...
C’est vrai. On démarre par un match à élimination directe en aller-retour. On est plus dans la configuration d’un 8ème ou d’un quart de finale de Ligue des Champions. Cela nous a obligé à avoir une préparation un petit peu différente en minimisant les déplacements pour éviter la fatigue et perdre du temps et une phase d’affûtage plus importante. En termes de motivation, les joueurs ont répondu présent avec ce 1er objectif à atteindre.

Ces deux matches contre Plock étaient dans les esprits dès la reprise ?
Les trois 1ères semaines, on s’est concentré sur la préparation de la saison, par contre, depuis quinze jours, toute l’attention est tournée vers Plock.

Cette fin de semaine est-elle cruciale pour Montpellier ?
On a travaillé sur une mise en place financière afin que la Ligue des Champions n’ait pas d’incidence sur le budget et l’effectif. On ne va pas procéder à un dégraissage si on ne se qualifie pas. Je rappelle que dans ce cas, on reste en course pour la coupe de l’EHF. Très honnêtement, l’impact économique est assez réduit. Maintenant, il est évident qu’à tous les niveaux, sportifs, médiatiques, en termes de progression de l’équipe et envie des joueurs, disputer la Ligue des Champions est un gros plus.

Cinq nouvelles recrues* sont venues renforcer l’effectif cette saison…
Moi je dirai sept ! Car se sont rajoutés Felipe Borges (ailier gauche) qui est arrivé en cours de saison dernière et qui redémarre un véritable cycle avec nous et Antoine Gutfreund (arrière droit) qui a signé son 1er contrat pro. C’est une équipe où on a recruté deux gardiens très expérimentés et des joueurs de champ assez jeunes. Elle me plait beaucoup ! Elle me fait penser à la 1ère équipe que j’ai entraînée à Montpellier. Elle est jeune, avec de l’expérience mais sa marge de progression est importante. La seule incertitude que j’ai, c’est sa capacité à aborder la compétition. Mais je ne suis pas trop inquiet.

La présence de Thierry Omeyer est un atout majeur…
C’est le joueur à part de ce collectif. Le projet que l’on a avec lui est à long terme, il a signé son contrat (pour trois saisons) il y a un an et demi. Tout le monde connait ses qualités mais surtout j’ai redécouvert quelqu’un de toujours très ambitieux et qui a toujours envie de travailler. Depuis qu’il est arrivé, il ne s’est pas économisé et c’est révélateur d’un état d’esprit. Il a de l’expérience, de la compétence mais la détermination d’un jeune qui débute. C’est un gros point positif pour nous car une équipe a besoin de joueurs-référence. Quand je dis "joueurs-référence", ce ne sont pas ceux qui parlent sans arrêt, ce sont ceux qui montrent. Thierry aura un rôle très important tout au long de la saison.

Quelle va être la clé de la double confrontation face à Plock ?
Déjà, Plock, ce n’est pas un village de bande-dessinée. C’est tout sauf ça. Le handball y est bien implanté, ils sont vice-champions de Pologne avec des joueurs expérimentés sur toutes les lignes. Ceci dit, je pense que c’est l’équipe qui va se mettre le plus en configuration "Ligue des Champions" qui va emporter le morceau. Tactiquement et physiquement, les deux équipes sont bien préparées. Disputer deux matches en trois jours ne pose aucun souci. Le seul inconvénient, c’est d’avoir des blessés après le 1er match. Le laps de temps est trop court pour les récupérer. Je pense que la dimension mentale va prendre tout son sens. Le public va aussi avoir son importance. A Bougnol, il nous faut des supporters en mode "phases finales". Pas le public qui vient voir l’équipe en début de saison pour découvrir la couleur du nouveau maillot. 

Tu entames ta 20ème saison au MAHB, avec toujours la même passion ?
Je suis avant tout très heureux du travail qui a été fait depuis l’année dernière. Avec tout ce qu’on a vécu, ce n’était pas évident.  On a été ébranlé et on a laissé passer l’orage. Cela a même resserré les liens à l’intérieur du club. Je n’ai pas de revanche à prendre, mon seul désir est de toujours faire avancer ce club et je prends beaucoup de plaisir à le faire. Montpellier est loin d’être au bout de son aventure.

  

*Les cinq nouvelles recrues du MAHB...

Diego Simonet

(Arg)

23 ans

demi-centre

Thierry Omeyer

(Fra)

36 ans

gardien

Arnaud Siffert

(Fra)

34 ans

gardien

Matej Gaber

(Slo)

22 ans

pivot

Jure Dolenec

(Slo)

24 ans

arr droit

C'est d'un effectif au complet dont dispose Patrice Canayer pour le 1er match contre Wisla Plock, ce jeudi (19h) à Bougnol. Seuls Maxime Arvin-Bérod et Mickaël Robin sont absents, tous deux continuent leur rééducation après s'être blessés, pour le 1er, en mars dernier face à Nîmes (rupture ligament croisé du genou) et le second en juin dans un accident de la circulation (fracture de la malléole de la cheville).  

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités