mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: A Chambéry, Busselier est bien plus que l’adjoint
LSL: A Chambéry, Busselier est bien plus que l’adjoint
4 Décembre 2017 | France > LNH

Si les cinq affiches de la 12ème journée programmées mercredi offrent toutes leur intérêt, celles de jeudi ont leur importance pour les positions en tête de classement. Nantes qui reste sur sa belle victoire contre Barcelone en Ligue des Champions passe un test important face à Paris et Chambéry doit confirmer sa bonne série face à Nîmes. Depuis que Laurent Busselier a intégré le staff technique aux côtés du Croate Obrvan, les résultats des Savoyards sont allés en s’améliorant.

par Yves MICHEL

A Chambéry, le temps fait souvent son œuvre. Au soir du 4 octobre et d’un nouveau revers à domicile face à Toulouse (le 4ème d’affilée en 4 rencontres de championnat depuis le début de la saison), Alain Poncet, le président du club avait pris la décision de modifier l’encadrement technique de l’équipe 1ère et d’appeler à la rescousse aux côtés de l’entraîneur Ivica Obrvan, Laurent Busselier. Après deux nouvelles défaites (à Aix d’un but et face à Paris de huit), la courbe s’est inversée. Les Savoyards ont repris de la confiance, ont joué plus collectifs et les résultats ont suivi. Ils n’ont plus perdu en championnat depuis cinq journées et d’une place de derniers, sont remontés en 7ème position à seulement quatre longueurs de Nantes et St Raphaël. A croire que l’arrivée de Laurent Busselier était la solution à tous les problèmes. « Je n’allais pas refuser ce qui m’était proposé. Les dirigeants ne voulaient pas que la situation s’éternise. On a fait en sorte que les gars reprennent du plaisir sur le terrain et mettent de la précision dans ce qu’ils faisaient. » Le manque de communication avec l’entraîneur affectant certains joueurs parmi les plus influents a donc été résolu, la crise qui couvait, a été évitée de peu. Le déclic est intervenu début novembre avec un 1er succès à Nantes. « C’était intéressant mais je ne voulais pas que ce ne soit qu’un feu de paille. On a retrouvé ce soir-là une solidité défensive même si ce n’était pas dans ce secteur qu’il y avait le plus gros problème. » Laurent Busselier a gardé la fonction de directeur mais il ne s’occupe plus comme avant du centre de formation. Les responsabilités du fidèle Bertrand Pachoud ont été de fait, élargies. Le nouvel adjoint gère à temps plein l’équipe 1ère et les résultats le prouvent, son apport est essentiel. « Ce terme est gratifiant pour moi mais les joueurs sont aussi responsables de ce qui leur arrive. Ma chance, c’est qu’ils étaient en demande, j’ai repris tous les entraînements, je suis sur le terrain et pas uniquement dans le dialogue. » La mission d’Obrvan est un peu plus… édulcorée. Le Croate s’occupe des séances vidéo et en match, donne les principales consignes notamment pendant les temps morts. Le fonctionnement demeure toutefois atypique. « On essaie de se répartir les tâches, tente d’expliquer Busselier. Après, c’est une situation qu’il n’a pas choisie, on la lui a imposée donc c’est difficile d’avoir une relation… normale. En tout cas, ce n’est pas celle que je désirais. » Le constat est pour le moment en faveur de Chambéry qui avec St Raphaël est la formation qui a réalisé la remontée la plus spectaculaire au classement. Sur le plan du jeu, le rendement offensif est en nette amélioration. « On a du gommer des défauts qui faisaient qu’on était fébrile. On a beaucoup travaillé à la vidéo. Une équipe qui marche bien collectivement, c’est une équipe où tout le monde est concerné donc il a fallu que certains se responsabilisent un peu plus. Car je confirme que les joueurs n’ont pas changé entre temps. » Pour Chambéry, la volonté de surfer sur cette bonne vague persiste, la venue de Nîmes au Phare… ce jeudi est considérée comme un nouveau test. Les Gardois restent sur un revers à Nantes et ce, après une série de huit succès consécutifs. « Il n’y a pas de différence à faire parce que c’est Nîmes, martèle Laurent Busselier, en plus, on a trop perdu de points notamment à la maison. C’est une équipe qui vit bien ensemble, assez homogène. Cela ne m’étonne pas de les voir à ce niveau car ce qu’ils font est cohérent. Si on passe cet obstacle, on peut envisager la suite sereinement, sinon, le retard va s’accentuer et cela nous sera préjudiciable. » S’installer dans la durée pour atteindre l’objectif fixé en début de saison, celui d’être européen, reste dans le domaine du réalisable. « C’est tellement enrichissant de disputer ce genre de matches. Mais il faut garder la tête froide, on sait que la situation peut changer du jour au lendemain. » Assurément, l’adjoint qui n’a pas oublié les treize années passées comme joueur dans l’effectif savoyard se montre prudent. Mais avec lui, l’équipe de "Chambé" a retrouvé ce soupçon d’âme qu’elle avait perdu.


                                    Aurélien Abily et St Raph' restent sur une bonne dynamique

Nous aurons l'occasion de revenir sur Nantes après son exploit dominical face à Barcelone et avant d'être doublement confronté à Paris (ce jeudi à domicile en championnat et la semaine suivante, en quarts de finale de la coupe de la Ligue). En attendant, cinq matches ponctueront la soirée de mercredi... 

Aix - Cesson
Pour Aix, rien n’a fonctionné ou presque lors du déplacement à St Raphaël. Sauf que ce mercredi, face à Cesson, les hommes de Jérôme Fernandez devront assurer un résultat convaincant et fixer dans la nouvelle Aréna, ce public qui est reparti totalement conquis il y a deux semaines, après le succès face au PSG. 

Ivry - Montpellier
A force de perdre des éléments, Montpellier qui n’a pas insisté sur ses deux derniers matches en Ligue des Champions, joue gros en allant à Ivry. Les Val-de-Marnais qui sont à la recherche d'une nouvelle installation et qui lorgnent vers Paris 2024 pour hériter d’une nouvelle salle (Delaune n'étant plus en adéquation avec les contraintes de l'époque notamment pour la venue de la télé en direct), ont les moyens comme l’an passé, d’inquiéter les Héraultais. Cette saison, ils ont accroché Nantes et c’est pour le moment leur match le plus abouti.

Saran - Dunkerque
La semaine dernière, Patrick Cazal avait la mine des mauvais jours, râlant contre ses joueurs qui venaient de s’incliner face à Montpellier. Les Nordistes qui ont raté leur entame, n’ont pas su gérer leur fin de rencontre. Saran est-il le bon endroit pour se relancer et ne pas perdre contact avec le wagon européen ? Dans le Loiret, le dernier succès remonte à une époque où les spectateurs venaient encore garnir la salle en chemises à fleurs et bermudas. Dix défaites de rang, de bonnes grosses fessées, pas de quoi envisager avec sérénité le maintien parmi l’élite. Les plus optimistes avanceront que la saison est loin d’être terminée. En juin dernier, l’équipe n’avait sauvé sa place que lors de l’ultime journée.

St Raphaël - Toulouse
La régularité face à l’inconstance. Les débuts des Varois en championnat face il faut le reconnaître à de grosses cylindrées avaient été très mitigés. La situation s’est nettement améliorée depuis et les hommes de Da Silva restent sur une série de 6 matches invaincus en championnat. Pour le Fénix, c’est tout le contraire ou presque avec un enchaînement de deux défaites et d’un nul peu flatteur à domicile face à Cesson. Un succès sur la Côte d’Azur comme il y a deux saisons, même d’un but, pourrait tout relancer.

Tremblay - Massy
Battu à Paris non s’en avoir montré de réelles qualités malgré un effectif amoindri, Tremblay ne peut plus papillonner. Le péril est dans la demeure et le besoin de capitaliser quelques points est impératif. La réception de Massy est considérée comme ultra sensible. Tout d’abord pour l’entraîneur Benjamin Braux qui pourrait jouer son avenir face à un adversaire qu’il a dirigé pendant six ans jusqu’à la saison dernière et qu’il a fait monter. Ensuite, parce que Tremblay est dernier et qu’en coulisses, tous ceux qui croient en ce club commencent à s’impatienter. A contrario, dans l’Essonne même si l’équilibre reste fragile, la sérénité est au rendez-vous. Les joueurs ont plaisir à se retrouver ensemble, le message de l’entraîneur Tarik Hayatoune est très fluide et surtout, après un 1er succès face à Saran, Massy est sorti de la zone de relégation. 


                                 Benjamin Bataille et Ivry espèrent accrocher Montpellier à Delaune

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - MONTPELLIER HANDBALL

Pronostic : Montpellier

Date et Heure :  06/12/2017 A 20:00:00
Lieu : Gymnase Auguste Delaune - 16 rue Robespierre - IVRY SUR SEINE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - CESSON RENNES METROPOLE HB

Pronostic : Pays d'Aix

Date et Heure :  06/12/2017 A 20:00:00
Lieu : ARENA Pays d'Aix - 1955 Rue Claude Ledoux - AIX EN PROVENCE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

USM SARAN HB - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : Nul

Date et Heure :  06/12/2017 A 20:00:00
Lieu : Palais des Sports - Rue Eugène Vignat - ORLEANS
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - MASSY ESSONNE HB

Pronostic : Tremblay

Date et Heure :  06/12/2017 A 20:30:00
Lieu : PALAIS DES SPORTS - RUE JULES FERRY - TREMBLAY EN FRANCE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - FENIX TOULOUSE HANDBALL

Pronostic : St Raphaël

Date et Heure :  06/12/2017 A 20:45:00
Lieu : PALAIS DES SPORTS - Rue des Châtaigniers - ST RAPHAEL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - USAM NIMES GARD

Pronostic : Chambéry

Date et Heure :  07/12/2017 A 20:00:00
Lieu :  LE PHARE - 800 Avenue du Grand Arietaz - CHAMBERY
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

HBC NANTES - PARIS SAINT-GERMAIN HANDBALL

Pronostic : Nantes

Date et Heure :  07/12/2017 A 20:45:00
Lieu : HALL XXL - ExpoNantes Route de St-Joseph de Port - NANTES
Lien Google Maps vers la salle 

© Yves Michel
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités