mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: L'Europe peut encore sourire à Dunkerque et Ivry !
LSL: L'Europe peut encore sourire à Dunkerque et Ivry !
16 Mai 2017 | France > LNH

Aussi fou que cela puisse paraître et malgré une saison aux résultats chaotiques, Dunkerque peut encore décrocher un billet pour l'EHF. Les Nordistes qui tout comme Ivry, ne sont pas maîtres de leur destin ont gros à jouer lors des trois dernières journées de championnat. Six équipes prétendantes à l'Europe se tiennent en 2 points. En bas de classement, la lutte pour accompagner Sélestat en Proligue est intense entre Cesson, Saran et Créteil.

par Yves MICHEL


L'été dernier lorsqu'un système importé du Canada a proposé une articulation du calendrier de 1ère division masculine, personne n'aurait imaginé que le dénouement pour la 3ème marche du podium, sur un voire deux tickets pour la coupe EHF et surtout sur la descente en Proligue ne se jouerait lors des trois dernières journées. Car c'est le scénario du "tout est possible" qui peut rythmer cette fin de championnat.

Si pour l'attribution du titre, Paris est en ballottage plus que favorable par rapport à Nantes (3 points séparent les deux équipes), la 3ème place sur le podium se discutera entre Montpellier et St Raphaël. Héraultais et Varois jouent au chat et à la souris. Un coup à toi, un coup à moi. Montpellier a tiré partie de la précédente journée en s'imposant face à Aix mais surtout en profitant du faux pas des Raphaélois à domicile face au PSG. L'écart pourrait se réduire puisque mercredi, les hommes de Patrice Canayer se déplacent à Nantes et une semaine plus tard, ceux de Joël Da Silva accueilleront Cesson. Si les deux rivaux se retrouvaient à égalité, Montpellier conserverait l'avantage à la faveur d'une meilleure différence de buts particulière (+7). C'est aussi juste derrière qu'il va falloir y voir plus clair.

Si Chambéry doit gagner une de ses trois dernières rencontres pour être assuré de participer dès septembre à la coupe EHF, trois équipes (Nîmes, Toulouse et Aix) peuvent encore décrocher le 3ème billet potentiel. Et même s'ils ne sont pas totalement maîtres de leur destin, Ivry et Dunkerque qui se feront face ce mercredi en terre nordiste peuvent pourquoi pas participer à l'emballage final et à la surprise générale, se retrouver européen ! Cette 24ème journée doit servir à éclaircir le bouillon.

Pts

24ème J.

25ème J.

26ème J.

Chambéry

22

va à Sélestat

va à Nîmes

reçoit Saran

Nîmes

22

va à Aix

reçoit Chambéry

va à Toulouse

Toulouse

21

va à Créteil

va à Ivry

reçoit Nîmes

Aix

20

reçoit Nîmes

reçoit PSG

va à Dunkerque

Ivry

20

va à Dunkerque

reçoit Toulouse

va à St Raphaël

Dunkerque

20

reçoit Ivry

va à Saran

reçoit Aix



Bastien Lamon: "Le club a toujours répondu à mes attentes"

Le 8 juin prochain, Bastien Lamon (notre photo) tirera définitivement le rideau sur 16 saisons et un peu plus conclues au plus haut niveau. Un passage éclair à Villeneuve d'Ascq au début des années 2000 puis la signature à Dunkerque en 2001, il ne quittera jamais le Nord. A presque 36 ans (il les aura le 18 juillet prochain), le demi-centre a encore un challenge à relever: réussir le pari un peu fou de terminer au moins 6ème et qualifier son club pour la coupe EHF.  

Dunkerque potentiellement européen, c'est un rêve un peu fou, non ?
Dunkerque n'est pas complètement mort et c'est vrai qu'à moments donnés, on pouvait se poser des questions avec cette impression que la roue ne tournait jamais dans le bon sens et puis après la trêve internationale, on s'est fixé des objectifs, d'abord le maintien et ensuite, pourquoi pas se rapprocher du haut. On a bénéficié d'une super série (4 succès lors des cinq derniers matches) qui nous a relancés. L'efficacité a pris le pas sur l'esthétique, il fallait juste gagner nos matches.

Qu'est ce qui fait que cette année, Dunkerque a failli sombrer ?
Depuis trois ans, pas mal de têtes ont changé, les moyens du club ont été réduits, il a fallu s'adapter et dès qu'on a eu des blessés comme en début de saison, on a été dans le dur. On a aussi perdu un certain état d'esprit et là sans doute, certains qui s'étaient endormis un moment, se sont réveillés.

L'Europe se joue dès mercredi en accueillant Ivry, sans être maître de votre destin.
On est vraiment content de se retrouver dans cette grosse bulle et au contact de ces équipes qui se battent pour l'Europe. Il faut non seulement qu'on fasse un parcours sans faute mais on est aussi dépendant du comportement des autres.

Tu vis tes derniers instants de haut niveau. Cet arrêt est-il dû à une certaine lassitude ?
Ce qui est sûr c'est que cette décision n'a pas été prise sur un coup de tête. Elle a été très réfléchie en concertation avec le club et Patrick (Cazal) bien évidemment.

Te retrouvera-t'on au sein de l'organigramme de l'USDK ?
Aujourd'hui, rien n'est défini, on discute et même s'il y a une certaine préparation, je ne veux pas que "l'après" influe sur l'immédiat qui est de bien terminer la saison sur une bonne image, en étant utile. 

Pour une reconversion, faut-il t'imaginer sur un terrain comme coach ?
Si je reprends l'entraînement, ce sera avec des enfants mais je n'en ferai pas mon job. Je sors d'une école de commerce, il me manque deux sessions à valider et donc, ce qui compte aussi, c'est mon avenir professionnel. Je cherche un poste dans ce secteur là, on est en train de voir avec le président (Jean Pierre Vandaele) quel rôle je peux remplir au club.

On va louer ta fidélité sous le maillot dunkerquois mais on peut te reprocher l'absence de prise de risque...
Chacun aura sa réponse mais si je regarde d'une manière très simple les opportunités que j'ai eues, la seule proposition qui aurait pu me faire changer d'air, c'est de Chambéry que je l'ai reçue (en 2006). A l'époque, j'ai parié sur Dunkerque, d'un point de vue familial je voulais rester dans ma région d'origine et je pense ne pas avoir fait le mauvais choix. Le club a au fil des années, toujours répondu à mes attentes.

Le seul regret, c'est peut-être de ne pas avoir fait carrière en France A ?
Quand je regarde les résultats de l'équipe de France, je ne peux pas regretter ça. Je suis tombé sur une génération, du moins pour le poste que j'occupe, où il y a toujours eu des joueurs d'exception. J'étais à peine en France A' (Jeux Med 2005) alors que Niko Karabatic était déjà incontournable chez les A.

Le 8 juin prochain lors du dernier match contre Aix, ce sera forcément spécial, non ?
On a beau s'y préparer, je me doute que cela aura un goût particulier. Je ne me rends pas bien compte. J'espère qu'il y aura un enjeu, j'espère qu'on va répondre présent et à titre individuel, bien terminer... Que je puisse revivre le temps de cette soirée, toutes les émotions que j'ai pu connaître durant 16 ans. Ce serait formidable.


                                      Sélestat et Rudy Seri joueront-ils un rôle d'arbitre d'ici le 8 juin ?

Dans l'absolu, tout le monde est concerné...par l'Europe jusqu'à la... 10ème place et en-deçà...par la relégation. Samedi dernier, Créteil a entamé sa "remontada" en s'imposant à Saran et a même profité du revers de Cesson à domicile face à Dunkerque. Les Cristoliens (qui dès ce mercredi soir, pourraient revenir à hauteur des Loiretains en déplacement à Paris) ont une fin de calendrier plus favorable que leurs deux rivaux et ont bien l'intention d'en profiter. La réception de Toulouse à Oubron revêt une importance capitale. Pour laisser (à juste titre) St Raphaël préparer au mieux sa demi-finale et le Final Four de coupe EHF (dès ce samedi contre Berlin à Göppingen), la confrontation entre les Raphaélois et Cesson a été déplacée à la semaine prochaine, mercredi 24 mai. 

Sélestat qui n'est plus personnellement concerné peut tout simplement jouer les arbitres. Pour l'EHF... en recevant Chambéry, pour la relégation... en accueillant Créteil et pour le podium... en se déplaçant à Montpellier.

Qui a dit que le championnat de France de D1 masculine était d'une routine sans nom?  


               Comme au temps de Montpellier, Rémi Salou aimerait retrouver l'Europe avec Nîmes

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - USAM NIMES GARD

Pronostic : Pays d'Aix

Date et Heure :  17/05/2017 A 20:00:00
Lieu : VAL DE L'ARC - 33 , CHEMIN DES INFIRMERIES - AIX EN PROVENCE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - UNION SPORTIVE IVRY

Pronostic : Dunkerque

Date et Heure :  17/05/2017 A 20:00:00
Lieu :  DEWERDT (Stade de Flandres) - Avenue de Rosendael - DUNKERQUE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SELESTAT ALSACE HANDBALL - CHAMBERY SAVOIE HB

Pronostic : Chambéry

Date et Heure :  17/05/2017 A 20:00:00
Lieu : CSI Eugène Griesmar - Quai Albrecht - SELESTAT
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - FENIX TOULOUSE HANDBALL

Pronostic : Créteil

Date et Heure :  17/05/2017 A 20:30:00
Lieu :  ROBERT OUBRON - RUE PASTEUR VALERY RADOT - CRETEIL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

PARIS SAINT-GERMAIN HANDBALL - USM SARAN HB

Pronostic : PSG handball

Date et Heure :  17/05/2017 A 20:45:00
Lieu : PIERRE-DE-COUBERTIN - 82 AVENUE GEORGES-LAFONT - PARIS
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

HBC NANTES - MONTPELLIER HANDBALL

Pronostic : Nantes

Date et Heure : 18/05/2017 A 20:45:00
Lieu : LA TROCARDIERE - 91 RUE DE LA TROCARDIERE - REZE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - CESSON RENNES METROPOLE HB

Pronostic : St Raphaël

Date et Heure :  24/05/2017 A 20:00:00
Lieu :  PALAIS DES SPORTS - Rue des Châtaigniers - ST RAPHAEL
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités