mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Metz a du caractère
Metz a du caractère
19 Mars 2011 | Europe

Battues d’un but (28-29) chez elles, les Messines sont néanmoins qualifiées pour la demi-finale de la Coupe des Coupes grâce à leur victoire héroïque (26-29) il y a huit jours en Russie.

Metz s’est qualifié pour la quatrième demi-finale de son histoire en Coupe des Coupes. Malgré sa défaite (28-29), ce samedi soir devant 4700 spectateurs dans son fief des Arènes, le leader de la LFH accède donc au dernier carré grâce à sa victoire héroïque (26-29) acquise de haute lutte il y a une semaine à Zvenigorod, dans la banlieue de Moscou. « Cardiaques, s’abstenir, commente Cléopatre Darleux au buzzer. C’était beaucoup plus disputé qu’à l’aller. »

En effet, gênées par la défense moscovite en 1-5 avec Kuznetcova ou Dmitrieva en pointe, les coéquipières de Nina Kanto courent après le score, comptant même trois fois quatre buts de retard (5-9 à la 12e, 6-10 à la 15e et 7-11 à la 18e). Pire, derrière, les gardiennes tricolores sont victimes d’une protection trop laxiste face à Postnova (9/12), Sen (5/8) ou encore Gruzdeva (7/10) : en huit minutes, Amandine Leynaud n’arrêtera aucun tir et Cléo Darleux sera créditée d’une seule parade.

Il faudra attendre exactement 24’08’’ pour voir les Lorraines revenir à parité (12-12) par Martine Ringayen. Le bras de fer attendu a bien lieu de la part de la formation d’un Evgeny Trefilov des grands soirs !

On pense la délivrance venue à la reprise (19-16 à la 33e, 20-17 à la 35e et 24-21 à la 44e). Mais quelques mauvaises passes et des balles perdues par excès de précipitation redonnent espoir aux partenaires de Tatiana Alizar (16 parades). En onze minutes, Metz encaisse un cinglant 6-1 (25-27 à la 55e). Les supporters retiennent leur souffle. A 26-28 (56e), Alizar détourne un penalty de l’irréprochable Svetlana Ognjenovic avant que Liudmila Postnova ne transforme son jet de sept mètres (26-29 à la 58e). L’égalité parfaite sur l’ensemble des deux matches ! Si Zvezda marque, Metz passe à la trappe… La tension est à son comble dans les travées des Arènes. Finalement, le salut viendra d’Allison Pineau et de Katty Piejos qui envoient ainsi les Mosellanes au septième ciel. « C’est l’année où tout est possible, souffle Nina Kanto. On est une équipe de coupe. Ce soir, Zvezda était plus fort, mais on passe avec le cœur. »

Soulagé, Sébastien Gardillou pouvait se détendre au buzzer : « Ce fut un combat énorme. Mon collectif ne lâche pas. Il a du caractère. Mais, ce soir, j’ai vu d’autres joueuses qu’à l’aller face à nous. J’ai une équipe de coupe… j’espère qu’elle réussira aussi en championnat. »

METZ - ZVEZDA : 28-29
Palais omnisports des Arènes.
4700 spectateurs.
Arbitres : MM. Jurinovic et Mrvica (Cro).
Mi-temps : 17-16.
Exclusions contre Metz : Franic (42e) ; contre Zvenigorod : Sen (18e, 55e), Kuznetcova (35e).
Penaltys pour Metz : Ognjenovic (17e, 26e, 29e, 35e, 44e, 55e); pour Zvenigorod : Postnova (25e, 45e, 58e), Sen (38e).

* METZ.
Gardiennes :
Leynaud (1re à la 8e et 31e à la 55e, 7 arrêts dont 0 pen./2), Darleux (9e à la 30e et 56e à la 60e, 2 arrêts dont 0 pen./2)
Joueuses de champ: Cissé (1/1), Mendy (1/1), Kanto (3/5), Pineau (6/12), Abdellahi (1/1), Piejos (3/8), Schmele, Franic (3/8), Ringayen (1/1), Ognjenovic (8/10 dont 6 pen./7), Horvat (1/5).
Entraîneur : Sébastien Gardillou.

* ZVEZDA ZVENIGOROD.
Gardiennes :
Alizar (1re à la 60e, 16 arrêts dont 1 pen./6), Saidova (0 pen./1)
Joueuses de champ : Karpenko (3/4), Postnova (9/12 dont 3 pen./3), Dmitrieva (2/2), Kuznetcova (2/3), Gruzdeva (7/10), Koroleva, Anisimova, Sen (5/8 dont 1 pen./1), Potapenko, Chernova (1/2), Vinogradova, Vetkova (0/1).
Entraîneur : Evgeny Trefilov.

© Lionel Willems
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités


La LFH en Live avec Handvision

Les lives sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs de la Ligue, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute.