mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : Un dernier petit plaisir
LDC F : Un dernier petit plaisir
17 Novembre 2013 | Europe > Champion's League

Assurées de continuer leur saison européenne en Coupe des Coupes, les Messines ont mis un point d'honneur à sortir de la Ligue des Champions en beauté. Elles ont largement dominé un Sävehof démobilisé (et qualifié), signant un troisième et dernier succès pour l'honneur (30-20).

On ne saura jamais si les unes et les autres se seraient comportées différemment si le match avait revêtu un quelconque enjeu. Dommage. Les dés du groupe C ayant été jetés une semaine trop tôt (Sävehof au tour principal avec Ljubljana, Metz en Coupe des Coupes à partir de février prochain), il ne restait plus aux championnes de France qu'à quitter la grande scène européenne en beauté. Chose promise, chose due. Leur première vie continentale cette saison s'est achevée sur une troisième et dernière victoire, aussi large qu'honorifique, sur le meilleur club suédois. « C'était un beau match de travail, analyse Paule Baudouin. La montée de balle a bien fonctionné parce qu'on a décidé de jouer ensemble. Il y a encore des choses à améliorer, l'agressivité en défense par exemple. Mais mettre +10 à Sävehof, c'est pas mal ».

Avec cet écart à deux chiffres, infiniment supérieur à celui concédé en banlieue de Göteborg en octobre (32-30), les joueuses de Sandor Rac auraient pu atteindre la seconde phase de C1. On en revient toujours à cette fin de match bâclée en Scandinavie, ou encore à cette panne de réveil contre Leipzig, en tout début de parcours (22-23). « Quand on voit qu'on ne peut pas atteindre le Top 8 à cause d'un ou de deux buts, ça reste frustrant, constate l'ailière gauche des Dragonnes et des Bleues. Mais c'est la loi du sport. Il y a des gagnants et des perdants ».

Il y a aussi des équipes plus concernées que d'autres. En ce dimanche midi (ainsi en a décidé le diffuseur), Sävehof, qu'on ne peut pas accuser d'avoir été épuisé par son match de championnat du milieu de semaine (gagné 24-41), a manifestement joué en sous-régime. Ida Oden, la dame de fer de la première confrontation (11/13 ce jour-là), a suivi toute la première période depuis la touche, avant de faire pâle figure en seconde (1/10). Johanna Alm, l'arrière gauche, a été à peine moins transparente (4/10), tandis que Janina Roberts a rendu six fois la balle aux Françaises. Le passage à la défense 2-4 après la pause, qui a seulement permis de juguler l'inflation de l'écart, ne dissipe pas l'impression générale. « Elles ont mal joué, s'étonne Yvette Broch. Je pense qu'elles ne se sont pas donné à fond ».

Tout le contraire de la pivot de Metz, irrésistible sur l'arc des 6 mètres comme en contre-attaque (5/7). Ou de Lara Gonzalez Ortega, qui a donné le tournis à la défense suédoise, à force de permuter avec Zaadi et Prudhomme, et tordu son poignet droit dans tous les sens pour prendre les devants (7-3, 8'). Barbora Ranikova, passée à travers du match aller, a tenu sa vengeance : plus d'un arrêt sur deux dans les trente premières minutes. Au lendemain d'une prestation étincelante en Nationale 1 (56 % d'arrêts contre Sainte-Maure), Déborah Dangueuger a ensuite eu droit à 20 minutes de rab européen, avant le come-back réussi (4/8 arrêts en 10 minutes) de Gervaise Pierson, éloignée des terrains depuis plus d'un mois (surmenage). Le clou du spectacle a été planté un peu plus tôt, par Kristina Liscevic et son but à 360°. Le symbole d'un collectif mosellan enjoué, soucieux de faire plaisir à son public et à lui-même, et quelque part nostalgique de la Ligue des Champions. « Ce n'est pas fini, il y a une Coupe des Coupes » rappelle Paule Baudouin. Le tirage au sort des huitièmes de finale aura lieu mardi, en fin de matinée.


METZ HB – IK SÄVEHOF (SUE) : 30-20 (20-10)
4058 spectateurs.
Arbitres :
Igor et Alexeï Covalciuc (MLD).

METZ
Gardiennes :
Ranikova (11/21 arrêts en 30') puis Dangueuger (3/9 en 20') et Pierson (4/8 en 10').
Joueuses : P. Baudouin 4/4 (3/3 penaltys) ; Gonzalez Ortega 4/5 ; Kanto (capitaine) 1/2 ; Luciano 2/2 ; Prudhomme 1/3 ; Zaadi 6/8 ; puis Andryushina 0/1 ; Broch 5/7 ; Bulleux 2/3 ; Kpodar 0/1 ; Liscevic 2/4 ; Ognjenovic 2/2 ; Pidpalova 1/4. G
2 minutes : Andryushina (24'), Broch (28'), Luciano (42').
16 pertes de balle.
Réussite au tir : 65 %.
Entraîneur : S. Rac.

SAVEHOF
Gardiennes :
Idehn (2/20 arrêts en 35') puis Bundsen (6/18 en 25').
Joueuses : Alm 4/10 ; Oden (capitaine) 1/10 (1/2 penaltys) ; Roberts 1/3 ; Sand 3/4 ; Tegstedt 2/4 ; Wikensten 1/2 ; puis Dafe 1/3 ; Fogelström 4/5 ; Haraldsdottir 0/3 ; Karlsson 3/6 ; Sundberg 0/1.  2 minutes : Karlsson (38'), Tegstedt (44').
14 pertes de balle.
Réussite au tir : 39 %.
Entraîneur : P. Lundgren.

Evolution du score : 4-3 (5') ; 7-3 (8') ; 10-5 (14') ; 14-7 (20') ; 19-8 (28') ; 21-14 (35') ; 23-14 (40') ; 26-15 (45') ; 28-16 (50') ; 29-18 (55').

L'autre résultat de la sixième et dernière journée : Krim Ljubljana – Leipzig 32-20.
Classement final du groupe C : 1. KRIM LJUBLJANA (SLV) 9 pts ; 2. SÄVEHOF (SUE) 7 ; 3. Metz 6 ; 4. Leipzig (ALL) 2.

Les qualifiés pour le tour principal : Györ (HON), Thüringer HC (ALL) dans le groupe A ; Midtjylland (DAN), Buducnost Podgorica (MTN) dans le groupe B ; Krim Ljubljana (SLV) et Sävehof (SUE) dans le groupe C ; Vardar Skopje (MCD) et Larvik (NOR) dans le groupe D.

Les reversés en Coupe des Coupes : Niederösterreich (AUT) dans le groupe A ; Ferencvaros Budapest (HON) dans le groupe B ; METZ dans le groupe C ; Podravka (CRO) dans le groupe D.

Les éliminés de toute compétition européenne : Baia Mare (ROU) dans le groupe A ; Lublin (POL) dans le groupe B ; Leipzig (ALL) dans le groupe C ; Bera Bera (ESP) dans le groupe D.

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités