mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF: Dunkerque humilie Saint Raphaël
EHF: Dunkerque humilie Saint Raphaël
18 Mars 2012 | Europe
Même Dunkerque ne s’y attendait pas ! En quarts de finale de la coupe de l’EHF, les Nordistes se sont imposés à Saint Raphaël sur le score sans appel de 31 à 23. Il faudrait désormais un miracle pour que les Azuréens parviennent à inverser la tendance et se qualifier pour les demi-finales. 

C’est comme si, plein d’étoiles dans les yeux, vous êtes invité en grandes pompes au festival de Cannes et qu’au moment de monter les marches alors que tout le monde scrute votre ascension, vous vous prenez les pieds dans le tapis ! 
C’est un peu ce qui est arrivé ce samedi soir aux joueurs de Saint Raphaël. Les ambassadeurs de la Côte d’Azur n’ont pas tenu leur rang, bien trop dépassés par une équipe de Dunkerque qui avait savamment et consciencieusement préparé son affaire. Car la différence est là. Les camarades de Kornel Nagy (photo de tête) y sont allés avec un moral d'équipe européenne, les Varois, eux, un mental d'une formation du championnat de France. 

On attendait un mano a mano entre gardiens, à ce niveau-là, les spectateurs ont été servis mais aucun n’a pris le pas sur l’autre ou si peu. Vincent Gérard, le visiteur (17 arrêts), et Slavisa Djukanovic, le taulier (15 arrêts), se sont pour ainsi dire neutralisés. Mais alors d’où est venue la faillite côté azuréen ? Une infirmerie bien trop garnie ?  Certainement. Quand Saint Raphaël se présente sans son pivot David Juricek (touché au niveau de l’aine) et qu’Aurélien Abily (blessé au pouce) puis Alexandre Tomas (victime d’une entorse en tout début de rencontre), doivent renoncer, Christian Gaudin, l’entraîneur se retrouve devant un véritable casse-tête. D’autant que la profondeur de son banc n’est pas très conséquente et que la réserve peu habituée à ce genre de joute, est bien trop tendre. Et puis Saint Raphaël sans doute moins que Dunkerque n'a pas encore les reins assez solides pour jouer sur plusieurs tableaux à la fois. 


Dunkerque aurait pu également douter lorsqu’à l’échauffement, Sébastien Bosquet qui boitait bas, a préféré s’abstenir. Mais dans l’adversité, les hommes de Patrick Cazal ont été les plus malins. Ils ne vont mettre finalement qu’un quart d’heure pour prendre les commandes et ne plus les lâcher. Quelques ballons de contre chipés à l’adversaire, une montée de balle irréprochable, un bloc défensif à toute épreuve, bien regroupé devant l’inévitable Vincent Gérard, la soirée va très vite tourner au cauchemar pour les Varois. Seuls, Jan Stehlik et Nicolas Krakowski parviendront à surnager. Pourtant, à la pause, malgré cinq buts à remonter (12-17), les plus optimistes étaient en droit d’attendre un sursaut d’orgueil raphaëlois. 

En vain, puisqu’au retour des vestiaires, les Nordistes vont porter l'estocade au point d'asphyxier définitivement une équipe de Saint Raphaël à la dérive. Le tableau d’affichage va d'ailleurs en profiter pour s’affoler et atteindre par deux fois, un écart de dix longueurs (14-24 avant l’entame du dernier quart d’heure et 21-31 à deux minutes de la fin). Le mal étant largement fait, Dunkerque n'avait plus qu'à gérer une avance substantielle (23-31) qui à la sirène et sans trop s'y attendre, du moins dès le match aller, lui offrait une sacrée option pour envisager très sereinement (doux euphémisme) les portes de la demi-finale de la coupe de l'EHF.  


Pour Saint Raphaël, envisager une qualification relève désormais du miracle. Les chances de s’imposer d’au moins huit buts au stade des Flandres, dimanche prochain, sont possibles mais l'équipe varoise est-elle bien armée pour réussir un tel exploit ?  Rien n'est moins sûr. 

************************************************

Les statistiques du match

A Saint-Raphaël, quart de finale aller de la coupe de l’EHF

Dunkerque bat Saint-Raphaël 31-23      (mi-temps 17-12)

Arbitres : Csaba et Pal Kekes (Hongrie)

Saint-Raphaël : Djukanovic (15 arrêts dont 0/4 pen), Bonnefoi (2 arrêts dont 1/2 pen) - Stehlik (7 dont 3/3 pen) Krakowski (5), Krantz, Claire (1), Tomas, Guillermin (1), Fortuneanu (2), Megannem, Moretti, Caucheteux (3 dont  0/1 pen), Garain (1), Stetsuyra (3), Herbulot.

Dunkerque : Gérard (17 arrêts dont 1/3 pen), Annotel (0/1 pen) - Butto (7 dont 5/6 pen), Afgour (1), Mokrani (5), Soudry (5), Nagy (4), Touati (4), Siakam (4), Emonet (1), Grocaut, Lamon, Nilsson. 

*************************************************

Les autres quarts de finale

Tatran Presov (Slovq) – SC Magdeburg (All) 29-29
RK Gorenje Velenje (Slovn) – Rhein Neckar Löwen (All) 25-27
Dinamo Minsk (Blr) – Frisch Auf Göppingen (All) 27-23
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités