mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Toulon sous huitaine
LFH : Toulon sous huitaine
22 Janvier 2018 | France > LFH
En attendant le résultat de Chambray à Issy/Paris, pour la clôture de la quinzième journée, Toulon s’est replacé dans la course aux play-offs. En battant difficilement Le Havre (29-28), les Varoises récupèrent la huitième et dernière place qualificative. Elles repoussent les Normandes à deux longueurs. Le leader Metz et Nice, son dauphin temporaire, se sont imposés dans la douleur, respectivement à Besançon et à Dijon. A Bourg-de-Péage, Nantes signe sa première victoire à l’extérieur (24-34) depuis près d’un trimestre.


Un pas en avant, deux en arrière. Dans la perspective d’une qualification en quarts de finale, Le Havre est le grand perdant de la semaine écoulée. Si la défaite à domicile infligée par le champion messin, en match avancé de la 18ème journée (19-31), était prévisible, celle subie trois jours plus tard à Toulon/Saint-Cyr (29-28), pour le compte de la 15ème journée, est une vraie contre-performance. Car l’hôte malveillant n’est autre qu’un adversaire direct pour la huitième place. Le strapontin le plus convoité de la fin de saison, assurément.

http://www.handzone.net/upload/actus/d1f/2017-2018/j15/h60q5288.jpg

Certes, Juliana Malta Varela (6 buts) n’a pas déçu. Une constante depuis son arrivée en Normandie comme joker, dans le courant de l’automne. Certes, les promues sont restées en permanence dans les rétros des Varoises, revenant par exemple de quatre à un but dans l’ultime ligne droite (27-23 à la 51ème, puis 28-27 à la 57ème). Mais avec un effectif toujours rikiki (deux rotations dans le champ), elles ont manqué de carburant et de lucidité pour conclure.

Le seul jet de 7 mètres concédé par Le Havre, converti par une Djénéba Tandjan brillante tout du long (6/6), a donné la victoire aux Toulonnaises. Lesquelles ont pu aussi compter sur Khavronina (6 buts) et Abdourahim (5) à l’arrière afin d’enchaîner un troisième résultat positif en quatre matches sous la férule de Sandor Rac. Mais celui-ci pourrait laisser des traces : Laura Gaudefroy (genou droit) pourrait avoir terminé sa saison prématurément, Jessy Kramer s’est foulé le pied droit en première période…

A Nantes, Ekoh résonne très fort

http://www.handzone.net/upload/actus/d1f/2017-2018/j15/ekoh_pp.jpg

Devant, les favoris ont tenu leurs rangs. Avec plus ou moins d’aisance. Le Nantes LA en général, et Karichma Ekoh (9/12, son record en LFH) en particulier, ont déroulé à Bourg-de-Péage (24-34). Avant de pouvoir célébrer sa dixième victoire, de se réinstaller provisoirement en deuxième position, Nice a dû remonter quatre buts à Dijon (16-12 à la 37ème, 19-20 à la 51ème, 21-24 à l’arrivée). Preuve que la lanterne rouge, malgré sa position quasi inextricable, reste pleinement mobilisée.

Metz a également connu quelques turbulences à Besançon. Le 6-0 façonné dans le troisième quart d’heure (17-17, 31ème puis 17-23) a été détricoté par Kolczynski et Kouyaté dans le quatrième (26-27, 58ème). Ailly Luciano, l’une des quatre Dragonnes à cinq buts samedi, a assuré la continuité de la série de victoires (26-28, puis 27-28).

Cette journée mouvementée s’achèvera mercredi, avec les deux affiches impliquant nos représentants en Coupe EHF. Défait sur la scène européenne à Randers samedi (26-18), Brest voudra récupérer ses trois points d’avance sur Nice à Fleury-les-Aubrais. Plus fortuné au Danemark (succès 29-30 à Copenhague), Issy/Paris à la reconquête de la quatrième place à Chambray-les-Tours, soumis à une obligation de résultat pour réintégrer le fameux Top 8...
© Laurent Hoppe
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.