mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le Havre en patron... Fleury au charbon !
Le Havre en patron... Fleury au charbon !
3 Avril 2012 | Europe

Demi-finale aller de la Challenge Cup. L'objectif des deux clubs Français, Le Havre et Fleury, était simple sur cette demi-finale aller à la maison : prendre évidemment un maximum d'avance pour s'éviter un match retour compliqué. Un objectif parfaitement atteint par les Havraises intraitables en défense face aux Croates de Zagreb. Fleury a de son côté brillamment battu Muratpasa mais le retour en Turquie promet d'être très difficile.

Le Havre vit décidemment une superbe fin de saison. Et même si le départ du coach historique Frédéric Bougeant est acté depuis plusieurs semaines, le club Normand multiplie les bonnes nouvelles : la première, c'est évidemment cette qualification aux forceps face à Metz qui lui ouvre les portes de la finale de la Coupe de France à Bercy. La seconde, cette belle victoire obtenue aux Docks Océane contre les Croates de Zagreb. Avec la même constante dans le jeu du HAC, mettre son adversaire sur le reculoir.

La défense, la priorité des priorités au sein du collectif Havrais. Les consignes sont appliquées à la lettre dès l'entame de match, les coéquipières d'Ana De Sousa sont intraitables face à une attaque Croate incapable de transpercer le mur Normand. Et le résultat ne se fait pas attendre : un seul but encaissé dans ce premier quart d'heure de jeu, Le Havre imprime sa marque de fabrique et fait la course en tête en bénéficiant des montées de balle éclairs de Maakan Tounkara et de Paule Baudouin (8-1, 14'). Le Lokomotiva tente de réagir, s'en remettant essentiellement au bras de Natasa Jankovic (11-6, 23').

Le combat défensif sera intense tout au long du match : Le Havre parvient tout de même à rentrer aux vestiaires avec une confortable avance (13-8, 30'). Semblable à l'excellente entame de match, les Havraises, soutenues par les 1.800 fidèles des Docks Océane, jouent la partition quasi-parfaite en mettant Zagreb au supplice. Un début de seconde période totalement à l'avantage du HAC et... dans la logique de la très nette supériorité locale, un score qui gonfle de belle manière (20-11, 42'). Le symbole de cette réussite Havraise, c'est une Linda Pradel exceptionnelle dans son but qui affiche un 51% de réussite.

Les efforts consentis face à Metz et sur ces 45 premières minutes de jeu, Le Havre paie quelque peu sa débauche d'énergie durant le dernier quart d'heure. Avec une avance de 10 buts (23-13, 50'), on se dit que la qualification Havraise ne fait aucun doute désormais... Hélas, Zagreb ne veut pas mourir aux portes de la finale et fait le forcing dans le money-time pour conserver une petite chance de qualification. Le HAC encaisse un 4-0 final fort dommageable. Mais le HAC retiendra l'essentiel : cette brillante prestation défensive garantie d'une belle sérénité avant le match retour. 6 buts d'avance à la mi-temps de ces demies, il faudra évidemment ne pas rater le début de rencontre en Croatie pour se hisser en finale. Une finale qui plairait bien à Paule Baudouin, victorieuse de cette même challenge Cup avec Mios l'an dernier.
 
Au Havre, Docks Océane
Le 1er avril 2012 à 17h00

Le Havre AC Handball - Lokomotiva Zagreb : 23 - 17 (Mi-temps : 13-8)
1.800 spectateurs
Arbitres : MM. Milan Hajek & Karel Macho (République Tchèque)

Le Havre :  Pereira, Pradel (60', 21 arrêts sur 38)
Vanparys, Alberto (3/4 dont 0/1 pen), Kresoja (4/6 dont 1/1 pen), Baudouin (5/7), Sawaneh, Tounkara (6/14), Tracol, Pétricien, Martins Horacio (1/2), Tissier, Frécon, Silva Dos Santos (2/9), De Sousa (2/6).

Lokomotiva Zagreb : Razum (38', 12 arrêts sur 25), Bukovina (22', 4 arrêts sur 14)
Smiljanic (3/5), Puljic (1/1), Krsnik (1/2), Jezic (2/3), Jankovic (5/8), Busic (0/2), I. Milic (0/2), Milanovic-Litre (1/3), Basic (0/1), M. Milic (1/10), Covic (1/3), Poljak (2/3 dont 2/2 pen).

Evolution du score : 1-1 (3'), 8-1 (14'), 8-3 (17'), 9-4 (19'), 11-4 (20'), 11-6 (23'), 14-8 (31'), 14-10 (33'), 17-10 (37'), 20-11 (42'), 22-12 (48'), 23-13 (50').

*****************************

En grande difficulté sur la phase play-down du championnat, Fleury Loiret se change littéralement les idées en jouant libéré sur cette première aventure Continentale en Challenge Cup. Face au finaliste de la dernière édition, les protégées de Christophe Maréchal ont réalisé une belle prestation en l'emportant d'un souffle sur ce match aller. Et pour croire en ses chances d'accéder à la finale, le club Orléanais imprime le rythme dès le début (5-1, 6'). Plus expérimenté, Muratpasa reprend peu à peu le fil du match et égalise au quart d'heure de jeu (8-8). Dans le sillage de sa meneuse Serpil Iskenderoglu, la formation Turque colle aux basques Fleuryssoises. Dans le camp local, on fait preuve de solidarité notamment en défense, Julie Foggea se mettant de nombreuses fois en évidence. Fleury mène logiquement à la pause d'une courte avance (15-14).

Un retour des vestiaires parfaitement géré, Camille Rassinoux (en grande forme sur ce match avec 6 buts inscrits) aidée par Rafika Marzouk donnent le tournis à la défense adverse (19-15, 37'). Hélas, Muratpasa, à défaut de briller, ne panique pas et revient sur les talons du Fleury Loiret à l'entrée du dernier quart d'heure. Même l'exclusion définitive de Tankaskaya pièce maîtresse de son dispositif ne l'ébranle pas, Muratpasa répond du tac au tac aux assauts des Panthères.

Dans un final à suspense, la salle Albert Auger retient son souffle. Le mano-à-mano entre les deux équipes est intense. C'est finalement, Fleury qui au courage arrache la victoire sur un pénalty à 15 secondes de la sirène (30-29). Une superbe victoire des Loirétaines... mais le retour en Turquie promet d'être chaud bouillant. Avec l'expérience en plus, Muratpasa a su limiter la casse et se retrouve en ballotage favorable pour disputer sa seconde finale consécutive de Challenge Cup.

Commentaires de Christophe Maréchal (entraîneur de Fleury) :
"Cet écart n’est peut-être pas suffisant mais il était nécessaire de gagner même d’un but. Cette équipe a simplement un peu plus d’expérience. Au cours de ce match aller, elle est restée très sereine même quand nous avions l’avantage au score. Elle n’a pas paniqué et a développé un jeu rapide. Cette équipe dégage vraiment une belle sérénité. On vit une saison pas très agréable avec cette lutte pour le maintien en championnat. Si les joueuses arrivent à se libérer, faire abstraction des incertitudes quant à leur avenir pour hausser leur niveau de jeu, alors cette Coupe d’Europe peut-être une sacrée bouffée d’oxygène".

A Fleury-les-Aubrais, Salle Albert Auger
Le 1er avril 2012 à 18h00

Fleury Loiret HB - Muratpasa Belediyesi SK : 30 - 29 (Mi-temps : 15-14)
500 spectateurs
Arbitres : MM. Ferenc Bonifert & Viktor Olah (Hongrie)

Fleury les Aubrais : Foggea, Amaxinesei
Bernataviciute (3), Rassinoux (6), Cissé (1), Landre (3), Nikolayenko (4), Kamdop (1), Marzouk (5), Brouillet (1), Germany (1), Houette (1), Niombla (3), Öri (1).
 
Muratpasa Belediyesi : Imamoglu Ocal, Ulucan
Iskenderoglu (12), Tankaskaya (7), Sen (4), Akgun (3), Topaloglu (2), Laiuk (1), Ay, Carbune, Hosgor, Karakoc, Kayacan, Nahcivanli, Sulyma.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités