mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le talent français s’exporte bien en Tunisie
Le talent français s’exporte bien en Tunisie
18 Juillet 2011 | International > Mondial

C’est assurément la mauvaise blague de l’après-midi et sans doute de la journée. Une équipe sans âme et sans envie a perdu contre la Tunisie de 9 buts (31-22). Ce n’est pas de n’importe quelle équipe dont il s’agit. C’est la France. Et pour les Tunisiens et leur coach Alain Portes, ce genre de victoire compte presque double.

Oui, il y a de quoi être en colère car de vrai match de handball côté français, il n’y en a pas eu. On a bien cru à un sursaut d’orgueil lorsque à la moitié de la seconde période alors qu’ils étaient menés de 7 puis de 5 buts, les Tricolores, sont revenus à seulement deux longueurs grâce notamment au coup de rein de Thomas Capella (peut-être ce lundi, le seul à surnager dans le naufrage collectif). Mais cet adversaire tunisien a eu la clairvoyance de ne jamais baisser les bras. Rien que pour cela il mérite le respect. 

Le score s’est affolé à l’avantage des protégés d’Alain Portes, lorsque les Français ont commencé à buter sur leur gardien Mohammed Sfar (24 arrêts à plus de 50%) et surtout lorsque ces mêmes Français se sont entêtés à proposer une défense aussi écartée que perméable dans laquelle l’arrière gauche Mosbah Sanaï, le demi-centre Abdel Ben Salah et le vigipivot Marouan Chouiref ont vite pris plaisir à s’engouffrer et marquer. Et comme sur leurs rares attaques, les Tricolores se retrouvaient en échec au tir ou perdaient des ballons (27 sur l’ensemble de la rencontre !), les cinq buts sanctionnant le score en faveur des Tunisiens à la pause (14-9), étaient tout à fait logique.

A cet instant,  on se disait que l’intimité du huis clos allait produire son effet. Que Valentin Porte, en bon capitaine ou qu’un autre cadre de l’équipe, allait prendre la parole et secouer ce collectif qui jusque là avait paru bien amorphe. Apparemment, les mots ont été dits mais leur portée n’a pas franchi le mur du vestiaire. Car de retour sur le parquet, les généreux Tunisiens ont remis une tournée (17-10 à la 33ème). Et ce, malgré un changement tactique des Français, contraints de passer en 6/0 pour endiguer (sans grand effet à ce moment-là, 18-13 à la 38ème) la furia tunisienne. A cet instant, un fait de jeu a bien failli enrayer la marche en avant de la Tunisie.

A la 39ème minute, l’arrière Wael Jallouz plus judoka qu’handballeur, arrêtait sur sa lancée Thomas Capella. Le gaucher tricolore mettra un moment à recouvrer ses esprits, le Tunisien lui, se voyant signifier la porte de la sortie. Il avait vu rouge, il prenait un rouge. Normal !  Les Français vont en profiter pour imposer un cinglant 3/0 mais malgré quelques signes apparents de nervosité (2’ pour Sanaï), le banc tunisien laissait passer l’orage. Et comme Mohammed Sfar, meilleur gardien du Mondial cadets en 2008 continuait son festival, la Tunisie restait devant et même reprenait le large face à une équipe française qui venait de faire illusion à peine cinq petites minutes. Sans être géniaux mais au courage et à la volonté, les joueurs d’Alain Portes ne vont jamais rien lâcher. Pire même, ils vont continuer à imposer leur tempo, aidés en cela par une défense française bien trop hésitante. Pas de taulier dans la place, un manque de conviction au tir, les Tricolores vont carrément abdiquer en fin de rencontre. 31-22, ça fait lourd dans la tête pour une équipe qui avait des ambitions de podium sur ce Mondial.

Rien n’est perdu, loin de là. Mais y’a-t-il encore une âme dans cette équipe ? L’équation est simple. Si le Chili, adversaire réputé le plus faible de la poule est jeudi,  largement à la portée de Valentin Porte et consorts, pour se qualifier, les Bleus devront au minimum s’imposer dans un des deux matches restants, contre la Serbie, ce mardi ou la Slovénie, vendredi. Contre la Serbie, la tâche s’annonçait déjà difficile. Elle est rendue encore plus compliquée depuis la défaite des joueurs des Balkans face à l’étonnante Norvège (29-26). Un petit point en deux matches, le butin est bien maigre ! On attend au moins un sursaut d’orgueil de la part des Français.

A Thessalonique, Salle YMCA
Le lundi 18 juillet 2011 à 14h00
Tunisie - France : 31 - 22 (Mi-temps : 14-9)
Arbitres :
MM OPAVA Jiri et VALEK Pavel (République Tchèque)

Statistiques du match
France

Nom Tirs Pen PD BP AV 2' Ex TJ
2 MARROUX G. 3/5 1/2 1 1   1   00:49:01
3 MAHE Kentin 2/8 0/1 3         00:38:57
4 ZENS Nicolas               00:00:00
5 BARRERE Thomas 0/1             00:03:40
7 MASSARD Steve               00:00:00
8 GILBERT Maxime 4/6   4 1       00:31:13
9 DENAT Julien 0/1             00:02:14
10 GREBILLE Mathieu 1/7   2 1 1     00:57:41
11 CAPELLA Thomas 7/12   1         00:56:18
12 HUYGHE Nicolas               00:13:24
13 PORTE Valentin 3/5     2 1     00:57:45
16 BONNEFOI Kevin 0/1   1         00:46:36
17 MARCHE Pierre               00:00:00
20 AFGOUR Benjamin 1/3   1 1       00:56:44
21 MORENCY Cyril 1/1       1     00:00:00
22 MAYAYO Simon               00:06:11
Gardiens Nom Arrêts Pen            
12 HUYGHE Nicolas 0/7             00:13:24
16 BONNEFOI Kevin 12/36             00:46:36

Tunisie

Nom Tirs Pen PD BP AV 2' Ex TJ
1 SFAR Mohamed     2         01:00:00
3 RIDENE Aymen               00:00:00
4 BOUSSAHA Hafed 2/2   1         00:12:00
5 CHOUIREF Marouan 5/7     2   2   01:00:00
6 HAMMAMI Hamdi               00:24:49
7 TOUMI Aymen 4/4             00:13:24
12 BELFKIH Khalil               00:00:00
13 BANNOUR Amine               00:00:00
15 HOSNI Oussama 1/1   2 1 1 2   00:30:36
16 BEN SASSI Omar               00:00:00
17 AMRI Nidhal 3/12   2   1     00:51:06
19 MAAREF Mohamed J               00:01:06
20 SANAI Mosbah 7/11   6 1   1   00:58:48
21 BOUGHANMI O. 4/8     1   1   00:58:53
22 BEN SALAH A. 5/14   2         00:49:10
31 JALLOUZ Wael             1 00:00:00
Gardiens Nom Arrêts Pen            
1 SFAR Mohamed 22/44 2/3           01:00:00

Retrouvez dès à présent les anecdotes autour du Mondial juniors sur http://totalhand.canalblog.com . Avec en prime, le « Mahétoscope », à l’intérieur du groupe France, comme si vous y étiez grâce à Kentin Mahé !


De notre envoyé spécial à Thessalonique

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités