mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Noisy toujours maître du jeu
Noisy toujours maître du jeu
11 Septembre 2011 | France > Division 2F

Pour sa toute nouvelle aventure en D2, le promu Nantais a manqué son ouverture à domicile en encaissant un revers net et sans bavure face au champion sortant de la division, Noisy le Grand (27-31). Les Parisiennes de Daniel Deherme ont su exploiter à fond leurs capacités naturelles d'accélération mais aussi et surtout profiter d'une trop grande fébrilité chez des Nantaises tétanisées par l'enjeu durant la première mi-temps.

Une grosse envie de part et d'autres dès le coup de sifflet inaugural de cet exercice 2011/12 : pour sa toute première apparition en D2 depuis 2005, le NLA se devait d'être à la hauteur des ambitions affichées et d'un budget conséquent pour un simple promu (600.000€). Mais face à l'expérience du champion Noiséen, Nantes courbe l'échine dans le premier quart d'heure : le trio d'arrières, Sandra Montabord - Louis Thomé - Raphaelle Dos Reis, secoue l'arrière-garde locale (4-8, 12').

Nantes tente bien de répliquer par sa demi-centre Maria Bals qui perfore par 2 fois la gardienne visiteuse Anca Grosu plein axe (7-8, 16'). Mais c'est bien là l'unique motif de satisfaction chez des Nantaises hors sujet en première période et visiblement tétanisées par l'enjeu, à l'image d'une Marion Anti en difficulté.

La défense très mobile de Noisy ne laisse aucun répit à son hôte. Agressif défensivement, le collectif Séquano-Dyonisien profite de quelques transmissions Nantaises dans les chaussettes pour monter les balles en un temps éclair. Le temps mort de Stéphane Moualek (10-14, 23') n'y change rien, Noisy accélère le rythme et coule définitivement le navire NLA.

LE RÉALISME EST NOISÉEN

Sandra Montabord, remarquable de précision, balance des missiles hors de portée du duo Obein - Nicolas, Louise Thomé prend à merveille les intervalles et l'expérimentée Peggy Chappe ne se fait pas prier pour convertir les offrandes en contre-attaque. Nantes est dépassé dans tous les compartiments du jeu et encaisse un lourd handicap sans réagir, Noisy mène ainsi facilement à la pause (13-20, 30').

Au retour des vestiaires, on croit Noisy capable de gérer en bon père de famille une confortable marge d'avance. C'est mal connaître un NLA piqué au vif après cette entame ratée. A l'image du premier arrêt de Wendy Obein à la 31ème ou encore de la détermination affichée par Maria Bals, Nantes tente un come-back impossible. Gaelle Le Hir, combative au pivot, permet à son équipe de reprendre espoir (18-22, 36').

Moins sanctionnées qu'en première période, les visiteuses Franciliennes calment la révolte Nantaise. Anca Grosu fait quelques arrêts déterminants, la machine Noiséenne reprend le chemin du but adverse grâce notamment aux jets de 7 mètres de Cathy Djouhan. Le 4-0 est rédhibitoire aux abords du dernier quart d'heure (18-26, 42'), Noisy a fait le plus dur.

Il est dit que Nantes ne reviendra plus... alors Nantes s'attache à réduire l'écart et le fait plutôt bien. Des motifs de satisfaction certes trop tardifs comme par exemple le retour de Marion Anti plein centre et de Viorica Pavel sur penalty (23-27, 46'). La fatigue se fait ressentir dans le money-time, Noisy parvient tout de même à terminer le travail par Louise Thomé, particulièrement brillante ce dimanche après-midi sur les bords de Loire.

Noisy s'impose sans trembler grâce à une défense compacte, une montée de balle efficace et un trio d'arrières en réussite (27-31). Dans la lignée de la saison dernière, Noisy s'appuie incontestablement sur un savoir-faire collectif admirable. A l'inverse de son adversaire du soir, Nantes va devoir évacuer la pression d'une entrée en matière manquée et retrouver une défense qui était, dans un passé très récent, son incontestable atout n°1.

Commentaires d'après-match :

Stéphane Moualek (entraîneur de Nantes)
"En première, on était pas dans l'intensité que requiert un match de D2. Notre attaque balbutie, on a vu malheureusement une déliquescence du jeu d'attaque. En seconde, avec plus d'agressivité en défense, une 6-0 plus efficace, çà a beaucoup mieux fonctionné. Cette réaction en 2ème période est plutôt intéressante... Il faudra s'améliorer sur certains postes, notamment aux ailes. Mais je ne suis pas inquiet pour la suite, on jouera beaucoup mieux dans pas longtemps."

Wendy Obein (capitaine de Nantes)
"C'est une grosse déception. C'est le premier match en D2, à la maison. Il y a eu une pression qu'on a pas su gérer. En deuxième, on montre un meilleur visage. Malgré tout, il faut rester positive pour la suite et vite se remettre en selle".

Daniel Deherme (entraîneur de Noisy le Grand)
"J'ai cherché le maximum de relâchement, une méthode déjà prouvée l'an dernier. Le seul moyen de s'imposer, c'était de ne pas les laisser s'installer dans le jeu. On a réussi notre but, à savoir faire douter les Nantaises par rapport à la pression qu'elles avaient. On a plus d'expérience dans nos relations, mais je pense que c'est Nantes avant tout qui perd le match".

NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB - NOISY LE GRAND HB
27-31 (mi-temps : 13-20)
Statistiques du match

Lieu :
SALLE 500 - Palais des sports
rue andré Tardieu 44200 NANTES
Date :
Le 11/09/2011 16h00
Arbitres :
LANGEVIN EMMANUEL
RAGAINE LUDOVIC

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités