mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Nantes rejoint Montpellier en tête du classement
LNH: Nantes rejoint Montpellier en tête du classement
26 Septembre 2014 | France > LNH

A peine trois journées en LNH et seulement deux équipes invaincues en tête du classement avec autant de succès. Montpellier avait fait le nécessaire la veille en s'imposant face à Sélestat, Nantes a eu plus de difficultés à mettre à mal une vaillante équipe de Créteil.

« A Créteil, il faudra venir y gagner et cela ne sera pas facile pour tout le monde. » L’analyse est courte et elle émane d’un connaisseur en la matière, Thierry Anti qui connaît bien l’équipe val-de-marnaise pour l’avoir entraînée pendant 10 ans. Sauf qu’en disant cela, le technicien nantais avait la mine des grands jours puisque justement son équipe venait de l’emporter à l’extérieur (25-28). Sur ce parquet où donc, il ne sera pas si facile de sortir sans fracas. Mais les joueurs de Loire-Atlantique n’ont pas eu la tâche facile puisque même en menant de quatre buts dès la 20ème minute (7-11) puis de cinq, encore vingt minutes plus tard (15-20), les Cristoliens bien sécurisés par un brillant Borko Ristovski (15 arrêts pour le portier macédonien) leur ont rendu coup pour coup ou plutôt tir pour tir (24-25 à la 55ème). Au moment où les défenses se faisaient plus rugueuses, où la tension commençait à monter et le ballon à devenir plus lourd, c’est tout simplement la lucidité et surtout l’expérience nantaise qui a payé dans ce money-time. « On s’attendait à ce type de match, confirmait Rock Feliho. On a su maîtriser nos nerfs même quand ils sont revenus au score mais la différence, c’est grâce au collectif  à notre force mentale qu’on l'a faite. » Les Nantais ont commis très peu de fautes offensives et ont très bien réagi sur les rares pertes de balle en se repliant quasi instantanément et empêchant Créteil à développer son jeu rapide. «On avait identifié dans l’équipe d’en face, les joueurs qui savent aller vite sur les contre-attaques comme Descat ou Minel, on a super bien replié et on a essayé de tenir cela sur tout le match. »  Après la 3ème journée de championnat, Nantes est avec Montpellier (vainqueur de 10 buts face à Sélestat) seul invaincu et en tête du classement avec trois succès. « Si on reste concentré comme on l’est depuis le début, cela ne peut que bien se passer, souligne le capitaine nantais. Il n’y a vraiment pas de plans à tirer. Chaque match peut livrer son lot de surprises. Je mentirai en disant qu’on ne regarde pas le classement, mais rien n’est fait, la saison s’annonce très compliquée. Il va falloir essayer de faire le moins de faux-pas possibles et surtout de ne pas se prendre la tête. » Et le prochain rendez-vous pour les Nantais est un match de gala, à Beaulieu jeudi prochain, contre justement… Montpellier. Les deux leaders actuels face à face. « Non, non, ce sont eux les leaders, ils nous battent régulièrement et même si on est à domicile, on ne sera pas favoris. Mais tu as remarqué qu’on n’était qu’à la 3ème journée ? Franchement, rien n’est fait. » D’autant que les joueurs de Thierry Anti vont entrer dans les folles cadences avec en prime un parcours (espérons-le, le plus long possible) en coupe EHF. Cela commencera le 11 octobre prochain par la réception des Croates de Varazdin.

A Créteil, la déception était immense dans les couloirs du palais des sports. Surtout en refaisant dans sa tête, ce money-time au cours duquel tout était encore possible. En laissant échapper stupidement un ballon et en donnant l’occasion à Igor Anic de scorer à deux reprises, l’espoir de recoller s’est transformé en véritable douche froide. Et la colère exprimée par Benjamin Pavoni lors du dernier temps mort posé à moins de trois minutes du buzzer n’a pas servi à grand-chose. « Si on avait été plus rigoureux, analysait le demi-centre Sergio de la Salud (notre photo), je pense qu’on aurait pu gagner. Contre Nantes qui est une grosse équipe, les erreurs se paient cash. On est revenu trois fois au score mais on n’est pas parvenu à passer devant. On va dire que c’est peut-être par manque de lucidité, on perd trop de ballons sur la fin. Il faut travailler encore plus. L’année dernière, on a tout fait pour accéder à l’élite donc ce n’est pas une fois qu’on y est, qu’on va renoncer. » L’US Créteil aura une semaine pour se replonger dans le championnat de D1 avec un difficile déplacement à Dunkerque. Avant cela, il faudra aller (dimanche) à Chambéry pour disputer le match en retard du 1er tour de coupe de la Ligue.

Chambéry tiens… qui a enfin ouvert son compteur en s’imposant de belle manière au Phare face à Nîmes (28-21).  Les Gardois n’avaient plus gagné en Savoie depuis huit saisons, ils devront en rajouter une de plus à leur passif. Ils sont surtout tombés sur un Yann Genty (ci-dessous) en état de grâce dans les cages chambériennes (18 arrêts à presque 50%).



US CRETEIL  - HBC NANTES                          25-28  (MT : 11-13)
Statistiques du match

Date et Heure :
Le 25/09/2014 à 20:45:00
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT  -  CRETEIL

CHAMBERY SAVOIE HB - USAM NIMES        28-21
Statistiques du match

Date et Heure :
Le 25/09/2014 à 20:00:00
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz  -  CHAMBERY



Les cinq premiers matches de la 3ème journée, le carton de Paris, la 2ème défaite de Dunkerque, Montpellier leader avant que Nantes ne recolle.... c'est ICI

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités