mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : Tout ça pour ça
LDC F : Tout ça pour ça
10 Novembre 2013 | Europe > Champion's League

Le parcours de Metz en Ligue des Champions féminine prendra fin dimanche prochain, contre Sävehof. Malgré une brillante victoire à Leipzig (22-25), le festival de Ranikova (21 arrêts !) et le retour en forme d'Andryushina (7/8), le champion de France est hors course pour le tour principal, et reversé en Coupe des Coupes. L'autre rencontre du jour, Ljubljana – Sävehof, a en effet accouché d'un résultat nul défavorable.

Eliminées de la Ligue des Champions dans leurs chambres d'hôtel. Le pire scénario possible pour les filles du Metz Handball a pris corps en Allemagne. En quittant l'Arena Leipzig, où elles venaient d'abréger la saison européene du vice-champion de Bundesliga (22-25), Nina Kanto et ses copines croyaient avoir fait le nécessaire pour que leur dernier match de poule, contre Sävehof (dimanche prochain, aux Arènes), soit une finale pour la 2e place. Et puis, de retour au QG, patatras : la rencontre Ljubljana – Sävehof, jouée avec une heure de décalage, s'est soldée par un nul (25-25). Un résultat qui envoie automatiquement Slovènes et Suédoises (7 pts) au tour principal, et fige Metz (4 unités) en 3e position. Comme lors de la saison 2009-2010, celle de l'affaire Prokop, le club mosellan poursuivra ses pérégrinations continentales en Coupe des Coupes.

Il était pourtant digne de ce Top 8 tant convoité, sur le parquet du club le plus titré outre-Rhin (17 titres de champion). Certes lent au démarrage, à l'image d'une charnière crispée en première mi-temps (0/4 au tir pour Liscevic, 4 pertes de balle pour Gonzalez Ortega), certes pris de vitesse par le baroud d'honneur saxon en fin de partie (15-22, 51' puis 19-22, 55'), Metz a lavé l'affront de l'aller (défaite à domicile 22-23, le 5 octobre) avec autant de détermination, de cœur, que lorsqu'il avait terrassé Ljubljana aux Arènes, il y a trois semaines (21-20). « On a fait un match énorme en défense, applaudit Sandor Rac. C'était impeccable ». Nets et sans bavure, les chapardages d'Yvette Broch, les récupérations de Lara Gonzalez Ortega ont rendu possible l'envol des Dragonnes, symbolisé par le kung-fu Ognjenovic/Andryushina (10-11, 28' puis 11-16, 40'). « De temps en temps, on était aussi bons en montée de balle et contre-attaque, nos points forts, et puis on a eu une grande Andryushina ».

Le coach lorrain ne s'y trompe pas. Sa stratège russe, en manque de certitudes depuis son récent retour de blessure, est revenue en pleine lumière à Leipzig. Pendant que les Allemandes s'obstinaient, s'épuisaient à prendre Liscevic en stricte, la tsarine Katia a fait diversion en poste 2. Dégommant Melanie Herrmann en appui, en suspension, et soyons fous, en demi-tour contact. Avec un délicieux 6/7 sur sa ligne de stats, c'était elle, la flingueuse de Teutonnes. « Chaque fille a fait son boulot, c'était bien. La solidarité a fait la différence » élude la numéro 17 messine, par souci d'humilité. « Avec elle, ce n'est plus la même équipe » encense au contraire son président.

Thierry Weizman a également adoré l'entrain de Barbora Ranikova à éparpiller Susann Müller, Karolina Kudlacz et compagnie façon puzzle. La gardienne tchèque, n°1 des stats en LFH cette saison, a compilé 21 parades en une heure. Dont quelques collectors : un penalty de Kudlacz détourné, un corps en opposition au contre solitaire de Mazzucco. « On l'a recrutée parce que c'est une des meilleures gardiennes du monde. Elle le montre à chaque fois ». Infaillible, ou presque, malgré une douleur au genou qui lui a fait lâcher « Je suis out » à l'issue de son show. Metz aussi, est out, mais pour des raisons indépendantes de sa volonté.

Depuis Leipzig,
Laurent Hoppe

HC LEIPZIG (ALL) – METZ HB : 22-25 (10-11)
2491 spectateurs.
Arbitres : MM. Olesen et Pedersen (DAN).

LEIPZIG
Gardiennes
: Herrmann (8 arrêts en 59') puis Roth (1')
Joueuses : Augsburg 2/3 ; Bont 3/6 ; Kudlacz 5/11 (0/1 penalty) ; S. Müller 2/10 ; K. Szwed Orneborg 3/5 ; Urbricht 2/4 ; puis Lang 4/8 ; Mazzucco 0/2 ; Rösike 1/1.
2 minutes : Kudlacz (15'), K. Szwed Orneborg (45').
Réussite au tir : 44 %.
Entraîneur : Thomas Szwed Orneborg.

METZ
Gardienne :
Ranikova (21 arrêts en 60', dont 1 penalty)
Joueuses : Gonzalez Ortega 1/1 ; Kanto 2/2 ; Liscevic 3/8 ; Luciano 1/2 ; Ognjenovic 1/2 ; Prudhomme 0/1 ; puis Andryushina 7/8 ; P. Baudouin 4/4 (sur penalty) ; Broch 2/3 ; Pidpalova ; Zaadi 4/7.
2 minutes : Zaadi (21'), Kanto (25'), Broch (48'), Luciano (53'), Liscevic (58')
22 pertes de balle.
Réussite au tir : 62 %.
Entraîneur : Sandor Rac.

Evolution du score : 2-1 (5') ; 5-2 (13') ; 6-6 (17') ; 8-7 (21') ; 9-11 (28') ; 10-14 (34') ; 12-17 (42') ; 14-21 (49') ; 19-22 (55') ; 19-24 (56').

L'autre résultat du groupe C : Krim Ljubljana (SLV) – Sävehof (SUE) 25-25.
Classement après 5 journées :
1. LJUBLJANA 7 pts (GAP : +8) ;
2. SÄVEHOF 7 (-8) ;

3. Metz 4 ;
4. Leipzig 2.

Ljubljana et Sävehof qualifiés pour le tour principal (comme Györ, Midtjylland, Skopje et Larvik dans les autres groupes), Metz reversé en Coupe des Coupes, Leipzig éliminé de toute compétition européenne.

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités