mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M : Dunkerque a bien travaillé
LDC M : Dunkerque a bien travaillé
14 Février 2015 | Europe > Champion's League

Accrocheurs pendant 20 minutes, les champions de France se sont inclinés à Kielce (36-32), leader invaincu de leur groupe. Les hommes de Patrick Cazal, qui a largement fait tourner, ont préparé au mieux la réception de Schaffhausen, dans une semaine, décisive pour la qualification.

Il y avait presque la place pour faire mieux. Venu sans pression à Kielce, grosse machine européenne et aux ambitions autrement plus élevées, Dunkerque a été battu, bien sûr (36-32). Très souvent dépassés en défense, où les arrières polonais ont martyrisé Annotel avant que les petits gabarits ne trouvent des espaces au près, les champions de France n’ont tenu que 20 minutes un rythme offensif trop élevé pour eux (10-10, 19e). Mais la jeune garde de Patrick Cazal a eu les occasions pour inquiéter encore un peu plus Kielce. C’est néanmoins une prestation très encourageante que livre l’USDK, à une semaine de la réception de Schaffaussen, qui décidera si la route s’arrête là ou si les Nordistes s’inviteront dans le gratin continental.

Avec les titularisations de Billant (18 ans), Pelayo (17), Nieto (20) et Emonet (23), le technicien confirmait qu’il venait ici pour travailler. Ses joueurs ont répondu présent, Guillard donnant deux buts d’avance aux visiteurs (3-5, 7e). Aguinagalde posait néanmoins beaucoup de problèmes au secteur central de la défense et ramenait les siens (6-6), alors que Bielecki, étrangement libre pour tirer dans les 9 mètres, commençait à chauffer son bras gauche (8-8 puis 10-10). C’est même toute la base arrière qui prenait ses marques et Buntic puis Tkaczyk fusillaient à leur tour le gardien dunkerquois (12-10, 21e). L’USDK ne profitait pas de ses nombreuses supériorités numériques et souffrait sans rompre totalement mais, sur une balle pour revenir à deux buts, Pelayo se précipitait (1/7 pour le gaucher à la pause) et se faisait punir dans la foulée juste avant la pause (19-15).

Les quelques changements opérés par Cazal s’avéraient alors judicieux. Lamon gérait mieux les attaques, Caussé et Butto apportaient du sang neuf sur les ailes, et la défense parvenait enfin à récupérer quelques passées vers Aguinagalde. Et l’air de rien, Dunkerque revenait à trois unités (21-18, 34e). Sauf que Kielce a encore plus de qualité sur son banc de touche. Sans même faire entrer Michal Jurecki, brillant lors du Mondial au Qatar, ni Uros Zorman, le demi-centre slovène, Dujshebaev trouvait la solution en lançant Reichmann, excellent à l’arrière droit et rapide en contre (4 buts) et Jachlewski, qui concluait un contre pour donner 5 buts d’avance aux siens (25-20, 39e).

A nouveau, les champions de France parvenaient à revenir (27-24, 47e). Mais trois balles pour se rapprocher à deux buts étaient mal négociées et se traduisaient par autant de contre-attaques, décidément l‘arme fatale de Kielce (31-25, 51e). La tête haute, les Nordistes terminaient leur match en se faisant plaisir en attaque (34-31, 59e), réussissant au passage leur meilleure prestation offensive de la phase de poules (sans Nagy ni Touati, restés sur le banc), eux qui tournaient jusqu’ici à moins de 25 buts par match. C’est clairement la défense que Patrick Cazal fera travailler à ses joueurs, que l’on sait capables de bonnes choses dans le domaine puisqu’ils ont conquis leur titre national grâce à cette arme. Il n’y a plus qu’à concilier le tout samedi prochain face aux Suisses de Schaffausen, vainqueurs à l’aller (25-23) et qu’il faudra dominer au stade de Flandres.

***************************

Phase de groupes de Ligue des champions (9e journée), Groupe D
KIELCE – DUNKERQUE
36-32 (Mi-temps : 19-15)
Arbitres : MM. Stark et Stefan (ROU)

Kielce.- Gardiens : Sego (30 min, 5 arrêts) et Szmal (30 min, 2 arrêts). Joueurs de champ : Grabarczyk, M. Jurecki, Tkaczyk (5), Reichmann (4), Aguinagalde (6), K. Bielecki (6), Jachlewski (2), Strlek (3), Buntic (4 dt 1 pen), Musa, Zorman, Cupic (6 dt 1 pen). Entraîneur : T. Dujshebaev.

Dunkerque.- Gardiens : Annotel (60 min, 9 arrêts) et V. Gérard. Joueurs de champ : Annotel (1), Billant (1), Lamon (2), Joumal (1), K. Nagy, Touati, Caussé (3), Emonet (4 dt 2 pen), Guillard (4), Nieto (3), Pejovic (3), Pelayo (1), Mokrani (4), Butto (5 dt 4 pen). Entraîneur : P. Cazal.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités