mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Metz prend l’avantage
LFH : Metz prend l’avantage
30 Avril 2015 | France > LFH

Les championnes de France se sont imposées à Nice en quart de finale aller (19-21). Menées de quatre buts avant de revenir dans les derniers instants, les Azuréennes ont tenu le choc mais vont devoir créer un petit exploit dans une semaine.

Une fois. A une seule petite reprise, Nice a mené face à Metz, jeudi, en quart de finale aller des play-offs. Parties derrière (0-2, 6e), les Azuréennes ont refait leur retard dans le sillage d’une Alexandra Lacrabère déjà en forme (9 buts sur 14) et pointaient enfin aux avant-postes dans une première période très, très défensive (5-4, 19e). Mais les Lorraines, en confiance après leur victoire en Coupe de France, n’ont pas craqué, loin de là. Elles ont même repris les devants et Nice s’en remettait à son arrière internationale pour ne pas craquer (10-11, 30e puis 14-14, 42e).

Seulement, le physique des championnes de France faisait la différence et tandis que Jérémy Roussel faisait tourner son effectif (Grace Zaadi termine meilleure marqueuse de son équipe avec 4 buts), les locales baissaient d’intensité et encaissaient un 5-1 (15-19, 50e). Heureusement, Cléopâtre Darleux était dans un grand soir et avec ses 15 arrêts, la gardienne de l’équipe de France maintenait les siennes. Requinquée, Lacrabère refaisait parler son bras gauche pour ramener l’OGCN à une unité (19-20, 59e) avant un ultime but de Kristina Liscevic (19-21). Ce petit avantage ne garantit rien aux Mosellanes pour la suite, car les Niçoises sont tout à fait capables de s’imposer aux Arènes comme en Coupe de France l’an dernier, mais il maintient la dynamique de Gervaise Pierson (14 arrêts) et ses coéquipières avant le match retour, jeudi 7 mai.

Jérémy Roussel : « Un petit avantage »
« Aller gagner à Nice, c'est tout sauf une formalité. Après la Coupe de France, il y avait la crainte d'un petit relâchement. On est resté concentré, on a bien défendu, même si on a manqué un peu d'intensité, de vitesse. On était à court de jus, à cause des émotions et des deux déplacements en cinq jours. En prenant plus de risques en montée de balle, on aurait pu marquer plus de buts. Mais ce n'était pas à nous d'enflammer le match. On a un petit avantage psychologique, rien de plus. A Metz, il y a la jurisprudence Holstebro (finale de la Coupe EHF 2013 perdue, malgré un +4 au match aller). »

OGC NICE – METZ HANDBALL
19 – 21 (Mi-temps : 10 – 11)
Statistiques du match

Avec Laurent Hoppe

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités