mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
St Amand les Eaux élimine Lomme en Coupe
St Amand les Eaux élimine Lomme en Coupe
21 Octobre 2013 | France > Coupe de France

« Félicitations à St-Amand, elles n’avaient pas envie de perdre et ça s’est vu dès l’entrée de jeu ». C’est Benjamin Schmidt, l’entraîneur du Lomme-Lille-Métropole handball (LLMH) qui s’exprimait ainsi à l’issue du match. Il est vrai qu’hormis une petite minute de jeu dans le premier quart d’heure où les Lommoises se sont issues à la hauteur des Amandinoises, jamais les pensionnaires de la D2 n’ont pu ou n’ont su prendre la direction de la partie. La capitaine hennuyère Clara Morais ouvrait le bal dans la deuxième minute de jeu. St Amand-les Eaux se déchaînait comptant sur la bonne prestation de sa gardienne Bourse-Schleret qui arrêtait aussi deux penalties (15e, 17e) permettant aux joueuses de la Porte du Hainaut de prendre six longueurs d’avance (20e, 15-9). La rentrée, côté lommois, d’une autre excellente gardienne (Hicquebrant) ne permettait que de limiter la forte domination des joueuses de N1 qui atteignaient la pause sur le score de 21 à 15.

La seconde période était à l’image de la première période. À l’issue de l’heure de jeu, Lomme restait devant la Porte du Hainaut, sans avoir pu la franchir (60e, 33-27), regrettant amèrement l’absence de deux de ses meilleures joueuses, Daoula et Titou : « Le reste est une affaire de détails. Aujourd’hui, j’avais un souci dans le duel tireur-gardien. On n’a pas été suffisamment costaudes. On prend trop de buts et on n’est pas suffisamment hargneuses. Le doute s’installe mais le prochain match est bien plus important que celui-là. » Le LLMH se déplacera ce week-end à Mérignac, dans le cadre de la cinquième journée du championnat de D2 dans lequel l’équipe lommoise n’a connu que la défaite. Pour l’instant.

Côté Amandinois, le coach Stéphane Pellan ne veut pas s’extasier, pensant prioritairement à son prochain match de championnat contre Alfortville. « Face à une équipe qui n’a pas sa base arrière, il est inadmissible de prendre 27 buts, que ce soit une D2 ou pas », s’enflamme Stéphane Pellan. « C’est vrai qu’il y a des joueuses de qualités, des duels mais ce n’est pas acceptable. En seconde minute, on fait du n’importe quoi et heureusement que Marielle Bourse fait énormément d’arrêts. Mais ce n’est pas acceptable par rapport à ce qu’on doit faire. » C’est pourquoi l’entraîneur amandinois a été clair sur le programme de cette semaine : « Continuer à travailler ! »

Jean-Pierre MALEWICZ pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités