mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Nice avait le cœur bien accroché
LFH : Nice avait le cœur bien accroché
13 Septembre 2018 | France > LFH

Résumé de la quatrième journée.

Derrière Metz et Brest, les duettistes toujours invaincus, le deuxième wagon a perdu un passager mercredi. Bien meilleur après la mi-temps qu'avant, Fleury-les-Aubrais a échoué à un but de Nice (28-29) et concède une deuxième défaite. La nouvelle équipe de Mélissa Agathe s'est fait peur, mais signe bien sa troisième victoire d'affilée. L'OGCN partage la troisième place avec Paris (vainqueur de Toulon, 26-29) et Besançon, qui a accablé Saint-Amand-les-Eaux (38-20).

Cartésiens, conformistes, passez votre chemin. Ce Fleury-les-Aubrais – Nice n'était pas du tout fait pour vous. Le face-à-face des poursuivants a accouché d'une trame totalement décousue, imprévisible. Pour vous la faire courte, l'OGCN, meilleure défense des trois premières journées, a annexé la première mi-temps par une efficacité sidérante... en attaque (82 %). Dissipées, au plus bas dans le deuxième quart-temps (10-17, 24'), les Loirétaines ont quand même trouvé le moyen d'égaliser à la 57ème (28-28, Lacrabère en deux temps), et de se procurer une balle - inédite - de +1.

L'histoire aurait été encore plus délirante si Bruna De Paula, dans un énième numéro de soliste (7 buts, meilleur total avec Laura Kamdop), n'avait trouvé Colic sur son chemin. Dans la minute de vérité, une feuille morte d'Abdelmalek (28-29, 59'10'') et une passe dans le vide de Sankharé ont ruiné les efforts des jouees de Christophe Cassan. « Il faut faire les efforts défensifs à l'entraînement, et pendant soixante minutes, pour trouver un équilibre », suggère l'entraîneur du FLHB.

Les Azuréennes ont donc failli perdre un match contrôlé une demi-heure de la tête, des épaules, et des bras de leurs gauchères (Blonbou, Martin). « En ayant trop confiance au niveau du score, on a un peu relâché, concède Mélissa Agathe, meilleure passeuse visiteuse (5). C'était le piège. Après, je connais Fleury par cœur (elle y jouait jusqu'à la saison dernière). Je savais très bien qu'elles allaient remonter en deuxième mi-temps. On n'a pas su gérer le +6, mais on a su gérer la victoire, au final. »

Gagnantes deux fois de suite dans la région Centre-Val de Loire (17-19 à Chambray, vendredi), Ehsan Abdelmalek et les Niçoises sont troisièmes ex aequo (10 points), derrière les coleaders invaincus. « Après le match de Nantes, perdu d'un but (22-21, le 29 août), on s'était donné comme objectif de gagner les trois suivants, confie la capitaine, aussi inspirée (7/8) que démonstrative au buzzer. On verra dimanche contre Besançon, une grosse équipe que l'on respecte beaucoup. Mais les matches chez nous, ce sont des finales. J'espère qu'on cherchera aussi les trois points. »

Metz leader pour une poignée de buts

Messines et Brestoises ne font que ça depuis deux semaines. Elles ont enquillé un quatrième succès de rang, avec plus de simplicité pour les premières. Les championnes en titre ont tronçonné Dijon (40-23, 9 buts de Manon Houette), si bien bichonné le goal-average qu'elles reprennent la tête grâce à... une meilleure attaque (+49, 141 buts pour). A domicile, le BBH a été tenu en respect un peu plus longtemps par Nantes (4-6, 12' puis 10-9, mi-temps). Le 6-0 exécuté à la reprise, moment de grâce de Constance Mauny (4 réalisations entre la 35ème et la 42ème, 7 au total), a fait pencher le derby de l'Ouest côté finistérien (24-18). Besançon s'est également imposé sur son sol, infligeant à Saint-Amand-les-Eaux une quatrième désillusion post-montée (38-20).

Paris 92 aime voyager, ces jours-ci. A peine rentrées de Macédoine, le billet pour le deuxième tour de Coupe EHF en poche, les partenaires de Tamara Horacek (10/17) ont de nouveau gagné en déplacement. Malgré une deuxième mi-temps moins aboutie, durant laquelle le binôme Abdourahim/Sajka a donné un second souffle à Toulon (14-18, 34' puis 22-20, 45'), elles ont de nouveau gagné (26-29). Limité à 17 buts par les Niçoises quatre jours plus tôt, Chambray-les-Tours a retrouvé son allant offensif à Bourg-de-Péage, battu 29-33.


DROME HANDBALL BOURG DE PEAGE - CHAMBRAY TOURAINE HANDBALL

29 - 33 (mi-temps : 14-17)
Statistiques du match

Arbitres : MM. Bounouara et Sami. 750 spectateurs.

*****************************

FLEURY LOIRET HANDBALL - OGC NICE COTE D'AZUR HANDBALL

28 - 29 (mi-temps : 13-19)
Statistiques du match

Arbitres : MM. Buy et Duclos. 1100 spectateurs.

*****************************

METZ HANDBALL - JDA DIJON HANDBALL

40 - 23 (mi-temps : 20-13)
Statistiques du match

Arbitres : MM. Heddid et Picot. 1500 spectateurs.

*****************************

ES BESANCON FEMININ - HBC ST AMAND LES EAUX PORTE DU HAINAUT

38 - 20 (mi-temps : 19-12)
Statistiques du match

Arbitres : MM. Chami et Mili. 1500 spectateurs.

*****************************

TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL - PARIS 92

26 - 29 (mi-temps : 12-16)
Statistiques du match

Arbitres : MM. Blanchet et Fitoussi. 1000 spectateurs.

*****************************

BREST BRETAGNE HANDBALL - NANTES ATLANTIQUE HB

24 - 18 (Mi-temps : 10-9)
Statistiques du match

Arbitres : MM. K. et R. Gasmi. 3814 spectateurs.

Le diaporama du match par Patricia Merer


© Laurent Hoppe
Partager sur Facebook
Effectifs de METZ HB
Gabriel LOTZ | Samedi 15 Septembre 2018 (10h07)
Evolutions des éffectifs.


LFH+N1F: Kyra Viven Csapo a quitté le club.



N1F Poule 3


Arrivées : Julie Le Blévec (Bouc Beller, N1F) Léa Ballureau (Montigny, N2F) Aaricia Smits (Trèves, Allemagne) Sharon Noitmeer (Dalfsen, Pays-Bas).


Départs : Ornella Dos Reis (Sambre Avenois, D2F) Ophélie Tonds (Plan-de-Cuques, D2F) Charlène Ndzengani (Gabon) Joy Wirtz (Stuttgart, Allemagne) Lilou Begon (Fleury-lès-Aubrais, N1F).
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.

Pari de handball stakers.com