mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC : Dunkerque sauve presque l’honneur
LDC : Dunkerque sauve presque l’honneur
16 Février 2014 | Europe > Champion's League

Dernier baroud de l’USDK à domicile en Champion’s League et tout le monde espérait que les Nordistes arriveraient à prendre le dessus sur un Porto tout aussi éliminé qu’eux. Malheureusement, les absences, les errements et une équipe de Porto avec pas mal de talent n’ont pas permis de quitter le Stade de Flandres avec une victoire. Les hommes de Patrick Cazal ont réussi à sauver le nul sur le gong, mais c’est après avoir couru après le score toute la seconde période.

Il faut dire que l’absence de Kornel Nagy sur la base arrière n’a pas aidé à être performant dans le domaine. Touché mais en phase de reprise, le grand hongrois aurait pu éventuellement être sur le terrain, mais la prudence pour la suite de la saison a prévalu. De plus on se rendait assez vite compte que Patrick Cazal avait la ferme intention de faire tourner tout son effectif. Mais il manquait trop de liant, trop de percussion pour contrer le duo Duarte – Feraz qui s’amusait sur la base arrière de Porto a faire souffrir un William Annotel trop souvent abandonné par sa défense. Même si dès que Dunkerque arrivait à donner un peu de vitesse au jeu les choses se passaient tout de suite mieux au niveau score, tout cela se faisait trop par intermittence pour que Porto plie pour de bon. La prise de pouvoir à la 22° avec un +2 prometteur n’allait pas être suivie d’effets. Au contraire, Gilberto Duarte reprenait son pilonnage en règle et Joao Feraz faisait des merveilles avec son poignet gauche. Résultat Porto repassait devait avant la pause et tout allait devenir très compliqué en seconde période.

On allait même craindre le pire quand les Lusitaniens prenaient 4 buts d’avance au milieu de la seconde période. Pierre Soudry ne trouvait plus d’espaces, Erwan Siakam était contré par la hauteur du mur adverse et il fallait toute la malice et le talent de Mohamed Mokrani en pivot ou la vitesse de Baptiste Butto à gauche pour que Porto ne plie pas le match pour le compte. Dunkerque jouait au yoyo et dès qu’il arrivait à se rapprocher suffisamment au score pour envisager la victoire finale, c’était pour aussitôt repartir dans les erreurs et voir de nouveau le FC Porto de nouveau s’envoler. A ce petit jeu, il y avait encore 3 buts de retard à 3 minutes de la fin du match. Mais les arrêts de Vincent Gérard et l’exclusion définitive de Borges Hernandez allait donner à l’USDK l’occasion de finir en boulet de canon par un Baptiste Butto qui signait les 3 buts dont le dernier sur jet de 7 mètres qui donnait le nul sur le gong à un Dunkerque qui revenait de bien loin. Mais ce point ne fera pas le bonheur de Dunkerque, il leur signifie qu’ils finiront 6° et dernier de la poule C de la Champion’s League, la victoire de Porto au match aller 22-21 et ses deux points d’avance lui assurant la 5°. Il faudra donc aller à Kolding dimanche prochain pour l’honneur, pas simple comme challenge…

Réaction de l’entraineur dunkerquois, Patrick CAZAL :
"Le match était certes sans enjeu, mais il y avait l’envie de gagner ce match pour ne pas finir dernier du classement. Nous n’avons pas été capables d’être assez solidaires ni n’avons eu un esprit assez conquérant. Nous savons que nous avons des forces mais ce soir nous n’avons vu que les faiblesses du groupe. Nous n’arrivons pas à aligner 3 passes de suite, nous subissons le match. Nous avons passé notre temps à courir après le score. La Champions League est un projet commun mais personne n’avait la tête à cela aujourd’hui. Nous sommes maintenant concentrés sur le championnat."

Réaction de l’entraineur portugais, Ljubomir OBRADOVIC :
"Nous sommes en Champions League et c’est un honneur d’y participer, sachant que c’est la première fois. Nous sommes fiers d’avoir affronté une très bonne équipe de Dunkerque. Tout au long du match, les deux équipes étaient susceptibles de gagner mais nous avons fait de nombreuses erreurs en fin de match, notamment avec les trois expulsions de Gilberto Duarte, Ricardo Moreira et Alexis Hernandez Borges et cela a porté préjudice au résultat final. Cette compétition reste importante pour l’avenir du handball portugais."

Réaction du demi-centre portugais, Gilberto DUARTE :
"Nous venions en France avec une grande motivation, c’est prestigieux de jouer dans ce pays. Nous avons bien joué et nous avons fait de notre mieux pour gagner ce match mais les expulsions n’ont pas joué en notre faveur et ça nous a empêché de vaincre les Dunkerquois. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à rester calmes et sereins, certainement la pression de cette compétition."

Réaction du capitaine dunkerquois, Mohamed MOKRANI :
"Le match n’a pas été difficile mais très bizarre. Durant tout le match, nous avons cherché nos repères en défense mais malheureusement nous ne les avons jamais trouvés alors que d’habitude, c’est notre arme la plus puissante. Nous avons également perdu de nombreuses balles ce qui a creusé un écart. Mais nous avons réuni tous nos efforts pour remonter le score en fin de match. Il nous a manqué du temps pour l’emporter."

A Dunkerque, Stade de Flandres
Le samedi 15 février 2014 à 18h00
Dunkerque HB Grand Littoral - FC Porto Vitalis  : 25 - 25 (Mi-temps : 13-14)

2 200 spectateurs
Arbitres :
MM Amar Konjicanin et Dino Konjicanin (Bosnie Herzégovine)

Evolution du score : 3-3 5°, 5-6 10°, 8-8 15°, 9-9 20°, 11-11 25°, 12-13 MT - 14-16 35°, 18-20 40°, 19-22 45°, 21-22 50°, 21-24 55°, 25-25 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités