mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Statu quo en tête, Ivry broie du noir
LNH: Statu quo en tête, Ivry broie du noir
11 Avril 2014 | France > LNH

Le PSG s'impose face à Nantes, retrouve Montpellier à la 2ème place mais compte toujours trois points de retard sur Dunkerque, le leader. En queue de classement, Tremblay prend de l'oxygène au détriment d'Ivry qui se prépare à une fin de saison très tourmentée.

A Coubertin, l'assistance est de plus en plus clairsemée, l'accueil toujours aussi fade, l'ambiance artificielle mais qu'importe, les tauliers ont gagné. Après sa défaite face à Dunkerque et pour ne pas se laisser distancer encore un peu plus par les Nordistes et par Montpellier, le PSG se devait de réagir. Nantes n'était pourtant pas l'adversaire rêvé, mais les Parisiens y sont parvenus. Encore une fois dans la douleur car le suspens a duré jusqu'au bout et les hommes de Thierry Anti qui n'auraient pas volé le partage des points, ont craqué sur quelques détails...ils sont surtout tombés sur un trio Robert Gunnarsson-Mikkel Hansen-Marko Kopljar qui a fait beaucoup de dégât dans leur défense (22 buts à eux trois dont la moitié inscrite par le Danois). "On a eu du mal à entrer dans le match, regrettait l'entraîneur nantais. On n'a pas été assez agressif en défense face à leur bonne circulation de balle. En 2ème période, on s'est stabilisé mais on a manqué de punch dans les moments décisifs. C'est paradoxal, on n'a rien lâché mais j'ai senti une équipe qui ne pétait pas le feu. Sur la fin, notre jeu était trop haché pour espérer s'imposer. J'espérais arracher le match nul, tant pis." L'indécision la plus totale résume la physionomie de ce match jusqu'à... quatre minutes du terme (27-27). Un tir qui se fracasse sur le poteau, un autre mal cadré, deux montées de balle proprement exécutées par le camp adverse, le "H" va manquer de lucidité vers la fin et la pièce va basculer du côté parisien (30-28). "Tout le monde avait en tête la défaite à Nantes devant 9000 personnes et il était crucial de se faire respecter chez nous, remarquait Patrice Annonay. C'est vrai que le handball produit est loin d'être parfait mais on a inversé la tendance et on n'a plus de bête noire." C'est dans le vestiaire pendant la pause (14-14) que le portier parisien va prendre la parole pour remuer ses coéquipiers. Un message très simple et forcément compréhensible. "Je leur ai dit qu'il était inutile de s'affoler, qu'il fallait juste mettre les ballons au fond et qu'ils n'étaient pas plus forts que nous. En ce moment, nous sommes en quête de sérénité, on a réussi à prendre le dessus sur cette équipe malgré quelques cafouillages notamment dans le dernier geste. Il va tout de même falloir élever notre jeu si on veut passer les obstacles qui nous attendent." Les quarts de la coupe de France pour commencer (dimanche, le PSG et Nantes se rendent respectivement à Toulouse et à Billère), une nouvelle journée de championnat ensuite (le PSG à Aix et le "H" face à Ivry), l'Europe (Paris face à Veszprem en Ligue des Champions, Nantes face à Montpellier en EHF) et la cadence sera ainsi soutenue encore un bon mois.

Pour Montpellier, c'est le 9ème match sans défaite (8 succès, 1 nul). Jeudi prochain, l'équipe héraultaise va recevoir Dunkerque, le leader, se frottera à Nantes en quart aller de l'EHF, ira à Nîmes, retrouvera Nantes pour le retour de l'EHF, accueillera Paris puis terminera sa saison en LNH à Ivry et Chambéry. Le parcours est sinueux mais avec un Dragan Gajic très constant (encore 8 buts ce mercredi), un William Accambray qui semble retrouver la confiance (6 buts) et surtout un Thierry Omeyer intraitable (13 arrêts), le MAHB peut être la bonne surprise de la fin de saison. D'autant que la Ligue des Champions sera cette année, très abordable *.

* On en sait un peut plus sur la répartition des places en LDC: le champion de France a la garantie de la disputer. Le 2ème du championnat, le vainqueur de la coupe de la Ligue (Montpellier) et de la coupe de France peuvent déposer un dossier. Le 4ème du championnat peut être également concerné. Les clubs dont le dossier n'a pas été pris en compte pour la LDC disputeront la coupe EHF. 

Quant à Toulouse, c'est un coup d'arrêt malgré la défaite de Nantes à Paris. Les derniers succès étriqués à Sélestat, à Ivry et même face à la lanterne rouge dijonnaise étaient révélateurs. L'équipe ne doit souvent son salut qu'à la réussite de Jérôme Fernandez (40 buts en 4 matches) et aux parades de Gonzalo Perez de Vargas. Les titulaires sont souvent en sur régime et le banc haut-garonnais manque de profondeur. A quel destin se prépare le Fénix pour les années à venir ? A un fauteuil de milieu de tableau ou aux premiers rôles en LNH ? Qui dans ce club, gère les orientations sportives à travers un recrutement qui a du mal à se dessiner ? Quid de la place de Jérôme Fernandez et de son influence ? Dans ce domaine, rien n'est plus flou. En plein cinquantenaire, il faudrait qu'enfin Toulouse bascule vers l'âge de la maturité.  



En queue de peloton, Ivry ne pouvait imaginer pire résultat face à Tremblay qui sort vainqueur de ce duel entre voisins et surtout entre mal classés. Le dénouement survenu dans les cinq dernières secondes avec un dernier tir gagnant lâché par Ibou Sall est certes cruel mais les hommes de Pascal Léandri ne doivent s'en prendre qu'à eux mêmes. Ils ont dominé (au score) une rencontre qu'ils n'ont jamais su tuer et ont manqué de lucidité sur la fin (ce scénario n'est pas inédit chez les "Rouge et Noir"). Leur adversaire a ainsi remonté son retard et quitté Delaune en ayant réalisé le hold-up parfait. Pour Tremblay, cela sent bon le maintien, même s'il reste encore cinq journées à disputer et que le calendrier (voir plus bas) est compliqué. "On peut dire qu'on a fait un grand pas pour rester en D1, reconnaissait l'ailier Mathieu Drouhin (notre photo). Il faudra confirmer à Dijon pour être quasiment sûr. Contre Ivry, on aurait signé pour un partage des points, on empoche le maximum, c'est encore mieux. On est dans une meilleure dynamique en ce moment, il faut rester parmi l'élite car un nouveau cycle se prépare avec notamment un nouvel entraîneur. Cette saison galère va nous servir à nous remettre en cause." Si Tremblay peut voir l'avenir avec un peu plus de sérénité, l'ambiance est tout autre dans le camp ivryen. Après plus de 60 ans de présence parmi l'élite, l'USI risque de dégringoler à l'étage inférieur. Les joueurs n'ont plus leur destin entre les mains. Condamnés à réaliser un quasi sans faute jusqu'à la fin de la saison, ils vont devoir lorgner sur les résultats de leurs adversaires directs.

Sélestat reste aussi sous la menace

Les Alsaciens n'ont gagné que deux points (2 matches nuls) sur les neuf dernières rencontres de LNH. Ce manque de résultats du en partie aux nombreux blessés (ce mercredi à Nîmes, Fulop, Podsiadlo et Beretta étaient absents) se fait obligatoirement sentir au classement. Du coup, le maintien n'est pas assuré. Les deux prochaines réceptions face à des adversaires qui sont à l'abri de toutes mauvaises surprises (St Raphaël et Cesson) seront capitales.

Même en grappillant un point à Aix (33-33), Dijon reste dépositaire de la lanterne rouge. Les Bourguignons ne sont plus maîtres de leur avenir mais préfèrent y croire tant que mathématiquement, tout est possible. Mais le DBHB part de loin... de très loin.  

A moins que l'extra-sportif ne l'emporte

Le classement est une chose, la réalité économique en est une autre. A la fin de la saison, tous les clubs de D1 et ceux de Pro D2 qui peuvent sportivement y accéder passeront au tamis de la commission de contrôle et de gestion de la LNH. Chacun devra présenter un budget global minimum de 1,6 millions d'euros hors droits télé et marketing. Si Créteil qui vient d'obtenir son billet pour la D1 ne devrait pas être inquiété, il n'en est pas de même pour certains candidats issus de la Pro D2. Dans ces conditions, l'US Ivry dont le budget cette année avoisinnait les 2,8 millions d'euros pourrait être repêché. Si bien entendu les Val-de-Marnais terminent avant-derniers.

Le calendrier des 4 derniers lors des cinq journées de LNH

Sélestat  13pts

Tremblay 13pts

Ivry   9pts

Dijon  8pts

r/ St Raphaël

à Dijon

à Nantes

r/ Tremblay

r/ Cesson

r/ Nantes

r/ Chambéry

à PSG

à Chambéry

à Aix

à Nîmes

r/ St Raphaël

r/ Nantes

r/ PSG

r/ Montpellier

à Cesson

à Dijon

à Dunkerque

à Aix

r/ Sélestat

La différence de buts particulière entre les 4 derniers de LNH

Sélestat

Tremblay

Ivry

Dijon

Sélestat

x

7

-4

4

Tremblay

-7

x

1

-3

Ivry

4

-1

x

1

Dijon

-4

3

-1

x

US IVRY  - TREMBLAY EN FRANCE 25 - 26 (Mi-temps : 14-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS
LELONG JEAN (D)
Date et Heure :
Le 09/04/2014 à 20:00:00
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre  - IVRY SUR SEINE

*****************************

PAYS AIX U.C- DIJON BOURGOGNE     33 - 33 (Mi-temps : 16-19)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL
CAILLET MICHEL (D)
Date et Heure :
Le 09/04/2014 à 20:00:00
Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS - AIX EN PROVENCE

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - CHAMBERY SAVOIE  28 - 27 (Mi-temps : 12-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN
FALCHI JEAN-CLAUDE (D)
Date et Heure :
Le 09/04/2014 à 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Châtaigniers  -  ST RAPHAEL



FENIX TOULOUSE -
MONTPELLIER AHB   
23 - 28 (Mi-temps : 7-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE
DUBEDOUT JEAN-PHILIPPE (D)
Date et Heure :
Le 09/04/2014 à 20:30:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace  -  TOULOUSE

*****************************

USAM NIMES  -
SELESTAT ALSACE   
31 - 30 (Mi-temps : 14-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC
VICENT GEORGES (D)
Date et Heure :
Le 09/04/2014 à 20:00:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles
160 avenue du Languedoc  -  NIMES

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL - CESSON RENNES  26 - 23 (Mi-temps : 14-11)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
GASMI KARIM
GASMI RAOUF
PETIT YANNICK (D)
Date et Heure :
Le 09/04/2014 à 20:00:00
Lieu :
DEWERDT (Stade de Flandres)
Salle Dewert
Avenue de Rosendael  -  DUNKERQUE



PARIS ST GERMAINHBC NANTES      30 - 28 (Mi-temps : 14-14)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D): 
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT
DUJARDIN ROBERT (D)
Date et Heure :
Le 10/04/2014 à 20:45:00
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont  -  PARIS

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités