mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: Pour Dunkerque, le carnaval européen continue !
LDC M: Pour Dunkerque, le carnaval européen continue !
21 Février 2015 | Europe > Champion's League

Dunkerque a remporté le 16ème de finale de Ligue des Champions face à Kadetten Schaffhausen (29-25). Les Nordistes rejoignent donc Montpellier et le PSG et participeront mardi à partir de 12h00 au tirage au sort des 8èmes de finale en compagnie du gratin handballistique européen.

Pour la 1ère fois dans l’histoire du club, Dunkerque entre dans la cour des seize équipes européennes qualifiées pour la phase éliminatoire de la Ligue des Champions.  Pour la 1ère fois également, il y aura trois représentants tricolores à ce niveau de la compétition.

Cet ultime rendez-vous, les Nordistes ont su mettre les moyens pour ne pas le rater. Malgré une 1ère période et un début de second acte où les Suisses de Schaffhausen n’ont rien lâché, les joueurs de Patrick Cazal ont fait la différence dans le dernier quart d’heure avec notamment un William Annotel (15 arrêts) impérial dans ses buts.

Mais avant de connaître le temps de la délivrance, les Dunkerquois ont fait souffler le chaud et le froid sur le Stade de Flandres. Entre une entame sérieuse mais où les échecs aux tirs succédaient aux décisions pleines de mansuétude de la paire arbitrale slovaque, l'USDK avait du mal à rentrer dans son match. Beaucoup de tension, une évidente peur de mal faire qui conduit parfois à justement faire n'importe quoi. Ajoutez à cela des Suisses qui montrent qu'ils ne jouaient pas ce véritable 16° de finale par hasard et les débats étaient beaucoup trop équilibrés au goût d'un Patrick Cazal assez remonté contre ses joueurs et tout ce qui empêchait son groupe d'avancer.

Pourtant peu à peu, avec le travail de sape d'un Mohamed Mokrani royal en pivot et très bien secondé par le revenant Benjamin Afgour, tout s'équilibrait. Le jeu suisse surprenait de moins en moins et la défense nordiste commençait à poser son emprise sur le jeu. Le 14 partout à la pause était même assez rassurant après cette entame de match compliqué, on sentait que si les Dunkerquois arrivaient à se décrisper les choses pourraient tourner dans le bon sens pour eux. Mais voilà le retour des vestiaires étaient encore plus compliqué que le début de match. 1 seul petit but en 8 minutes, et surtout des rotations assez catastrophiques comme l'entrée de Zarko Pejovic qui accumulait les bourdes. Les joueurs de Schaffhausen avaient même une balle de +3 avant que le ciel du Nord ne leur tombe sur la tête. Un temps mort plein d'énergie et une remise en place des tauliers sur le terrain et l'USDK prenait feu et allait quasiment tuer le match en infligeant un 8-1 qui sonnait le glas pour les Suisses. Enfin presque... Car si pendant 10 minutes la défense allait mettre le feu, William Annotel enchaîner les arrêts et l'attaque faire exploser le mur helvète, le coup de mou qui suivait remettait de l'inquiétude dans les travées du Stade de Flandres.

Mais il était dit que les Nordistes ne lâcheraient pas l'affaire en fin de match cette fois ci. Même si Schaffhausen revenait à une petit unité dans le money time, les fulgurances de Pierre Soudry, la hargne de Julian Emmonet et la sécurité apportée par William Annotel allaient permettre à l'USDK de garder toujours la main dans ce match. Presque tranquillement en faisant tourner très intelligemment le chrono, Dunkerque s'envolait vers le rendez-vous des 16 meilleures équipes d'Europe. Paris 2éme, Montpellier 4ème de leur poule, il fallait bien que Dunkerque arrache la 3ème place. A moins que ce dimanche Aalborg n'aille s'imposer à Szeged. Mais quoi qu'il en soit, à Dunkerque, le carnaval peut véritablement commencer ! 

Fin de la phase de groupe de la Ligue des Champions
Stades de Flandres, samedi 21 février 2015 à 16h00

USDK Dunkerque bat Kadetten Schaffhausen (Suisse)    29-25  (14-14)

Arbitres: Michal Badura & Jaroslav Ondogrecula (Slovaquie)

Dunkerque: Annotel (15 arrêts - 60') Gérard - Emonet (5), Soudry (5), Guillard (4), Nagy (4), Butto (3), Causse (3), Touati (3), Afgour (2), Grocaut, Joumel, Lamon, Mokrani, Nieto, Pejovic

Schaffhausen: Portner, Puljezevic, Maier - Pendic (8), Mansson (6), Mamic (3), Liniger (2), Cvijetic (1), Graubner (1), Jurca (1), Meister (1), Richwein (1), Stojanovic (1), Geisser, Küttel, Muggli


Evolution du score: 0-2 (3ème) 3-2 (7ème) 6-6 (15ème) 10-11 (23ème) 14-14 (MT) 15-17 (33ème) 17-17 (38ème) 20-17 (41ème) 23-18 (44ème) 23-21 (49ème) 25-24 (53ème) 29-24 (59ème) 29-25 (Fin)



Les réactions dans le camp dunkerquois 

Patrick Cazal (entraîneur): 
"On est heureux de cette qualification. C'est une nouvelle belle histoire qu'écrit ce groupe et ce club. J'ai eu peur en début de deuxième mi-temps, quand ils ont une balle pour prendre trois buts d'avance. C'est dans cette situation difficile qu'on a été capable de retrouver notre mobilité, notre envie, notre agressivité. Peut-être a-t-on ressenti la pression de cette qualification. Mon groupe est capable de faire de  grandes choses, donc, pourquoi pas aller plus loin car on récupère les blessés et ce brin de chance qui nous fuyait. On ne sera pas un cadeau pour l'équipe qui nous affrontera."  

Jean-Pierre Vandaele (président de Dunkerque):
"On est encore en course sur quatre tableaux (Coupe de France, Coupe de la Ligue, Championnat et Ligue des champions) et on ne va négliger aucune compétition. On a atteint notre premier objectif de la saison en se qualifiant pour les 8e de finale. On vient d'écrire  une belle page de l'histoire de ce club. On est dans la cour des grands et ce 8e sera une belle fête. Je suis sûr que ce groupe, qui est solidaire et ne lâche rien, peut faire encore des exploits."  

William Annotel (gardien):
"C'est jouissif et historique. C'est incroyable d'arriver en 8e de finale de Ligue des  champions. On a été timorés en première période et après on retrouve notre grosse défense et on les a fait exploser. C'est notre force et quand on joue avec nos valeurs on peut être performant et gagner des matches de Ligue des champions. C'est un vrai palier qu'on vient de passer. Pour les huitièmes, je ne veux pas m'emballer, mais on ne sait jamais, ça peut encore quelque chose d'incroyable." 

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités