mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Vive l'anarchie !
Vive l'anarchie !
22 Novembre 2011 | France > LNH

La 10ème journée de D.1 masculine sera encore cette semaine, comme a pu l’écrire Michel Audiard dans les "Tontons Flingueurs’’, « éparpillée par petits bouts, façon puzzle ». Quatre matches ce mercredi, un jeudi, un autre vendredi et le dernier, dimanche. Et espérons-le comme depuis le début de la saison, ce nouveau chapitre réservera son lot de surprises et de succès inattendus. 

Les journées se suivent et ont du mal à se ressembler, tant depuis le début de la saison, l’issue de certains matches procure quelques rebondissements inattendus. « Tout le monde peut gagner chez tout le monde » est le leitmotiv qui revient le plus souvent. 

Mais voilà, Montpellier est déjà seul aux commandes de la D.1 masculine ! Exceptée la saison dernière où la troupe de Patrice Canayer avait décroché dès la 6ème journée (suite à une défaite à Chambéry) et avait du attendre la fin avril pour régner sans partage sur la D.1. Lors des exercices précédents, Montpellier a souvent été plus expéditif. Prise du pouvoir dès la 4ème journée en 2009 et même dès la 2ème, en septembre 2008. On pourra d’ailleurs remarquer que dès que les Héraultais se sont installés seuls sur le trône, personne n’a pu les en déloger. 

Est-ce à dire cette saison que le titre a été décerné dès la 9ème journée ? Nous attendrons le 22 décembre avec le Chambéry-Montpellier pour être fixé. 

Avant cette échéance, d’autres équipes pourraient s’inspirer de Paris qui la semaine dernière, a bien failli causer la surprise. Tiens, par exemple, Tremblay qui vient de battre Chambéry et qui jeudi se déplace à Bougnol. Dans son discours, Stéphane Imbratta rappellera à ses joueurs que « tout est possible » et qu’un soir de mars 2009, certains d’entre eux comme Mongin, Ostertag, Sall ou autres Prat étaient allés s’imposer en terre héraultaise.

Ce mercredi donc, quatre matches sont au programme, à commencer par Chambéry, dauphin de Montpellier qui accueille Toulouse. Les Savoyards restent sur deux défaites. Une en championnat (de 6 buts à Tremblay) et en Ligue des Champions (de 2 buts contre Zagreb). En une semaine, les hommes de Philippe Gardent se sont mis dans une position assez délicate. « Le plus inquiétant, c’est ce revers à Tremblay, confie Cyril Dumoulin. On a montré tant de faiblesses ! A nous de prouver que ce n’était qu’un faux-pas. » A Chambéry, l’équilibre est finalement instable et les rotations limitées. La situation s’est aggravée depuis la blessure à la jambe de Xavier Barachet. L’arrière international ne devrait revenir sur les parquets que pour le déplacement à Zagreb, samedi prochain ou peut-être dès ce mercredi, contre Toulouse. « On parle du poste d’arrière droit où Xav’ est omniprésent depuis le début de la saison, remarque son camarade gardien de buts. On n’était vraiment pas préparé à son absence. On a trouvé un début de solution contre Zagreb , espérons que nous serons mieux contre Toulouse. » Si elle ne veut pas se laisser irrémédiablement décrocher et avant le clasico de décembre, l'équipe de Chambéry doit battre Toulouse qui reste sur une bonne série malgré une contre-performance à domicile face à Sélestat. « Toulouse est capable du meilleur comme du pire, relève Cyril Dumoulin. C’est quand même une équipe qui nous fait peur. Vue cette année, l’homogénéité du championnat, on sait que nous sommes en danger sur beaucoup de matches. Cela demande une grosse débauche d’énergie et contre Toulouse, il va encore falloir sortir les gros moyens. » D’autant qu’en face, le portier chambérien retrouvera Daouda Karaboué, son rival mais néanmoins partenaire chez les Bleus. « Très sincèrement, si je me concentre sur ce fait-là pour ce match-là, je me trompe d’objectif. Avec tout le respect que je lui dois, Toulouse ne se résume pas qu’à ‘’Doudou’’. Je ne pense pas que le sélectionneur national base sa réflexion sur une seule opposition entre nous. » Chambéry est donc au pied du mur et devra resserrer les rangs d’autant que Laurent Busselier, victime d’une élongation à l’épaule droite, sera absent pendant une semaine. Côté toulousain, seul Damien Kabengélé ne fera pas le voyage en Savoie. Le joueur a écopé de deux matches de suspension dont un ferme, pour attitude anti-sportive à l'issue de la rencontre à Tremblay. Toulouse a décidé de ne pas faire appel de la sanction.

La victoire face à Tremblay avait redonné de l’air, la défaite contre Dunkerque a replongé Ivry dans le doute. Davor Dominikovic s’est de nouveau blessé au genou, Diego Simonet, à l’épaule et tous deux sont incertains pour le rendez-vous contre St Raphaël. Le casse-tête continue pour Pascal Léandri qui, on s’en doute, est impatient de retrouver un effectif au complet. Toutefois, les blessures de Fabien Ruiz (rupture du tendon d’Achille) et de Thomas Zirn (rupture des croisés) ont sérieusement entamé l’équilibre de l’équipe. «  Nous sommes à la recherche d’un joker médical, avoue l’entraîneur val-de-marnais. Un arrière étranger dont le contrat est sur le point d’être finalisé mais tant que ce n’est pas signé… Il y a ensuite l’interrogation sur le poste d’ailier droit. » En effet, en début de saison, après le départ d’Olivier Marroux pour Chambéry, le staff ivryen avait fait le pari de faire confiance à deux jeunes de 20 et 21 ans du centre de formation, Thomas Zirn et Jocelyn Pitocco. Le premier n’est plus opérationnel, le second un peu tendre pour assumer seul, la charge dans ce couloir droit. Ivry devra bourse délier et trouver là aussi, une solution. « Quelle que soit la configuration de l'équipe, nous allons désormais disputer des finales de coupe» se plait à dire Pascal Léandri.  L’adversaire varois sort d’un match difficile gagné d’un but contre Istres et entame trois semaines éprouvantes avec 6 ou 7 matches (en fonction de la demi-finale de coupe de la Ligue) répartis sur trois compétitions (championnat, coupe EHF et Final Four). Privés toujours de leur arrière droit Jan Stehlik, les hommes de Christian Gaudin n’ont pris que deux points lors des quatre derniers matches. 

Tracas pour l’entraîneur d’Ivry, tracas pour l’entraîneur de Nîmes. Avant d'accueillir Nantes, Jérôme Chauvet est un homme inquiet. La 2ème mi-temps produite par ses joueurs à Sélestat l’a plongé dans le doute. « Tout a pété en 30 minutes, se désole le technicien gardois. Nous étions parvenus à réaliser une assez bonne 1ère période mais on a pris un orage en seconde. Sans pouvoir réagir, il n’y avait plus rien en défense, plus rien en attaque, plus de jeu rapide, rien ! » Et c’est vrai que les Nîmois jouent depuis quelques temps sur la corde raide avec notamment le plus gros pépin de ces dernières semaines, l’arrêt de Yassine Idrissi (notre photo). Comme il l’a confirmé dans un quotidien local, le gardien de buts souffre d’une péricardite et a du stopper net toute activité handball. Privée de son gardien n°1, l’Usam se retrouve fortement handicapée. « N’importe quelle équipe, à qui il arrive une telle tuile, confirme Jérôme Chauvet, serait dans l’embarras. Sans faire injure à Emile, notre 2ème gardien (ndlr : Mansuy-Fèvre), j’espère qu'il va se mettre vite au niveau du 1er. Avec les matches que Yassine avait fait jusque-là, il était une de mes pièces maîtresses. » De là envisager l’arrivée d’un joker médical ? « Nous ne sommes pas dans cette logique et en plus, l’arrêt médical qui est d’un mois, ne nous l’autorise pas. » L’entraîneur nîmois veut retrouver un peu plus de sérénité et des joueurs qui ne se compliquent pas la vie. « C’est vrai qu’il faut vite trouver des solutions mais sans se mettre le feu et surtout en raisonnant simple. On ne peut pas être trop ambitieux à faire beaucoup de choses dans un match. » L’adversaire nantais lui non plus, ne traverse pas une période sans nuage. Deux points seulement pris en 5 rencontres, avec le banc dont il dispose, Nantes aurait pu espérer mieux. Les joueurs de Thierry Anti ne saisissent pas l’occasion de tuer le match lorsqu'elle se présente. Et ce scénario est arrivé à maintes reprises. Le HBCN vient à Nîmes pour prendre deux points !

Avis à la population, Seb' est de retour ! Et plus tôt que prévu par dessus le marché. Il sera du moins sur la feuille du match entre Dunkerque et Créteil. Sébastien Bosquet ne devait effectuer sa rentrée que samedi en coupe de l'EHF face aux Hongrois de Balatonfured mais les circonstances ont accéléré le mouvement. « En fait, Pat m'a demandé de me tenir prêt parce que Pierre Soudry s'est bloqué lundi à l'entraînement et il avait un peu mal au cou. ». Trois mois qu'il attendait cela le Nordiste blessé au pied, lors de la rencontre de qualification pour la Ligue des Champions contre Rhein Neckar Löwen. « J'ai fait tout ce qu'il fallait pour revenir au plus haut niveau. Dans ma tête, je suis à 200% après, c'est sûr, physiquement, le rythme d'un match, c'est différent. ». Depuis quelques matches et le retour de Bastien Lamon (l'autre blessé contre RNL), Dunkerque va mieux et a entamé une remontée au classement. Mais Sébastien Bosquet ne veut pas être le Messie: « On doit encore progresser dans le même état d'esprit. Au hand, les individualités sont importantes mais ne font pas tout. Je vais soulager mes coéquipiers mais ils doivent prendre conscience que je ne vais pas tout solutionner.» De son côté, Créteil qui avait si bien négocié son début de saison, s'est pris les pieds dans le tapis dimanche, à domicile, face à Cesson. Et avant de recevoir Montpellier, dans une semaine, les joueurs de Benjamin Pavoni ont promis de se remettre en question lors de leur déplacement dans le Nord. Chiche !

Alors que ce jeudi, Montpellier accueillera Tremblay devant les caméras de Canal+ Sport (voir l'interview du pivot montpelliérain Issam Tej), deux matches fermeront la marche de cette 10ème journée. 

Des trois joueurs polonais en activité cette saison en LNH, Pawel Podsiadlo (notre photo) est celui qui a le plus marqué les esprits. L'arrière gauche venu à l'intersaison de Kielce est le véritable poumon de Sélestat (47 buts inscrits dont cinq penaltys). Son entente avec Fred Beauregard est exemplaire et d'ailleurs, lors de la dernière victoire face à Nîmes, les deux hommes ont été deux véritables cauchemars pour le gardien adverse, "Olo" comme ses coéquipiers le surnomment, marquant à 12 reprises ! Après des débuts discrets, le droitier de 25 ans montre ses réelles capacités et son pouvoir d'adaptation au championnat français est fulgurant. Il est buteur mais également passeur. Bref, Cesson qui accueille ce vendredi Sélestat, sera sur ses gardes. Les Bretons restent sur deux succès en déplacement à Paris et Créteil. Comme le faisait remarquer David Christmann, à l'issue de ces deux bons résultats, « il faut désormais que nous soyons plus sereins à domicile ». Le coach cessonnais ne fait qu'un constat: son équipe n'a récolté que deux malheureux points en quatre rencontres au palais des sports de la Valette. C'est exactement le même capital engrangé par Sélestat... à l'extérieur et récemment, à Toulouse. Mais si le volcan "Olo" se réveille, cela peut faire mal !

Treize jours séparent ces deux photos. Le temps pour Ibrahim Diaw de passer d'Istres à Paris. Et ce dimanche, les deux équipes se retrouvent et l'arrière franco-sénégalais ressentira certainement, un pincement au cœur lorsqu'il entrera sur le parquet de la Halle polyvalente. Depuis que le joueur a quitté les Bouches-du-Rhône, les deux équipes sont en échec, deux revers dont le dernier sur la plus petite des marges, à domicile pour Paris (-2) face à Montpellier, en déplacement pour Istres (-1) à St Raphaël.  Au classement, Paris se morfond à la dernière place, Istres est à peine mieux loti, deux places et deux points plus haut. L'issue de cette opposition est capitale pour les Provençaux qui ont une belle occasion de distancer un rival immédiat pour le maintien. 

*****************************

OC CESSON HANDBALL - SELESTAT ALSACE HB

Pronostic : Sélestat

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne 35510 CESSON SEVIGNE
Date :
Le 25/11/2011 20h45
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL - PARIS HANDBALL

Pronostic : Nul

Lieu :
HALLE POLYVALENTE
Quartier de la Pyramide Place Champollion Rue de l'Equerre - Quartier de la Pyramide 13800 ISTRES
Date :
Le 27/11/2011 16h00
Arbitres :
LAZAAR NORDINE
REVERET LAURENT

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - US CRETEIL HANDBALL

Pronostic : Dunkerque

Lieu :
DEWERT (Stade de Flandres)
Salle Dewert Avenue de Rosendael 59140 DUNKERQUE
Date :
Le 23/11/2011 20h00
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - SAINT RAPHAEL VHB

Pronostic : Saint Raphaël

Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre 94200 IVRY SUR SEINE
Date :
Le 23/11/2011 20h00
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - TOULOUSE UNION HANDBALL

Pronostic : Nul

Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY
Date :
Le 23/11/2011 20h00
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

USAM NIMES GARD - HBC NANTES

Pronostic : Nantes

Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES
Date :
Le 23/11/2011 20h00
Arbitres :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

Pronostic : Nul

Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand 34090 MONTPELLIER
Date :
Le 24/11/2011 20h45
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités