mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Et Dunkerque est ressorti du bois...
LNH: Et Dunkerque est ressorti du bois...
12 Février 2015 | France > LNH

En allant s'imposer à Nantes, Dunkerque réalise la belle opération d'une 15ème journée de LNH également marquée par la neutralisation à distance entre Montpellier et le PSG mais également le sursaut de Nîmes, Créteil et Pays d'Aix.

A Dunkerque, on sait se faufiler entre les gouttes et profiter dans le money-time, d'un coup de moins bien de l'adversaire. C'est très exactement ce qu'il s'est passé pour la reprise du championnat à Nantes. Les Nordistes n'ont rien lâché, ont le plus souvent mené au score (jusqu'à +3 à la 45ème) avant de se retrouver dos à dos avec le "H" (25-25) à trois minutes du buzzer pour finalement mieux géré cette fin de match et s'imposer grâce à un but de l'excellent Baptiste Butto (11 au total pour l'ailier de l'USDK - photo ci dessous). William Annotel qui a tenu les cages pendant 60' (Gérard blessé) a été derrière sa défense, le grand artisan de ce succès (15 arrêts). Beaulieu n'est plus une forteresse imprenable. Dunkerque a pris le sillage du PSG et de Chambéry pour s'y imposer d'un but. Et au final, ce but pourrait valoir de l'or.

Patrick Cazal : "un succès utile pour la suite "

C’est un bon résultat parce que c’est Nantes ou parce qu'il fallait gagner ?
Je serais tenté de dire, les deux. Ce qui était surtout important c’est de montrer quel est notre degré de motivation pour cette 2ème partie de saison. Il fallait qu’on prouve qu’on était prêts, qu’on avait faim et surtout qu'on avait digéré une 1ère partie qui s’est avérée difficile. On rattrape Nantes qui a les mêmes ambitions que nous. Et c'est vrai, une défaite rendait compliquée notre rêve de podium.

Vous partez quand même de loin...
On doit être honnête sur les efforts qu’a faits le groupe. On va dire que jusque-là, on s’est planté sur trois matches qui dans beaucoup de domaines, n’ont pas été à la hauteur de ce qu’on pouvait espérer. Le 1er de la saison (contre Cesson) qu’on perd (21-22) alors qu’on menait de 6 buts à la mi-temps, nous a bien plombé. Pour moi, sur l’ensemble, il manque 4 points.

Contre Nantes, on doit parler de match référence ?
Oui car il y a eu je pense, la manière. On a retrouvé ce qui a fait notre force. Un groupe solidaire, généreux dans tous les efforts et c’est très rassurant. Ce succès peut être utile pour la suite.  

A quoi va ressembler le Dunkerque 2015 ?
La 2ème partie de saison peut nous permettre d’effacer certains de nos faux pas des 4 premiers mois. Les échéances et les challenges existent. Il y a la perspective d’un 8ème de finale de Ligue des Champions, le Final Four de la coupe de la Ligue et avec cette victoire à Nantes, l’espoir de terminer dans les 4 premiers du championnat. De toute façon, on n’est pas fait pour se préparer pour un évènement unique et laisser faire autour.

La coupe de la Ligue, sans les 4 premiers de LNH, c’est très jouable…
Ceux qui sont dans le dernier carré vont se dire que tout est ouvert. Je suis en tout cas content d’y être sans les quatre 1ers (Montpellier, PSG, St Raphaël et Chambéry).

Le titre va se disputer entre Montpellier et le PSG ?
Je pense qu’on peut le pronostiquer. Même si ces deux là connaissent des moments difficiles d’ici la fin, sur l’expérience, ils seront sur le podium à l’arrivée et le titre se jouera entre eux.

Dunkerque peut avoir des regrets...
Cette année, dès le départ, on n’a pas voulu fixer d’objectif précis en se disant qu’on pouvait jouer sur tous les tableaux. Mais quand on veut courir après tous les lièvres avec un effectif limité notamment par les blessures, on s’essouffle vite.



Vous enchaînez dès samedi par un déplacement à Kielce…
On ne va pas trop miser sur ce match…

… cela signifie que vous allez lever le pied ?
Non mais Vincent Gérard est blessé depuis Chartres (en coupe) et à Nantes, "Mike" (Grocaut) s’est fait mal à l’épaule et il ne sera pas du voyage en Pologne. Aujourd’hui, on est obligé de cibler un peu plus nos priorités. Je n’aurai pas non plus Pierre Soudry, ni Benjamin Afgour donc je ne peux pas être trop ambitieux. Aller perdre des forces ou des joueurs là où il est compliqué d'accrocher des points, ce n'est pas raisonnable. Par contre, on ne part pas en vacances. Ceux qui ont eu moins de temps de jeu vont pouvoir s'exprimer. Le match capital, c’est la semaine prochaine face à Schaffhausen. C’est celui-là qu’il nous faut gagner pour accéder aux 8èmes. 

Est-ce qu’à Dunkerque, on pense déjà à la prochaine saison ?
Oui, on s’y emploie. Apparemment, les collectivités locales ont répondu favorablement à nos attentes mais l’essentiel est de définir un nouveau projet puisque la construction de l’Arena a été abandonnée.

A ce niveau, c’est un peu une impasse non ?
Il faut une prise de conscience collective. Il faut repartir sur un projet d’une salle. Certainement pas une Arena comme celle qui avait été imaginée mais avoir un lieu pour le sport, à notre dimension. Pour qu’on puisse grandir normalement. Cela ne va pas être fait du jour au lendemain mais il ne faut pas lâcher. Il faut trouver un équilibre pour rester un acteur important du handball national.



Montpellier a l'expérience du patron

Le leader reste le leader. "On a maîtrisé les moments importants même si on a eu un peu d'échecs au tir, avouait Patrice Canayer après le succès de Montpellier face à St Raphaël. Ce qui est sûr, c'est qu'il faudra beaucoup d'humilité pour gagner le championnat." Le coach héraultais est passé par toutes les sensations au cours de cette rencontre. Surtout lorsque Aurélien Abily et Sébastien Garain épaulés par l'ancien montpelliérain Adrien Di Panda ont su trouver le chemin du but pour permettre à leur équipe de mener à Bougnol. A chaque fois, le MAHB est revenu et le jeu de yoyo a persisté jusqu'à la 45ème minute. Dans ce dernier quart d'heure, Montpellier a fait parler l'expérience et a su pousser à la faute des Raphaélois qui jusque là s'étaient montrés très disciplinés. Montpellier conforte son leadership, St Raph' reste sur le podium mais la concurrence commence à montrer le bout de son nez.



A la cave, on a tourné la piqûre des bouteilles

"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire". Istres a offert une séance d'entraînement à l'armada du PSG qui ne s'est pas privée de l'aubaine (41-20). On eut espéré un peu plus de résistance de la part de l'ensemble provençal qui a été très vite débordé, qui a pris l'eau et s'est noyé plus rapidement que prévu. Cela va être très dur d'envisager la 2ème partie de la saison, autrement qu'en préparant un retour en pro D2.  

Difficile également pour Sélestat qui reste à l'avant dernière place du classement et se fait distancer par ses rivaux immédiats. Chambéry porté par sa jeune garde (5 buts pour N'Guessan, 4 pour Tritta - notre photo) n'a pas connu trop de soucis. Surtout quand en plus Yann Genty est impérial sur sa ligne (14 arrêts). Arrivé il y a une semaine en Alsace, Christian Gaudin mesure l'ampleur de la tâche qu'il doit accomplir. En espérant que le retard accumulé puisse être comblé. Les Savoyards eux, consolident leur 4ème place et ne sont plus qu'à une longueur de St Raph' et du podium.

Luka Karabatic qui n'a pas taillé un centimètre de l'imposante barbe qu'il arborait déjà au Qatar reste sur son nuage doré et en fait profiter ses partenaires aixois. Non content de s'offrir un tour d'honneur, médaille mondiale autour du cou, chaleureusement salué par le public du Val de l'Arc, le pivot international a rayonné ensuite sur la rencontre opposant le PAUC à Cesson. Comme à son habitude, il a été intraitable en défense mais également très efficace en attaque où il réalise sa meilleure moyenne de la saison avec un 8/8. Pourtant les Bretons ont tenu tête aux Provençaux durant toute une mi-temps avant d'abandonner les commandes du tableau d'affichage, deux minutes avant la pause. Le second acte a été à sens unique et Aix se donne de l'air au classement.

La bonne affaire également pour Nîmes qui a su profiter des trous d'air de la défense de Tremblay. Comme chacune des deux équipes comptait son lot de blessés, on va finir par croire que cela a été plus préjudiciable du côté francilien. Et si tout simplement, il s'agissait d'une question d'équilibre et d'une plus grande solidarité chez les Nîmois qui ne s'étaient jamais imposés en Seine St Denis. Non seulement ils l'ont fait mais en inscrivant 38 buts ! A domicile, Tremblay (malgré les 9 réalisations de Ternel) perd son 8ème point de la saison. Les Gardois atteints avant la trêve de crises d'asthme, respirent un peu mieux.

A Créteil, on a crié "Mazel Tov !"

En deux matches, les joueurs de Créteil ont renoué avec la victoire et du coup, retrouvé le sourire et une certaine forme de sérénité. L'arrivée de Christophe Mazel y est pour beaucoup. Le Nîmois a su remettre en selle des joueurs qui jusque là, avaient été totalement transparents. Alexandru Csepreghi (notre photo) en est l'exemple parfait. En délicatesse avec le conservatisme prôné par Pavoni (que Mazel a remplacé), le Roumain  a apporté face à Toulouse, tout son sens du but et sa percussion. Bilan: un 8/11 au tir qui le relance totalement en D1. Pourtant face au Fénix des champions du Monde Fernandez (12 buts), Porte (4 buts) et Dumoulin (9 arrêts), que ce fut dur ! Les Val-de-Marnais pris de vitesse d'entrée (2-8 après 13') ont été menés pendant 52 minutes (26-26). A maintes reprises, Toulouse aurait pu tuer le match, infliger une correction mais sans s'affoler et en appliquant à la lettre les consignes de "Kiki" Mazel, les Cristoliens ont gardé le contact et ont repris du terrain pour s'offrir le scénario idéal dans le money-time avec un 5/2 qui a mystifié les Hauts-Garonnais. Ce succès ramène Créteil sur un terrain plus meuble, au même niveau que Toulouse et... Nîmes.  



US CRETEIL  -  FENIX TOULOUSE     31-28
Statistiques du match

*****************************
PAYS AIX U.C - CESSON RENNES    32 - 29
Statistiques du match

CHAMBERY SAVOIE HB - SELESTAT ALSACE    30 - 24 
Statistiques du match

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE - USAM NIMES        32 - 38
Statistiques du match

*****************************

MONTPELLIER AHB - SAINT RAPHAEL VHB   32 - 28 
Statistiques du match

HBC NANTES - DUNKERQUE HGL        25 - 26
Statistiques du match

*****************************

PARIS ST GERMAIN - ISTRES OPH      41 - 20 
Statistiques du match


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités